AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 demande de don

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
the four elements
Maitre du jeu

MESSAGES : 349
AVATAR : les têtes du royaume.
CRÉDITS : (av/@soon.)
ÂGE : un âge infini.
NATION : les quatre nations réunies.
DAEMON : tous les daemons de la terre.
ALLÉGEANCE : personne.
MessageSujet: demande de don   Mar 13 Oct - 20:56


demande de don
afin de devenir encore plus badass
Vous avez envie de postuler afin d'essayer d'obtenir un don ? Vous êtes au bon endroit. Il vous suffit pour cela de répondre à ce message avec le formulaire ci-dessous. Nous préférons vous prévenir que nous serons très sélectifs à ce sujet, et qu'il n'y a que peu de places libres. Pour rappel, la liste des dons se trouve [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Une fois que vous aurez posté, il ne vous restera plus qu'à attendre la réponse du staff. Il vous faut trois accords pour obtenir un don.

Pour rappel : ce que nous cherchons, c'est vraiment de savoir comment votre personnage vit son don, comment il l'a découvert, comment il se sent par rapport à lui.

Code:
<w>⊰ nom de votre personnage :</w> écrire ici.
<w>⊰ nom du don désiré :</w> écrire ici.
<w>⊰ pourquoi ce don est-il important pour votre personnage ?</w> écrire ici.
<w>⊰ test RP qui inclue l'éventuel don :</w> écrire ici.



    Fire wants to burn
    Water wants to flow
    Air wants to rise
    Earth wants to bind

    and Chaos wants to devour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com
avatar
Pandora Ainsworth
all men must die

MESSAGES : 41
AVATAR : Thomas Brodie-Sangster
CRÉDITS : angel dust

ÂGE : 23 ans
NATION : Nation de l'eau
DON : bloodbending
STATUT CIVIL : célibataire
SIGNE DISTINCTIF : une montre à gousset autour du cou
DAEMON : Capsa, un ornythorinque mâle
ALLÉGEANCE : la vengeance est son seul maître
MessageSujet: Re: demande de don   Dim 18 Oct - 17:28

⊰ nom de votre personnage : Pandora Ainsworth
⊰ nom du don désiré : Bloodbending
⊰ pourquoi ce don est-il important pour votre personnage ? Lorsqu'il est né, l'enfant a été nommé Pandora, un nom lourd de sens et qui a forgé sa destiné. Il est chétif, vient du petit peuple et semble inoffensif, mais comme la boîte qui porte son nom, il est bien plus maléfique et dangereux qu'il n'y paraît. La mort de son père l'a fait tomber dans la malédiction de la vengeance, et ce don serait une malédiction de plus sur lui. Si le bloodbending est très mal vu, Pandora en est fier et n'hésite pas à l'utiliser, tout en cachant qu'il l'a. Cela correspond totalement à sa personnalité, à son histoire. Il est assoiffé de sang, celui de ces familles régentes, il veut leur montrer que c'est le peuple qui doit contrôler et non eux.
⊰ test RP qui inclue l'éventuel don :

Le chat miaulait, tentant de se débattre sans en avoir aucune chance. Il ne maîtrisait plus aucun de ses mouvements et voyait son propre corps agir sans son accord. L'animal ne comprenait pas ce qui lui arrivait, ne comprenait pas cette douleur qui parcourait ses membres alors qu'il essayait d'aller à l'encontre du marionnettiste. Non loin, Pandora effectuait quelques gestes rapides des mains, les sourcils froncés par la concentration. Cela faisait des mois qu'il s'entraînait à la pratique de son don sur les animaux errants qu'il trouvait. Il essayait de ne pas leur faire trop de mal depuis qu'il en avait malencontreusement tué un dans ses débuts. La maîtrise du sang avait la réputation d'être une pratique ardue, et la réalité était à la hauteur des racontars. Mais Pandora n'abandonnerait pas, jamais. La découverte de ce don avait été une bénédiction pour lui, une preuve que son existence dans ce monde avait une importance, qu'un fils de personne comme lui avait autant de valeur que ces pourris qui se pensaient supérieurs à eux sous prétexte d'avoir un sang noble. Un sang que le jeune homme n'hésiterait pas à manipuler pour les faire s'agenouiller devant ce peuple qu'ils martyrisaient tous.

Un nuage passa devant la lune pleine, sortant Pandora de sa transe. Un bruit lui parvint au loin et il relâcha aussitôt le chat qui partit sans demander son reste. Il ne devait pas se faire prendre, pas en train de faire cela, pas à dévoiler son arme secrète. Alors il abandonna l'idée de s'entraîner encore un peu ce soir et soupira en pensant à la prochaine pleine lune. Un jour, il arriverait à faire ce que seuls deux hommes avaient réussi. Un jour, il maîtriserait le sang même sans l'aide de la lune. Mais ce n'était pas ce soir. Il lui faudrait passer au niveau supérieur, bientôt. Et pour cela, il lui fallait un être humain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t1048-pandora-ainsworth-don-t-open-the-box http://www.thefournations.com/t1119-pandora-ainsworth-i-ll-destroy-every-one-of-them
avatar
Lilian Bernstein
all men must serve

MESSAGES : 631
AVATAR : Kate potter
CRÉDITS : Kreazen

ÂGE : Twenty-three y.o
NATION : La nation de la force et du pouvoir. La nation du feu, celle du desire et de la volonté. Celle dont les membres sont prêt à tout pour arriver à leurs fins.
DON : Elle contrôle le feu bleu depuis qu'elle a dû tout faire pour sauver Sören des rebelle lors de leur descente sur l'arène de pro-bending après le couronnement de Murtagh.
STATUT CIVIL : Elle se considère célibataire.
SIGNE DISTINCTIF : Elle a un tatouage de phoenix de la base de nuque jusqu'à sa chute de rein et une ligne de brûlure sur sa hanche.
DAEMON : Son magnifique lion blanc, Sofer. Il a longtemps été la seule lumière de sa vie. Il est indépendant, têtu, impertinent, sarcastique. Il aime se faire obéir et déteste être ignoré. Il peut être aussi doux que son pelage et aussi mortel que le feu bleu. Il est observateur, patient et intelligent. Il est son tout et elle le lui rend bien.
ALLÉGEANCE : Son allégeance va à sa famille et de facto au gouvernement. Mais pour Lilian c'est la famille d'abord et elle est loyale est tout ceux qu'elle considère comme sa famille. Elle pourrait tuer pour eux et mourir pour eux.
MessageSujet: Re: demande de don   Lun 19 Oct - 13:23

J'ai des reserve par rapport au développement de ton personnage La partie rp me semble trop courte et surtout on ne sait pas comment il a découvert son don etc ...


absolute power corrupts absolutely

If you prick us, do we not bleed? if you tickle us, do we not laugh? if you poison us, do we not die? And if you wrong us, shall we not revenge ?

BITCH JOIN US
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t1021-the-crimson-curse-lilian-bernstein#23374 http://www.thefournations.com/t1030-the-crimson-curse-lilian-bernstein
avatar
Alexis Livanov
all men must fight

MESSAGES : 2411
AVATAR : dylan o'brien.
CRÉDITS : bigbadwolf // gifs from tumblr, lyrics from halsey.

ÂGE : 23 ans.
NATION : Originaire de la nation de l'air, il a pourtant vécu toute sa vie au sein de la nation de la terre. Il est cependant des plus attaché à sa nation d'origine, et se retrouver enfermer dans les souterrains d'Alexia l'étouffe.
STATUT CIVIL : Autrefois, Alexis était en couple avec Aleya Hemingway. Une jeune femme qu’il apprécie plus que de raison, mais dont il n’a jamais été amoureux. Celui qu’il désire n’est autre que Gael, son double. Il est son air, tout ce dont il a besoin mais il le sait : Gael ne pourra jamais vraiment être sien. En effet, son frère va se marier et Alexis essaie de ne pas paniquer mais la haine se mêle à celle qu’il a déjà contre le monde entier et son cœur se durcit et est pollué par des sentiments qu’il n’avait jamais connu, lorsqu’il était protégé par les Hemingway.
SIGNE DISTINCTIF : Alexis aimerait être totalement physiquement semblable à son ainé, mais force est de constater que ce n'est pas le cas. Le jeune homme a une cicatrice dans le dos, longue et fine. Vestige d'un accident quand il était gamin. Il possède également, entre les omoplates, un tatouage de la taille d'un point et qui représente le signe de sa nation. Ensuite, depuis son accident lors des attentats, Alexis possède quelques cicatrices, surtout sur les jambes. Mais la plupart disparaissent assez vite.
DAEMON : Une hyène, Thanae. Elle est féroce et bien plus mesquine que lui. Rusée et le mot juste. En fait, Thanae ressemble presque plus à Gael qu'à Alexis, signant ainsi la preuve qu'ils sont liés au-delà de ce que les gens peuvent bien croire.
ALLÉGEANCE : A sa famille avant tout, Natalia et Gael... En théorie. Il sait qu'il suivrait son jumeau absolument partout, mais la haine et le désir de vengeance se font ardents, dans son coeur. Alexis a des idées de plus en plus arrêtées et pense que la rébellion doit renverser la situation. L'extermination des Bernstein, Pernington et même des Darsonval serait le prix à payer contre les vies de ses cousins et de sa famille.
MessageSujet: Re: demande de don   Lun 19 Oct - 13:34

Alors, personnellement je ne suis pas contre que tu obtienne le don, je trouve ton test RP bien, mais comme Khaoula, j'aurais surtout aimé savoir comment il l'a découvert... Et comment il a réagit, ce que ça lui a fait etc. Donc si tu pouvais ajouter ça, ce serait top !
(Et petite précision parce que ça me chiffonne : le mythe de Pandore n'existe pas dans cet univers. (: )



BEHIND EVERY DOOR IS A FALL,
AND NO ONE'S HERE TO SLEEP.
AND YOU WERE ALWAYS FASTER THAN ME
I'LL NEVER CATCH UP WITH YOU.

- semi-absente jusqu'au 7/11 -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t55-there-s-a-drumming-noise-inside-my-head-that-throws-me-to-the-ground
avatar
Pandora Ainsworth
all men must die

MESSAGES : 41
AVATAR : Thomas Brodie-Sangster
CRÉDITS : angel dust

ÂGE : 23 ans
NATION : Nation de l'eau
DON : bloodbending
STATUT CIVIL : célibataire
SIGNE DISTINCTIF : une montre à gousset autour du cou
DAEMON : Capsa, un ornythorinque mâle
ALLÉGEANCE : la vengeance est son seul maître
MessageSujet: Re: demande de don   Lun 19 Oct - 15:19

Je me doutais que le mythe n'existait pas, mais c'est ce qui m'a inspiré le personnage, donc ça colle avec l'image que je m'en suis forgée en fait :) ce ne sera pas dans son "histoire" si tu veux, mais ça explique sa création. Et je ne savais pas qu'il fallait faire sur la découverte, désolée ! J'édite ça et je vous préviens sur Skype quand c'est fait ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t1048-pandora-ainsworth-don-t-open-the-box http://www.thefournations.com/t1119-pandora-ainsworth-i-ll-destroy-every-one-of-them
avatar
Lilian Bernstein
all men must serve

MESSAGES : 631
AVATAR : Kate potter
CRÉDITS : Kreazen

ÂGE : Twenty-three y.o
NATION : La nation de la force et du pouvoir. La nation du feu, celle du desire et de la volonté. Celle dont les membres sont prêt à tout pour arriver à leurs fins.
DON : Elle contrôle le feu bleu depuis qu'elle a dû tout faire pour sauver Sören des rebelle lors de leur descente sur l'arène de pro-bending après le couronnement de Murtagh.
STATUT CIVIL : Elle se considère célibataire.
SIGNE DISTINCTIF : Elle a un tatouage de phoenix de la base de nuque jusqu'à sa chute de rein et une ligne de brûlure sur sa hanche.
DAEMON : Son magnifique lion blanc, Sofer. Il a longtemps été la seule lumière de sa vie. Il est indépendant, têtu, impertinent, sarcastique. Il aime se faire obéir et déteste être ignoré. Il peut être aussi doux que son pelage et aussi mortel que le feu bleu. Il est observateur, patient et intelligent. Il est son tout et elle le lui rend bien.
ALLÉGEANCE : Son allégeance va à sa famille et de facto au gouvernement. Mais pour Lilian c'est la famille d'abord et elle est loyale est tout ceux qu'elle considère comme sa famille. Elle pourrait tuer pour eux et mourir pour eux.
MessageSujet: Re: demande de don   Lun 19 Oct - 15:21

Okay hâte de voir ça


absolute power corrupts absolutely

If you prick us, do we not bleed? if you tickle us, do we not laugh? if you poison us, do we not die? And if you wrong us, shall we not revenge ?

BITCH JOIN US
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t1021-the-crimson-curse-lilian-bernstein#23374 http://www.thefournations.com/t1030-the-crimson-curse-lilian-bernstein
avatar
Pandora Ainsworth
all men must die

MESSAGES : 41
AVATAR : Thomas Brodie-Sangster
CRÉDITS : angel dust

ÂGE : 23 ans
NATION : Nation de l'eau
DON : bloodbending
STATUT CIVIL : célibataire
SIGNE DISTINCTIF : une montre à gousset autour du cou
DAEMON : Capsa, un ornythorinque mâle
ALLÉGEANCE : la vengeance est son seul maître
MessageSujet: Re: demande de don   Mar 20 Oct - 7:34

⊰ nom de votre personnage : Pandora Ainsworth
⊰ nom du don désiré : bloodbending
⊰ pourquoi ce don est-il important pour moi. Ce don est important pour moi car j'ai créé Pandora autour du mythe de Pandore. Il est un mélange de la terre et de l'eau et existe pour se venger du feu (dans la mythe : de Prométhée qui a donné le feu aux hommes). Je l'ai fait à cette image : d'une apparence innocente, mais avec sa "boîte" bien cachée et qui retient toutes ses capacités, toute sa haine, toute sa cruauté. Pour moi, la malédiction du bloodbending est la touche finale de ce portrait. D'autant plus que je trouve important et intéressant qu'un personnage non "noble" puisse l'avoir.

⊰ pourquoi ce don est-il important pour votre personnage ? Après la mort de son père, Pan a parfois regretté d'avoir hérité de la maîtrise de l'eau de sa mère. C'était comme si, tout à coup, plus rien ne le reliait à son paternel. Alors qu'il n'avait qu'une douzaine d'années, il a traversé une période de grande colère à peine contenue, enchaînant crise sur crise. C'est ainsi qu'un jour, alors qu'il se déchaînait en créant des vagues à la surface d'un lac à l'extérieur d'Aleria, il a attaqué sa mère qui était venue le chercher. D'un geste vif, il a voulu lui envoyer une vague au visage, sans réaliser que c'était elle. Mais l'eau n'a pas suivi. À la place, un mince filet de sang a coulé du nez de la seule personne qui lui restait en ce monde. C'est à cet instant que Pan a compris, ainsi que sa mère. S'il a paniqué sur le moment d'avoir pu blesser sa génitrice, il en a vite fait une fierté. Dans un sens, le sang est ce qui relie la chair à l'eau, la terre à lui, le père au fils. Cet épisode a suffit à apaiser sa colère et à lui donner un nouvel objectif : celui de devenir le meilleur bloodbender de l'histoire, de montrer qu'un moins-que-rien comme lui était soutenu par les dieux et meilleur que toutes ces pourritures de riches. C'était son arme, ce don que tout le monde disait maudit. Ils se trompaient. La seule malédiction là-dedans serait celle qui s'abattrait sur les Grands une fois que Pan aurait perfectionné sa maîtrise.

⊰ test RP qui inclue l'éventuel don : La lune était pleine, ce soir encore. Enroulé dans sa cape noire, Pandora pressa le pas pour rejoindre le quartier partiellement détruit de Sorglegt où il pourrait s'adonner à ses pratiques sans croiser âme qui vive. Il aurait aimé passer à l'étape supérieure ce soir, mais il n'avait trouvé aucun humain à se mettre sous la main pour cela. Alors il avançait, un rat coincé dans la poigne de sa main, paralysé grâce au venin de son daemon. Quoi qu'il arrive, il ne devait pas gâcher ces rares nuits par mois où il avait la chance de progresser dans la maîtrise de son art, encore moins ce soir alors que la lune était à son zénith, plus pleine et plus puissante que les deux jours précédents. Il n'y avait pas de temps à perdre.

Masqué par un pan de mur encore debout, le jeune homme libéra sa proie qui tenta de filer, sans succès. D'un geste vif du bras, Pan figea chaque globule qui circulait dans le corps de la petite bête. En deux mouvements tout aussi brusques, il ramena le rat vers lui et commença à s'en amuser en douceur. Il n'appréciait pas de devoir s'en prendre à des animaux innocents, mais la fin justifiait les moyens et il n'avait aucun scrupule à le faire si cela pouvait lui permettre de devenir plus puissant.

« Qu'est-ce que tu fais ?! ». La voix accusatrice le sortit de sa transe et le rat en profita pour filer au loin. D'un bond, Pan se tourna en direction du son et jeta une vague d'eau par réflexe. La jeune fille tomba du rocher où elle s'était tenue dans un petit cri avant d'essayer de contre-attaquer d'un jet de flammes. Une fille du feu. Un sourire malveillant vint peindre les lèvres de Pandora alors qu'il réalisait ce que les dieux venaient tout juste de lui offrir : un cobaye humain à manipuler à sa guise. Sans attendre, il enchaîna ces gestes bien trop saccadés pour la maîtrise de l'eau, créant enfin sa première marionnette humaine. La gamine pouvait bien crier, personne ne l'entendait au milieu des ruines. Bientôt, le manque de sang dans son cerveau l'anesthésia suffisamment pour la faire taire sans qu'elle ne perde conscience pour autant. Elle souffrait, ses larmes et sa bouche tordue le disaient. Sans qu'elle ne puisse rien y faire, son corps se désarticulait, parfois en des mouvements qui mettaient à mal ses muscles et ses os. Quelques uns lâchèrent même au cours de la nuit. Pan était ravi. Contrôler un humain était à peine plus difficile que contrôler un chat. Mais le jour arriverait bientôt et il ne pouvait rester là.

« Tu réalises bien que je ne peux pas te laisser la vie sauve après t'avoir révélé mon don, n'est-ce pas ? Tu devrais considérer ça comme un honneur : tu es mon premier jouet. ». Son murmure eut à peine le temps d'arriver jusqu'aux oreilles de la jeune fille qu'il ferma brusquement son poing, envoyant le sang perforer la paroi des artères pour jaillir tout autour, s'écoulant de tous les pores et orifices. Puis la fille retomba au sol, morte. Pan avait juré de ne jamais s'en prendre aux innocents. Elle n'était pas innocente. Elle était une fille du feu.

D'un geste, il se retourna et s'enfonça dans la nuit qui commençait à s'éclaircir, Capsa sur ses talons. Il n'aurait pas à s"inquiéter de la découverte. Après tout, qui irait soupçonner un môme de dix-sept ans ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t1048-pandora-ainsworth-don-t-open-the-box http://www.thefournations.com/t1119-pandora-ainsworth-i-ll-destroy-every-one-of-them
avatar
Alexis Livanov
all men must fight

MESSAGES : 2411
AVATAR : dylan o'brien.
CRÉDITS : bigbadwolf // gifs from tumblr, lyrics from halsey.

ÂGE : 23 ans.
NATION : Originaire de la nation de l'air, il a pourtant vécu toute sa vie au sein de la nation de la terre. Il est cependant des plus attaché à sa nation d'origine, et se retrouver enfermer dans les souterrains d'Alexia l'étouffe.
STATUT CIVIL : Autrefois, Alexis était en couple avec Aleya Hemingway. Une jeune femme qu’il apprécie plus que de raison, mais dont il n’a jamais été amoureux. Celui qu’il désire n’est autre que Gael, son double. Il est son air, tout ce dont il a besoin mais il le sait : Gael ne pourra jamais vraiment être sien. En effet, son frère va se marier et Alexis essaie de ne pas paniquer mais la haine se mêle à celle qu’il a déjà contre le monde entier et son cœur se durcit et est pollué par des sentiments qu’il n’avait jamais connu, lorsqu’il était protégé par les Hemingway.
SIGNE DISTINCTIF : Alexis aimerait être totalement physiquement semblable à son ainé, mais force est de constater que ce n'est pas le cas. Le jeune homme a une cicatrice dans le dos, longue et fine. Vestige d'un accident quand il était gamin. Il possède également, entre les omoplates, un tatouage de la taille d'un point et qui représente le signe de sa nation. Ensuite, depuis son accident lors des attentats, Alexis possède quelques cicatrices, surtout sur les jambes. Mais la plupart disparaissent assez vite.
DAEMON : Une hyène, Thanae. Elle est féroce et bien plus mesquine que lui. Rusée et le mot juste. En fait, Thanae ressemble presque plus à Gael qu'à Alexis, signant ainsi la preuve qu'ils sont liés au-delà de ce que les gens peuvent bien croire.
ALLÉGEANCE : A sa famille avant tout, Natalia et Gael... En théorie. Il sait qu'il suivrait son jumeau absolument partout, mais la haine et le désir de vengeance se font ardents, dans son coeur. Alexis a des idées de plus en plus arrêtées et pense que la rébellion doit renverser la situation. L'extermination des Bernstein, Pernington et même des Darsonval serait le prix à payer contre les vies de ses cousins et de sa famille.
MessageSujet: Re: demande de don   Mar 20 Oct - 20:34

Pour moi c'est bon comme ça, en ce qui concerne le don. I love you



BEHIND EVERY DOOR IS A FALL,
AND NO ONE'S HERE TO SLEEP.
AND YOU WERE ALWAYS FASTER THAN ME
I'LL NEVER CATCH UP WITH YOU.

- semi-absente jusqu'au 7/11 -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t55-there-s-a-drumming-noise-inside-my-head-that-throws-me-to-the-ground
avatar
Milena Hale
all men must fight

MESSAGES : 96
AVATAR : Imogen Poots
CRÉDITS : Avatar : Crick et Signature : endlesslove

ÂGE : Vingt-sept années qui endolorissent ses membres chaque nuit. La sensation que sa jeunesse s'échappe petit à petit. Le souvenir bien trop lointain d'une enfance heureuse.
NATION : Elle est l'équilibre de la nature, l’élixir de jouvence qui se sème dans vos peaux. Le ruisseau qui s'assombrit au coucher de soleil. Elle n'est qu'eau, que brume du matin caressant les corps chastes.
DON : Maître du sang, figeant le liquide rougeâtre de ses pantins lors des pleines lunes. Elle n'est qu'une malédiction parfaitement maîtrisée. Un agneau avec une bombe entre les pâtes.
STATUT CIVIL : Fiancé à un bourreau. Amoureuse par devoir, malgré elle. Elle l'aime tout autant qu'elle le hait. Nathan Blake, son plus grand compromis. Mitigée entre joie et peur, anxieuse d'un lendemain de terreur.
SIGNE DISTINCTIF : Une cicatrice qui traverse de part en part son buste. Le souvenir d'un combat rondement mené, d'une bataille où son nom y est encore associé. Elle a également perdu l'odorat.
DAEMON : La douceur féline, sensibilité que peu de personnes lui connaissent. La férocité du prédateur qui la caractérise depuis l'enfance. Le LÉOPARD DES NEIGES qui se fond dans ses pas. Leviok, prénom qui résonne chaque soir avant que ses paupières ne se ferment. Il est sa sécurité, son réconfort.
ALLÉGEANCE : Au gouvernement même si leurs actes la répugnent souvent. Elle ne voit que par ces personnes qui dictent sa vie. Milena, elle ne connaît que cela à vrai dire.
MessageSujet: Re: demande de don   Mar 20 Oct - 22:30

Idem pour moi, c'est oui



BREAK MY BONES
Douce colombe au cœur sombre. Plomb dans l'aile, femme soldat d'une élégance envoûtante. Fiancée condamnée, tremblant à chaque geste d'un bourreau sans pitié. Enlace-là, encercle-là jusqu'à l'étouffement. Elle est à toi, elle est ta proie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lilian Bernstein
all men must serve

MESSAGES : 631
AVATAR : Kate potter
CRÉDITS : Kreazen

ÂGE : Twenty-three y.o
NATION : La nation de la force et du pouvoir. La nation du feu, celle du desire et de la volonté. Celle dont les membres sont prêt à tout pour arriver à leurs fins.
DON : Elle contrôle le feu bleu depuis qu'elle a dû tout faire pour sauver Sören des rebelle lors de leur descente sur l'arène de pro-bending après le couronnement de Murtagh.
STATUT CIVIL : Elle se considère célibataire.
SIGNE DISTINCTIF : Elle a un tatouage de phoenix de la base de nuque jusqu'à sa chute de rein et une ligne de brûlure sur sa hanche.
DAEMON : Son magnifique lion blanc, Sofer. Il a longtemps été la seule lumière de sa vie. Il est indépendant, têtu, impertinent, sarcastique. Il aime se faire obéir et déteste être ignoré. Il peut être aussi doux que son pelage et aussi mortel que le feu bleu. Il est observateur, patient et intelligent. Il est son tout et elle le lui rend bien.
ALLÉGEANCE : Son allégeance va à sa famille et de facto au gouvernement. Mais pour Lilian c'est la famille d'abord et elle est loyale est tout ceux qu'elle considère comme sa famille. Elle pourrait tuer pour eux et mourir pour eux.
MessageSujet: Re: demande de don   Mar 20 Oct - 23:02

C'est bon pour moi aussi


absolute power corrupts absolutely

If you prick us, do we not bleed? if you tickle us, do we not laugh? if you poison us, do we not die? And if you wrong us, shall we not revenge ?

BITCH JOIN US
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t1021-the-crimson-curse-lilian-bernstein#23374 http://www.thefournations.com/t1030-the-crimson-curse-lilian-bernstein
avatar
Noah Ravenscar
all men must fight

MESSAGES : 13
AVATAR : theo james.
CRÉDITS : wildworld.

ÂGE : vingt-six ans de projection de dioxyde de carbone, trop d'années à errer, éméché, cassé et tourmenté par les demons de son passé.
NATION : la terre, forte et sournoise, la poussière enrobant ses traits durs, sa peau rugueuse comme son don, ainsi que ses yeux, deux cailloux parcourant le contour des formes défaillantes.
DON : ses doigts endoloris, ses mains parsemées de cicatrices le prouvent. c'est un maître du métal, capable de se lier avec cette matière, de la contrôler autant qu'il se fait contrôler par elle.
STATUT CIVIL : amoureux meurtri, maudit ; son coeur n'est plus que de la poussière alors qu'on lui a volé sa bien aimée, arrachée à ses bras protecteurs et aimants, obligé de vivre avec ce trou béant.
SIGNE DISTINCTIF : si son cœur et son âme ont été marqués par la guerre, son corps aussi, parsemé d’innombrables petites cicatrices mais surtout, son dos entier est tatoué, représentant les quatre nations différentes en parfaite harmonie comme une idée utopique à laquelle il se raccroche, comme une bouée nécessaire pour ne pas sombrer dans cette folie douceâtre et irrésistible.
DAEMON : petit, agile, rusé.. semblable à son maître, un furet répondant au doux patronyme de pollux, son pelage tâché comme des gouttes de sang annonçant les désastres à venir.
ALLÉGEANCE : autrefois fervent et loyal soldat de sa nation, obéissant aux ordres du gouvernement sans broncher, il a fini par retourner sa veste comme une grande partie de sa famille alors que son cœur ne supportait plus l'injustice et les massacres qui s'enchaînaient comme si de rien n'était. le cœur bouillonnant, son désarroi grandissant, il s'est rebellé, n'a plus plié l'échine devant la nation du feu alors que la douleur vive, le goût amer et la sensation grisante de la mort planaient encore dans l'air.
MessageSujet: Re: demande de don   Dim 25 Oct - 22:56

hey les amours, je vous dis merci d'avance de prendre en considération ma demande.    

⊰ nom de votre personnage : noah ravenscar.
⊰ nom du don désiré : maîtrise du métal.
⊰ pourquoi ce don est-il important pour votre personnage ? l'affaire familiale est basée sur ça, ou tout du moins, leur entreprise d'architecture se différencie parce que leur famille a connu (et connaît toujours) des maîtres du métal, c'est grâce à ce don qu'elle a réussie à gravir les marches du succès et à amasser une fortune. donc, noah étant l'héritier et celui qui devait succéder à son père, il se devait de tout faire pour acquérir cette même compétence et garder la renommée et la qualité de leur travail, durant toute son enfance (et même après), il a travaillé d'arrache pied pour être un bon héritier, rendre fier sa famille, pouvoir ainsi garder le manoir, les tenir éloignés de la pauvreté, de la famine, et de la misère, il les voulait dans un cocon, en sécurité. s'il a travaillé autant, c'est pour eux, encore aujourd'hui, il continue de s'entraîner parce que si autrefois c'était pour que l'entreprise perdure, aujourd'hui, c'est pour pouvoir protéger le reste de sa famille mieux que s'il était simplement doué dans la maîtrise de la terre, et puis, étant un résistant qui se cache et qui attaque quand il le faut, ça lui sert trèèèès souvent mais il essaye aussi de s'en servir qu'en dernier recourt pour ne pas dévoiler son don et pour ne pas trop se fatiguer étant donné qu'il passe la plupart de son temps à se battre.  
⊰ test RP qui inclue l'éventuel don : Enfoncé dans le sol, son pied glisse lentement dans le sable alors que la poussière marque ses semelles, laissant une pellicule fine et douce. Des gouttes de sueur perlent sur son front, son regard, dur et doux à la fois, fixe l'horizon. Il est tombé, s'est relevé et n'a pas abandonné pour autant. Noah a toujours été un garçon calme, serein, sans histoire.. Un parfait érudit, rat de la bibliothèque caché entre les étagères, dissimulé sous une tonne de bouquins seulement.. Seulement, pour rendre fier ses géniteurs, voir cette étincelle pétiller dans leurs yeux sombres, il faut s'endurcir, se montrer fort, digne, relever la tête, la garder haute sans jamais renoncer. Se perfectionner chaque jour qui s'écoule alors que son karma s'évertue à lui rendre la vie impossible. Des heures qu'il s'entraîne, qu'il tombe, se recouvrant de poussière, s'écorchant la peau, sa fierté qui saigne abondamment. « Ne jamais renoncer. Ne jamais renoncer.. » répète-t-il inlassablement comme une promesse au ciel, à la lune qui le regarde, au soleil qui lui sourit. Cette phrase semblable à du baume au cœur lui redonne force et courage, panse ses plaies intérieures comme extérieures, l'aide à apprivoiser ce don qu'il s'évertue à maîtriser, qu'il caresse du bout de ses doigts endoloris sans jamais ne faire plus que l'effleurer. La maîtrise du métal est aussi difficile que d'arrêter de grandir, presque impossible. Le pauvre se mord les doigts, les laisse communiquer avec la terre reposante, délicate, lui soufflant des mots à l'oreille, presque comme une confidente qui lui insuffle la vertu qu'il faut pour réussir. Son paternel lui a souvent répété que pour contrôler la terre, il ne fallait faire qu'un avec elle alors ce pauvre gamin poussiéreux essaye d'en faire de même avec le métal, matière plus délicate mais plus insaisissable. S'il sait à présent contrôler la terre, écouter les vagues de son âme, laisser son empreinte le marquer, il a du mal à en faire autant avec le métal qui ne lui laisse aucune chance. Des mois qu'il essaye sans avoir une seule fois réussi à faire bouger ne serait-ce qu'une seule fois ce morceau de métal posé devant lui, même un simple moment éphémère ne lui a pas été permis alors que ses larmes menacent de couler, brûlent ses pupilles rougies par la fatigue de ces nuits à ne pas dormir, à essayer, encore et encore sans jamais renoncer mais il ravale sa honte, ravale sa tristesse lancinante et continue. Il lève sa main, agite délicatement les doigts, son poignet entouré par la brise légère présente dans l'air et ferme les yeux. Inspire. Expire. Communiquer avec le métal, le laisser prendre possession de lui, se laisser tanguer par les désirs d'un matériel robuste et doux. Un silence de plomb règne, délicat comme une mélodie bourdonnant dans ses oreilles. Il reste ainsi durant une bonne dizaine de minutes, en parfaite harmonie avec la nature puis avec le métal qui coule presque dans ses veines, qu'il respire comme si c'était l'air, qu'il imagine derrière ses paupières closes. Et d'un mouvement, net, précis, léger, le morceau se soulève légèrement avant de monter de plus en plus jusqu'à finir enfoncé dans le mur. L'impact résonne dans l'enceinte de la demeure des Ravenscar, gonfle son cœur et ses yeux s'ouvrent, émerveillés. Il n'est plus qu'une boule de bonheur qui gigote, qui sautille et frissonne. Il a réussi. Il ne craint pas que sa génitrice ne le gronde pour avoir fissuré un de leur beau mur peint par un ami de la famille, il ne craint plus de finir par décevoir sa famille. Il a réussi. Il est devenu un parfait héritier, reflet de sa famille, digne de son père, capable de les servir mieux qu'avec son banal don pour la terre. La chance lui sourit, et il le lui rend avec une volonté qui le surprend. Les Ravenscar ne souffriront pas de la famine, d'une entreprise en faillite laissant place à une misère sombre qui les enveloppe, les étouffe, les oppresse.. Noah, l'héritier. Noah, le protecteur. Noah, celui qui maintient à présent le bateau à flot, naviguant sur les eaux sombres mais connues de la vie. Il sait qu'il a encore beaucoup de choses à apprendre et qu'il lui faudra de nombreuses années pour être capable de contrôler ce nouveau don qui lui appartient mais il sait aussi qu'il ne renoncera jamais. Ils sont sa faiblesse et sa plus grande force, il ne peut envisager un seul instant de céder, d'abandonner de se fortifier pour leur bien. Le moment d'euphorie passé, il se remet en position. Il ne se repose pas sur ses lauriers, ce pauvre gamin blessé, abîmé mais heureux comme jamais. Il continue, ne cesse ses entraînements nocturnes ou au lever du jour alors que cela reste son secret, une surprise qui continue de grandir, qui continue de se façonner, qui continue de se modeler pour devenir époustouflante, pour capturer au final cette étincelle baignant les iris de ses géniteurs, l'émerveillement de ses jeunes sœurs et la fierté du reste de sa famille. Ses bras bougent au gré du vent, de ses sentiments qu'il refoule autant qu'il laisse parler car s'il a remarqué une chose, c'est que les émotions sont l'une des meilleures armes d'un maître, l'intensité des coups peut être décuplée selon l'humeur de la personne et sa motivation, souvent basée sur ses états d'âme. Sensible garçon, Noah divague, pense à des souvenirs douloureux comme noyés par un bonheur pur. De l'or entre ses mains. Des picotements au bout des doigts, les traits tirés et dégoulinant de sueur, il met assez de force et de précision dans ses mouvements pour réussir à faire bouger les tuyaux de métal cachés à l'intérieur de l'énorme bâtisse. Il enchaîne de légères dégâts qu'il inflige à sa demeure, il sait qu'il devra tout remettre à neuf s'il veut garder l'effet de surprise et éviter de se faire réprimander. Réitérant les mêmes mouvements de poignet avec la même grâce au bout de ses doigts tâchés de terre, il finit par s'arrêter, la fatigue étant beaucoup trop oppressante pour un gamin de son âge. Des rires plein d’innocence l'alarmant, il se met à paniquer, il ne veut pas que sa douce petite sœur qu'est Clarissa ne le trouve gisant au sol, lessivé, recouvert de terre sur toutes ses extrémités, ses habits n'étant qu'un pâle souvenir. Se relevant avec difficulté, il essaye de tout remettre en ordre, c'est bancal, presque mal fait mais ce n'est qu'un novice en la matière, trop épuisé pour faire mieux mais sa marche déformée par ses bleus, son cœur battant, sa respiration saccadée, il se dissimule derrière un arbre, se cache des yeux indiscrets et sait. Il sait que ce soir quand les bougies allumées ne seront plus qu'une légère fumée emportée par le vent, il recommencera. Sans jamais céder. Sans jamais renoncer. Devenir le parfait héritier, ce rêve lui ouvre les bras un peu plus chaque jour comme sa destinée propre, comme un songe dont il est le maître ou bien le pantin qui se laisse manipuler. Mais il sait, tout ça est vrai. A partir d'aujourd'hui, il travaillera au centuple s'il faut malgré la fatigue, malgré la crasse sous ses ongles, malgré la douleur de ses chutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexis Livanov
all men must fight

MESSAGES : 2411
AVATAR : dylan o'brien.
CRÉDITS : bigbadwolf // gifs from tumblr, lyrics from halsey.

ÂGE : 23 ans.
NATION : Originaire de la nation de l'air, il a pourtant vécu toute sa vie au sein de la nation de la terre. Il est cependant des plus attaché à sa nation d'origine, et se retrouver enfermer dans les souterrains d'Alexia l'étouffe.
STATUT CIVIL : Autrefois, Alexis était en couple avec Aleya Hemingway. Une jeune femme qu’il apprécie plus que de raison, mais dont il n’a jamais été amoureux. Celui qu’il désire n’est autre que Gael, son double. Il est son air, tout ce dont il a besoin mais il le sait : Gael ne pourra jamais vraiment être sien. En effet, son frère va se marier et Alexis essaie de ne pas paniquer mais la haine se mêle à celle qu’il a déjà contre le monde entier et son cœur se durcit et est pollué par des sentiments qu’il n’avait jamais connu, lorsqu’il était protégé par les Hemingway.
SIGNE DISTINCTIF : Alexis aimerait être totalement physiquement semblable à son ainé, mais force est de constater que ce n'est pas le cas. Le jeune homme a une cicatrice dans le dos, longue et fine. Vestige d'un accident quand il était gamin. Il possède également, entre les omoplates, un tatouage de la taille d'un point et qui représente le signe de sa nation. Ensuite, depuis son accident lors des attentats, Alexis possède quelques cicatrices, surtout sur les jambes. Mais la plupart disparaissent assez vite.
DAEMON : Une hyène, Thanae. Elle est féroce et bien plus mesquine que lui. Rusée et le mot juste. En fait, Thanae ressemble presque plus à Gael qu'à Alexis, signant ainsi la preuve qu'ils sont liés au-delà de ce que les gens peuvent bien croire.
ALLÉGEANCE : A sa famille avant tout, Natalia et Gael... En théorie. Il sait qu'il suivrait son jumeau absolument partout, mais la haine et le désir de vengeance se font ardents, dans son coeur. Alexis a des idées de plus en plus arrêtées et pense que la rébellion doit renverser la situation. L'extermination des Bernstein, Pernington et même des Darsonval serait le prix à payer contre les vies de ses cousins et de sa famille.
MessageSujet: Re: demande de don   Dim 25 Oct - 23:29

Je dis ouiiii, j'adore. I love you



BEHIND EVERY DOOR IS A FALL,
AND NO ONE'S HERE TO SLEEP.
AND YOU WERE ALWAYS FASTER THAN ME
I'LL NEVER CATCH UP WITH YOU.

- semi-absente jusqu'au 7/11 -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t55-there-s-a-drumming-noise-inside-my-head-that-throws-me-to-the-ground
avatar
Lilian Bernstein
all men must serve

MESSAGES : 631
AVATAR : Kate potter
CRÉDITS : Kreazen

ÂGE : Twenty-three y.o
NATION : La nation de la force et du pouvoir. La nation du feu, celle du desire et de la volonté. Celle dont les membres sont prêt à tout pour arriver à leurs fins.
DON : Elle contrôle le feu bleu depuis qu'elle a dû tout faire pour sauver Sören des rebelle lors de leur descente sur l'arène de pro-bending après le couronnement de Murtagh.
STATUT CIVIL : Elle se considère célibataire.
SIGNE DISTINCTIF : Elle a un tatouage de phoenix de la base de nuque jusqu'à sa chute de rein et une ligne de brûlure sur sa hanche.
DAEMON : Son magnifique lion blanc, Sofer. Il a longtemps été la seule lumière de sa vie. Il est indépendant, têtu, impertinent, sarcastique. Il aime se faire obéir et déteste être ignoré. Il peut être aussi doux que son pelage et aussi mortel que le feu bleu. Il est observateur, patient et intelligent. Il est son tout et elle le lui rend bien.
ALLÉGEANCE : Son allégeance va à sa famille et de facto au gouvernement. Mais pour Lilian c'est la famille d'abord et elle est loyale est tout ceux qu'elle considère comme sa famille. Elle pourrait tuer pour eux et mourir pour eux.
MessageSujet: Re: demande de don   Lun 26 Oct - 0:48

HELL YAY (oh putain de la lecture à presque minuit dans le noir, ça me crève les yeux )


absolute power corrupts absolutely

If you prick us, do we not bleed? if you tickle us, do we not laugh? if you poison us, do we not die? And if you wrong us, shall we not revenge ?

BITCH JOIN US
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t1021-the-crimson-curse-lilian-bernstein#23374 http://www.thefournations.com/t1030-the-crimson-curse-lilian-bernstein
avatar
Layana Belinski
all men must serve

MESSAGES : 547
AVATAR : Lyndsy Fonseca, la plus belle !
CRÉDITS : Avatar : Harley et signature : endlesslove

ÂGE : Vingt-quatre années qui précède ce matin glacial. Tant d'années que son âme de guerrière ne serait oublier. Les galères, les misères et la déception sonnent à l'unisson.
NATION : La nation du renouveau, celle qu'on semble pardonner malgré les meurtres et les propos haineux envers le gouvernement. Elle est l'air qui s'infiltre dans vos poumons, le poison qui pourrait vous étouffer une fois empoisonné.
DON : Sa bêtise est un don, son arrogance est sa survie. Elle ne possède aucun pouvoir supérieur à part d'être née Belinski.
STATUT CIVIL : Appelons cela de l'amour. Celui-ci ronge les tripes, qui mène à une mort certaine. Bellerophon, un prénom qui ne cesse de la faire frissonner. Il est sien, épris depuis que le corps-à-corps se fait plus rude. Elle n'est que fragilité face à lui, rêvant doucement à une réciprocité.
SIGNE DISTINCTIF : Douce colombe qui possède la cicatrice de sa trahison. Bourrelet de fine peau à son mollet, trace d'une attaque des Livanov sur sa personne. Ce petit détail lui rappelle l'importance de marche seule, elle ne possède plus de foyer ni de pilier.
DAEMON : Il la suit partout, souvent niché entre ses deux pieds. Rusé, petit animal qui n'a rien à envier aux grands. Un fennec, petit renard du désert qui lui apporte sagesse et patience. Zeus, un nom à la hauteur de ses capacités. Il est comme un enfant, petite bête qui berce ses espoirs.
ALLÉGEANCE : Elle est désormais un électron libre, soumise à ses propres désirs depuis que le gouvernement à redonner sa liberté aux criminels de sa nation. Layana, elle n'écoute que sa famille qu'elle porte finalement à bout de bras. La dernière Belinski à tenir tête aux Livanov.
MessageSujet: Re: demande de don   Lun 26 Oct - 7:55

Un grand oui
J'avais lu hier soir mais impossible de poster sur mon telephone qui ramait en 4G



Remember me
Noirceur qui se dégage de l'agneau égaré. Elle est ce combat qui ne prendra jamais fin tant que les deux familles seront debout. Vivante par ambition, anesthésiée de tous sentiments. Elle est le froid qui fait naitre le frisson, le poignard qui se plantera délicatement dans le dos de ses ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gael Livanov
all men must fight

MESSAGES : 1241
AVATAR : dylan o'brien
CRÉDITS : bigbadwolf

ÂGE : 23 ans, quasiment dix passés dans l'anonymat, caché dans cette prison dorée au coeur d'Antrakar, où il a appris à rêver de liberté.
NATION : la nation détruite, celle que l'on a fait taire, dont il est le fils le plus enflammé. Une nation qu'il est fier de défendre, et pour laquelle il n'hésite pas à se livrer corps et âme dans la bataille.
DON : gael est doté du 6e sens : la très forte intuition. Jusqu'alors, il pensait que c'était de la chance, mais ce qui s'est passé pendant les explosions lui ont fait changé d'avis
STATUT CIVIL : fiancé, même s'il ne peut lui donner son cœur. Son coeur, il l'a arraché de sa poitrine, pour essayer de le faire cesser de battre, mais sans y parvenir.
SIGNE DISTINCTIF : quelques petites cicatrices, une autre énorme au niveau du cou qu'il a hérité en évitant un pic de glace pendant un combat, et une large trace de brûlure sur le flan qui ne veut pas partir. une flèche tatouée très bas sur la hanche, cachée
DAEMON : sa femelle jaguar Lokia, aussi calme que son jumeau, et qui passe son temps à le sermonner pour son imprudence. Elle le materne, quand il le faut, elle se fait douce lorsqu'il en a besoin, autant qu'elle sait être dure et sévère dans ses reproches.
ALLÉGEANCE : voué à la protection des siens et à l'honneur de son nom, Gael n'a aucun doute sur le bien fondé de son allégeance : la rébellion. Gare aux traîtres : sa loyauté rigoureuse et sa droiture rigide en font quelqu'un qui ne supporte pas la trahison.
MessageSujet: Re: demande de don   Lun 26 Oct - 9:34

Ptn j'ai lu hier soir mais mon internet a beugué. donc mon oui est inutile MAIS JLE DIS QUAND MÊME.
Amuse-toi


I don't know where I'm going but I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead, this is the road to ruin and we're starting at the end. Let's be alone together.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t267-i-try-to-picture-me-without-you http://www.thefournations.com/t1031-taste-the-pain-right-on-my-tongue-gael
avatar
Sören Targarov

MESSAGES : 7
AVATAR : Sergio Carvajal
CRÉDITS : sweet disaster
ÂGE : Vingt quatre lourds et chauds Étés le rendant un petit peu plus ardent à chaque fois.
NATION : Un Targarov ne peut être que né dans la nation du feu avec la chance de maîtriser cet élément dévastateur.
DON : Depuis maintenant un bon moment, il a le don de maîtriser et créer la foudre. Il a découvert ce pouvoir après une dispute avec celle qui fait battre son cœur. Il aime ce don de la vie et s'en sert en abondance, sans oublier pour autant sa maîtrise presque parfaite de son élément de base.
STATUT CIVIL : Il est célibataire, même si son cœur bat et battra toujours pour une Bernstein. La plus belle des rousses des quatre nations. Sa situation actuelle ne lui permet pas d'avoir de relation, surtout avec cette femme. Mais il ne perd pas espoir et souhaite vivre ses derniers instants dans les bras de la fille au cheveux et cœur de feu.
SIGNE DISTINCTIF : La brûlure sur la cuisse qu'il s'est laissée faire par amour à Liliane. Il a aussi de nombreuse cicatrices sur tout le corps, donc une, bien plus voyantes que les autres. Un bon coup de sabre en plein dos lors d'un entraînement.
DAEMON : Son daemon prit la forme d'une panthère nébuleuse. Bien plus grosse que la moyenne bien entendu. Surtout depuis qu'il a le don de foudre. Sa belle panthère et fidèle âme sœur porte le nom de Liza.
ALLÉGEANCE : Autrefois ayant prêté allégeance aux Bernstein, la vie a forcé, même aidé, le maître du feu à choisir une voie qui ne lui était pas toute tracée. Il allait sortir du lot et pouvoir profiter de ses pouvoirs exceptionnels. C'est pour cette raison qu'il rejoint la Ligue sans hésiter une seule seconde. Il partage leurs avis et opinions, avant, comme maintenant.
MessageSujet: Re: demande de don   Lun 26 Oct - 13:03


    ⊰ nom de votre personnage : Sörei Targarov⊰ nom du don désiré : Génération d'énergie/éclair⊰ pourquoi ce don est-il important pour votre personnage ? Mon don est important pour moi par mon intégrité dans les rangs de la Ligue. En effet, je suis maître d'armes et créateurs – poseurs de bombes dans ce même groupe. Ce pouvoir me permet d'être non seulement létal, surtout depuis que nous avons sûrement déclenché une nouvelle guerre, mais aussi de créer de nouvelles techniques pour faire exploser des choses, encore et encore. Ou bien même de pouvoir créer de nouvelles techniques d'armes, en les imprégnant d’électricité par exemple. Quand je suis arrivé dans la ligue, quand ils sont venu me chercher, je ne maîtrisais pas ce pouvoir, je ne savais pas de quoi j'étais capable. Depuis, j'ai plus d'importance au seins du groupe, ce pouvoir m'a changé la vie, a fait de moi un autre homme. Mes arts de combats me font mélanger feu et électricité. Ce qui fait de moi un être des plus redoutables. J'aime mon pouvoir, j'aime ma maîtrise du feu autant que ma maîtrise de l'éclair. Je suis fier du maître que je suis. ⊰ test RP qui inclue l'éventuel don : Savez-vous ce que c'est que de s’entraîner toute sa vie ? De ne voir que le sol d'un dojo et de n'entendre que le bruit sourd des flammes sortant de poings, jambes et même bouche ? De n'avoir pour seul compagnon des tablettes en glaise qui ne sont là que pour encaisser et exploser sous vous coups ? Vous ne devenez que l'ombre de vous-même, votre daemon semble triste, il l'est, le bonheur n'est pas dans l'enfermement, dans l’entraînement, surtout une fois la puissance voulue acquise. Puis, c'est une fois sorti de cet enfer, de cette solitude, que vous vous retrouvez aux pieds d'une personne. À son service. Bon, ce n'était pas vraiment le cas. À vrai dire j'ai même eu le choix. Si je voulais, j'aurai pu la laisser périr sous les décombres. Elle n'aurait été qu'un cadavre de plus succombant aux épreuves de l'arène. Mais je suis un Targarov, les Bernstein devaient être protégés, c'était le destin qui m'attendait. Et il me convenait, au début. Lorsque je n'avais pas connaissance de ce que je valais. Les choses de la vie ont fait que je me trouvais au service de la Bernstein qui me devait la vie. J'étais en réalité son protecteur. Je devais la suivre, chaque jour, chaque heure, chaque minute. J'étais son ombre, son petit chien. Cela ne me dérangeait pas, depuis tout petit je savais que j'allais finir ainsi, je savais que mon destin, que la suite de ma vie, se ferait aux cotés d'un Bernstein. J'étais en fait habitué à cette idée dès ma naissance, je n'avais aucune autre perspective de vie. Aucune jusqu'à ce que la ligue prenne contact avec moi. Enfin, je pouvais voir un avenir autre qu'être attaché par le cou traînant derrière une femme qui se marierait avec un autre malgré l'amour que je pouvais lui porter. Mais l'amour ne pouvait m’empêcher de briser mes chaînes.La Bernstein faisait battre mon cœur. Et ce depuis un moment, si long que je ne saurai mettre une date sur cet événement. Mon cœur n'appartenait qu'à elle. Le reste de mon être était Bernstein, je leur doit allégeance jusqu'à la fin de mes jours. C'était l'optique de ma vie avant que la ligue vienne me recruter. L'aimer toute ma vie sans fissure, c'était l'optique de mon avenir jusqu'à ce jour. Était-ce mon destin d'être l'ombre d'une autre personne, de ne vivre que par elle et pour elle ? Elle était si puissante, son charisme était d'un érotisme rare. Seul son aura arrivait à me rendre dingue d'elle, de ne penser qu'à sa chevelure de feu. Mais aimerai-t-elle un être aussi pathétique, un être incapable de vivre pour lui ? Dans tous les cas, malgré mes tentatives dépourvues de subtilité, je ne pouvais vivre heureux avec une Bernstein, ma famille était à leur service, nous sommes leurs vassaux. Je me berçais d'illusions, je vivais bien dans mon rêve, jusqu'à ce que ce que je sorte de mon sommeil. Une énième dispute éclata entre la rousse et moi. De pathétiques futilités, voilà la vraie raison de la dispute. Mais cette fois-ci ses mots étaient bien trop durs, bien trop blessant pour moi. De telle sorte qu'ils glacèrent mon sang, Mon cœur s'arrêta presque de battre. Ses mots étaient aussi dur que la pierre, son geste repoussant toute tentative d'attendrissement de ma part était aussi tranchant que l'air. Même Liza – mon daemon – se plia de soumission à une telle violence verbale. Qu'avais-je fait si ce n'est l'aimait un peu trop ? Moi qui pensais avoir rencontré l'amour de ma vie, moi qui a toujours été sur de moi sans aucune fissure, je me trouvais affaiblie par le sentiment le plus anodin mais complexe que l'être humain puisse connaître. L'amour m'avait aveuglé jusque là. Mais j'en décidais autrement. Ça ne pouvait plus durer. Être le chien d'une autre ne serait pas ce qui m'attendait le restant de mes jours. Je l'aimais, bien entendu, c'est peut-être la seule raison pour laquelle je ne suis pas déjà mort. Mais je n'avais que vingt Étés, je n'avais pas assez vécu pour pouvoir m'enfermer dans mon monde à la solde d'une Bernstein. C'est suite à cette dispute qui me brisa que tout se déclencha. Je devais me calmer, mais mon impulsivité faisait bien trop de ravages pour que je reste à coté d'elle. On risquerai même de m'accuser de l'avoir violenter sans aucune raison. C'est donc en essayant de me calmer que je m'éloignai d'un pas vif et décidé. Je ne sais pas vraiment si elle a essayé de me rattraper, la rage m'aveuglait et je sentais une chaleur qui m'était alors inconnue monter en moi. Bouillonner. C'est en moins de deux minutes que je me trouvais dans une ruelle de la ville, le front collé à un mur, d'une habitation sûrement. Mon pied droit était positionné de façon à ce qu'il arrive même à toucher le mur auquel je ne faisais pas face tant le passage était étroit. Je brûlais encore. La rage ne diminuait pas, au contraire, elle s'intensifiait, devenant bien plus puissante que ce que je pouvais m'imaginer. L’énergie que je pouvais accumuler en moins voulait sortir, elle était si forte, je ne pouvais la contrôler, c'était plus fort que moi, c'est alors que mon poing vint s'écraser contre le mur pour faire exploser tout ce que je venais d'accumuler. Tout les sentiments qui venaient de s'entasser en moi sortaient par ce coup contre la brique encrassée. J'avais parfaitement connaissance que le coup porté à l'édifice allait entraîner une flamme des plus brûlantes. Ma colère m'aveuglait et m’empêchait de réfléchir. Je ne pris pas en compte les potentiels habitants ou occupants de la structure qui subissait ma rage. Par chance, ce n'est pas une flamme que ma haine créa. Je savais bien que l'énergie en moi n'était pas normale. J'ai déjà été en colère, ou même, je me suis déjà battu avec une puissance dépassant mon imagination. Mais ce que je ressentais était inexplicable jusqu'à ce que le coup sonne dans un bruit sourd dans la ruelle où je me tenais. Ce n'était donc pas des flammes qui surgirent de mon extrémité droite, mais de l’électricité. Un rayon électrique bleu s'échappa de l'espace inexistant entre mon poings et la paroi s'écrasant sur le mur derrière moi pour rebondir une demi douzaine de fois créant des impacts à chaque coup que la foudre frappait sur les briques des divers bâtiments. Ça sentait le chaud, le brûlé même. Comme si la foudre était tombé juste à coté de moi. C'était en fait le cas. Une fois la foudre bleue partie je pouvais encore entendre le bruit de l’électricité statique, même des craquements. Je regardais alors la source de cet arc électrique. Ma main droite était encore entourée par un rayon bleu. Le même rayon qui rebondissait il y a quelques secondes sur les murs m'entourant. J'avais déjà entendu parlé de ce don. Les maîtres du feu les plus puissants pouvaient contrôler le feu bleu, plus puissant et plus dévastateur, tandis que d'autres pouvaient créer et contrôler l’électricité. J'étais donc assez puissant pour pouvoir maîtriser ce second pouvoir. J'avoue que je n'y croyais pas. C'est donc dans un mouvement, pour confirmer mes doutes, que je pointais mon poing dans le vide, toujours dans la ruelle, comme pour tester cette nouvelle énergie. Un rayon électrique incontrôlé sortit alors de ma main fermée. Il était bien moins puissant que son prédécesseur, mais tout aussi fou. Ma main continuait de bourdonner, comme la fois d'avant. J'osai alors ouvrir mon poing et la foudre manque de peu de me frapper de plein fouet. Je devais tout d'abord me calmer, avant de faire une catastrophe. Il est clair que je ne pouvais pas maîtriser ce nouveau don à la seconde où il se déclarait. Je devais rester calme et concentré. Je ne savais que faire de ma main qui bourdonnait encore. Je la rangeai alors dans ma poche respirant un bon coup pour me calmer. Le statique se calmait, difficilement, mais se calmait. Je me sentais bizarre, un peu engourdi. J'imagine que c'était le mélange du surplus d’énergie et la fatigue quant au développement de ce don spontané. Ça sentait le brûlé, j'avais d'ailleurs le bout de ma manche droite qui avait un petit peu brûlé. Je me sentais étrange, mais à la fois très puissant.L'amour m'avait fait connaître une colère comme jamais, mais aussi un don que j'ignorais. Un pouvoir qui dépassait mon imagination. Bien entendu j'avais connaissance de maîtres du feu pouvant faire de même, je n'étais pas exceptionnel. Je le savais, mais pour moi qui n'était que le toutou d'une Bernstein, c'était impensable ne serait-ce prétendre à un tel pouvoir. Mais il était là. Je devrai vivre avec ce me convenait parfaitement. Mais avant toute chose je devrai retourner à mon entraînement, à n'avoir pour seul ami, un dojo, froid et humide.


Dernière édition par Sören Targarov le Mar 27 Oct - 17:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gael Livanov
all men must fight

MESSAGES : 1241
AVATAR : dylan o'brien
CRÉDITS : bigbadwolf

ÂGE : 23 ans, quasiment dix passés dans l'anonymat, caché dans cette prison dorée au coeur d'Antrakar, où il a appris à rêver de liberté.
NATION : la nation détruite, celle que l'on a fait taire, dont il est le fils le plus enflammé. Une nation qu'il est fier de défendre, et pour laquelle il n'hésite pas à se livrer corps et âme dans la bataille.
DON : gael est doté du 6e sens : la très forte intuition. Jusqu'alors, il pensait que c'était de la chance, mais ce qui s'est passé pendant les explosions lui ont fait changé d'avis
STATUT CIVIL : fiancé, même s'il ne peut lui donner son cœur. Son coeur, il l'a arraché de sa poitrine, pour essayer de le faire cesser de battre, mais sans y parvenir.
SIGNE DISTINCTIF : quelques petites cicatrices, une autre énorme au niveau du cou qu'il a hérité en évitant un pic de glace pendant un combat, et une large trace de brûlure sur le flan qui ne veut pas partir. une flèche tatouée très bas sur la hanche, cachée
DAEMON : sa femelle jaguar Lokia, aussi calme que son jumeau, et qui passe son temps à le sermonner pour son imprudence. Elle le materne, quand il le faut, elle se fait douce lorsqu'il en a besoin, autant qu'elle sait être dure et sévère dans ses reproches.
ALLÉGEANCE : voué à la protection des siens et à l'honneur de son nom, Gael n'a aucun doute sur le bien fondé de son allégeance : la rébellion. Gare aux traîtres : sa loyauté rigoureuse et sa droiture rigide en font quelqu'un qui ne supporte pas la trahison.
MessageSujet: Re: demande de don   Lun 26 Oct - 15:17

On ressent bien le pourquoi ça se déclenche (dispute avec Lilian eheh) c'est l'essentiel je sais bien mais... Etant donné que je n'ai pas lu le scéna ni la fiche et que je n'ai aucune information sur le personnage, c'est bel et bien le cadre qui me manque pour bien comprendre. A quel âge ça s'est développé, si c'est venu d'un coup, comment il l'a travaillé, je sais pas, ça manque de détails, ça manque un peu de développement pour ma part. Le cœur est là je trouve, mais ça n'est pas assez approfondi. Je suis assez exigeante désolée mais pour moi, il faut enrichir le test RP pour qu'on puisse mieux "voir" la scène.


I don't know where I'm going but I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead, this is the road to ruin and we're starting at the end. Let's be alone together.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t267-i-try-to-picture-me-without-you http://www.thefournations.com/t1031-taste-the-pain-right-on-my-tongue-gael
avatar
Noah Ravenscar
all men must fight

MESSAGES : 13
AVATAR : theo james.
CRÉDITS : wildworld.

ÂGE : vingt-six ans de projection de dioxyde de carbone, trop d'années à errer, éméché, cassé et tourmenté par les demons de son passé.
NATION : la terre, forte et sournoise, la poussière enrobant ses traits durs, sa peau rugueuse comme son don, ainsi que ses yeux, deux cailloux parcourant le contour des formes défaillantes.
DON : ses doigts endoloris, ses mains parsemées de cicatrices le prouvent. c'est un maître du métal, capable de se lier avec cette matière, de la contrôler autant qu'il se fait contrôler par elle.
STATUT CIVIL : amoureux meurtri, maudit ; son coeur n'est plus que de la poussière alors qu'on lui a volé sa bien aimée, arrachée à ses bras protecteurs et aimants, obligé de vivre avec ce trou béant.
SIGNE DISTINCTIF : si son cœur et son âme ont été marqués par la guerre, son corps aussi, parsemé d’innombrables petites cicatrices mais surtout, son dos entier est tatoué, représentant les quatre nations différentes en parfaite harmonie comme une idée utopique à laquelle il se raccroche, comme une bouée nécessaire pour ne pas sombrer dans cette folie douceâtre et irrésistible.
DAEMON : petit, agile, rusé.. semblable à son maître, un furet répondant au doux patronyme de pollux, son pelage tâché comme des gouttes de sang annonçant les désastres à venir.
ALLÉGEANCE : autrefois fervent et loyal soldat de sa nation, obéissant aux ordres du gouvernement sans broncher, il a fini par retourner sa veste comme une grande partie de sa famille alors que son cœur ne supportait plus l'injustice et les massacres qui s'enchaînaient comme si de rien n'était. le cœur bouillonnant, son désarroi grandissant, il s'est rebellé, n'a plus plié l'échine devant la nation du feu alors que la douleur vive, le goût amer et la sensation grisante de la mort planaient encore dans l'air.
MessageSujet: Re: demande de don   Lun 26 Oct - 16:59

merci beaucouuuup. :hug3: :hug3:
internet peut se montrer tellement chiant parfois, je compatis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexis Livanov
all men must fight

MESSAGES : 2411
AVATAR : dylan o'brien.
CRÉDITS : bigbadwolf // gifs from tumblr, lyrics from halsey.

ÂGE : 23 ans.
NATION : Originaire de la nation de l'air, il a pourtant vécu toute sa vie au sein de la nation de la terre. Il est cependant des plus attaché à sa nation d'origine, et se retrouver enfermer dans les souterrains d'Alexia l'étouffe.
STATUT CIVIL : Autrefois, Alexis était en couple avec Aleya Hemingway. Une jeune femme qu’il apprécie plus que de raison, mais dont il n’a jamais été amoureux. Celui qu’il désire n’est autre que Gael, son double. Il est son air, tout ce dont il a besoin mais il le sait : Gael ne pourra jamais vraiment être sien. En effet, son frère va se marier et Alexis essaie de ne pas paniquer mais la haine se mêle à celle qu’il a déjà contre le monde entier et son cœur se durcit et est pollué par des sentiments qu’il n’avait jamais connu, lorsqu’il était protégé par les Hemingway.
SIGNE DISTINCTIF : Alexis aimerait être totalement physiquement semblable à son ainé, mais force est de constater que ce n'est pas le cas. Le jeune homme a une cicatrice dans le dos, longue et fine. Vestige d'un accident quand il était gamin. Il possède également, entre les omoplates, un tatouage de la taille d'un point et qui représente le signe de sa nation. Ensuite, depuis son accident lors des attentats, Alexis possède quelques cicatrices, surtout sur les jambes. Mais la plupart disparaissent assez vite.
DAEMON : Une hyène, Thanae. Elle est féroce et bien plus mesquine que lui. Rusée et le mot juste. En fait, Thanae ressemble presque plus à Gael qu'à Alexis, signant ainsi la preuve qu'ils sont liés au-delà de ce que les gens peuvent bien croire.
ALLÉGEANCE : A sa famille avant tout, Natalia et Gael... En théorie. Il sait qu'il suivrait son jumeau absolument partout, mais la haine et le désir de vengeance se font ardents, dans son coeur. Alexis a des idées de plus en plus arrêtées et pense que la rébellion doit renverser la situation. L'extermination des Bernstein, Pernington et même des Darsonval serait le prix à payer contre les vies de ses cousins et de sa famille.
MessageSujet: Re: demande de don   Lun 26 Oct - 17:06

Pareil que Gael, pour moi ça sera un non pour le moment. I love you
Tu peux bien sûr enrichir ton test rp et retenter hein ! Mais comme l'a dit ma collègue plus haut, c'est pas assez développé à mon goût (et pourtant dieu sait que je chéris les test rp qui ne sont pas kilométrique (cc Noah)). Bref, si tu donnes un peu plus de substance à ton rp, ça va le faire je pense. (:



BEHIND EVERY DOOR IS A FALL,
AND NO ONE'S HERE TO SLEEP.
AND YOU WERE ALWAYS FASTER THAN ME
I'LL NEVER CATCH UP WITH YOU.

- semi-absente jusqu'au 7/11 -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t55-there-s-a-drumming-noise-inside-my-head-that-throws-me-to-the-ground
avatar
Sören Targarov

MESSAGES : 7
AVATAR : Sergio Carvajal
CRÉDITS : sweet disaster
ÂGE : Vingt quatre lourds et chauds Étés le rendant un petit peu plus ardent à chaque fois.
NATION : Un Targarov ne peut être que né dans la nation du feu avec la chance de maîtriser cet élément dévastateur.
DON : Depuis maintenant un bon moment, il a le don de maîtriser et créer la foudre. Il a découvert ce pouvoir après une dispute avec celle qui fait battre son cœur. Il aime ce don de la vie et s'en sert en abondance, sans oublier pour autant sa maîtrise presque parfaite de son élément de base.
STATUT CIVIL : Il est célibataire, même si son cœur bat et battra toujours pour une Bernstein. La plus belle des rousses des quatre nations. Sa situation actuelle ne lui permet pas d'avoir de relation, surtout avec cette femme. Mais il ne perd pas espoir et souhaite vivre ses derniers instants dans les bras de la fille au cheveux et cœur de feu.
SIGNE DISTINCTIF : La brûlure sur la cuisse qu'il s'est laissée faire par amour à Liliane. Il a aussi de nombreuse cicatrices sur tout le corps, donc une, bien plus voyantes que les autres. Un bon coup de sabre en plein dos lors d'un entraînement.
DAEMON : Son daemon prit la forme d'une panthère nébuleuse. Bien plus grosse que la moyenne bien entendu. Surtout depuis qu'il a le don de foudre. Sa belle panthère et fidèle âme sœur porte le nom de Liza.
ALLÉGEANCE : Autrefois ayant prêté allégeance aux Bernstein, la vie a forcé, même aidé, le maître du feu à choisir une voie qui ne lui était pas toute tracée. Il allait sortir du lot et pouvoir profiter de ses pouvoirs exceptionnels. C'est pour cette raison qu'il rejoint la Ligue sans hésiter une seule seconde. Il partage leurs avis et opinions, avant, comme maintenant.
MessageSujet: Re: demande de don   Mar 27 Oct - 17:44

    C'est édité en haut aussi, mais bon je mets là, surement plus simple ! xD

    ⊰ nom de votre personnage : Sörei Targarov
    ⊰ nom du don désiré : Génération d'énergie/éclair
    ⊰ pourquoi ce don est-il important pour votre personnage ? Mon don est important pour moi par mon intégrité dans les rangs de la Ligue. En effet, je suis maître d'armes et créateurs – poseurs de bombes dans ce même groupe. Ce pouvoir me permet d'être non seulement létal, surtout depuis que nous avons sûrement déclenché une nouvelle guerre, mais aussi de créer de nouvelles techniques pour faire exploser des choses, encore et encore. Ou bien même de pouvoir créer de nouvelles techniques d'armes, en les imprégnant d’électricité par exemple. Quand je suis arrivé dans la ligue, quand ils sont venu me chercher, je ne maîtrisais pas ce pouvoir, je ne savais pas de quoi j'étais capable. Depuis, j'ai plus d'importance au seins du groupe, ce pouvoir m'a changé la vie, a fait de moi un autre homme. Mes arts de combats me font mélanger feu et électricité. Ce qui fait de moi un être des plus redoutables. J'aime mon pouvoir, j'aime ma maîtrise du feu autant que ma maîtrise de l'éclair. Je suis fier du maître que je suis.

    ⊰ test RP qui inclue l'éventuel don : Savez-vous ce que c'est que de s’entraîner toute sa vie ? De ne voir que le sol d'un dojo et de n'entendre que le bruit sourd des flammes sortant de poings, jambes et même bouche ? De n'avoir pour seul compagnon des tablettes en glaise qui ne sont là que pour encaisser et exploser sous vous coups ? Vous ne devenez que l'ombre de vous-même, votre daemon semble triste, il l'est, le bonheur n'est pas dans l'enfermement, dans l’entraînement, surtout une fois la puissance voulue acquise. Puis, c'est une fois sorti de cet enfer, de cette solitude, que vous vous retrouvez aux pieds d'une personne. À son service. Bon, ce n'était pas vraiment le cas. À vrai dire j'ai même eu le choix. Si je voulais, j'aurai pu la laisser périr sous les décombres. Elle n'aurait été qu'un cadavre de plus succombant aux épreuves de l'arène. Mais je suis un Targarov, les Bernstein devaient être protégés, c'était le destin qui m'attendait. Et il me convenait, au début. Lorsque je n'avais pas connaissance de ce que je valais. Les choses de la vie ont fait que je me trouvais au service de la Bernstein qui me devait la vie. J'étais en réalité son protecteur. Je devais la suivre, chaque jour, chaque heure, chaque minute. J'étais son ombre, son petit chien. Cela ne me dérangeait pas, depuis tout petit je savais que j'allais finir ainsi, je savais que mon destin, que la suite de ma vie, se ferait aux cotés d'un Bernstein. J'étais en fait habitué à cette idée dès ma naissance, je n'avais aucune autre perspective de vie. Aucune jusqu'à ce que la ligue prenne contact avec moi. Enfin, je pouvais voir un avenir autre qu'être attaché par le cou traînant derrière une femme qui se marierait avec un autre malgré l'amour que je pouvais lui porter. Mais l'amour ne pouvait m’empêcher de briser mes chaînes.

    La Bernstein faisait battre mon cœur. Et ce depuis un moment, si long que je ne saurai mettre une date sur cet événement. Mon cœur n'appartenait qu'à elle. Le reste de mon être était Bernstein, je leur doit allégeance jusqu'à la fin de mes jours. C'était l'optique de ma vie avant que la ligue vienne me recruter. L'aimer toute ma vie sans fissure, c'était l'optique de mon avenir jusqu'à ce jour.
    Était-ce mon destin d'être l'ombre d'une autre personne, de ne vivre que par elle et pour elle ? Elle était si puissante, son charisme était d'un érotisme rare. Seul son aura arrivait à me rendre dingue d'elle, de ne penser qu'à sa chevelure de feu. Mais aimerai-t-elle un être aussi pathétique, un être incapable de vivre pour lui ? Dans tous les cas, malgré mes tentatives dépourvues de subtilité, je ne pouvais vivre heureux avec une Bernstein, ma famille était à leur service, nous sommes leurs vassaux. Je me berçais d'illusions, je vivais bien dans mon rêve, jusqu'à ce que ce que je sorte de mon sommeil.

    Une énième dispute éclata entre la rousse et moi. De pathétiques futilités, voilà la vraie raison de la dispute. Mais cette fois-ci ses mots étaient bien trop durs, bien trop blessant pour moi. De telle sorte qu'ils glacèrent mon sang, Mon cœur s'arrêta presque de battre. Ses mots étaient aussi dur que la pierre, son geste repoussant toute tentative d'attendrissement de ma part était aussi tranchant que l'air. Même Liza – mon daemon – se plia de soumission à une telle violence verbale. Qu'avais-je fait si ce n'est l'aimait un peu trop ? Moi qui pensais avoir rencontré l'amour de ma vie, moi qui a toujours été sur de moi sans aucune fissure, je me trouvais affaiblie par le sentiment le plus anodin mais complexe que l'être humain puisse connaître. L'amour m'avait aveuglé jusque là. Mais j'en décidais autrement. Ça ne pouvait plus durer. Être le chien d'une autre ne serait pas ce qui m'attendait le restant de mes jours. Je l'aimais, bien entendu, c'est peut-être la seule raison pour laquelle je ne suis pas déjà mort. Mais je n'avais que vingt Étés, je n'avais pas assez vécu pour pouvoir m'enfermer dans mon monde à la solde d'une Bernstein.
    C'est suite à cette dispute qui me brisa que tout se déclencha. Je devais me calmer, mais mon impulsivité faisait bien trop de ravages pour que je reste à coté d'elle. On risquerai même de m'accuser de l'avoir violenter sans aucune raison. C'est donc en essayant de me calmer que je m'éloignai d'un pas vif et décidé. Je ne sais pas vraiment si elle a essayé de me rattraper, la rage m'aveuglait et je sentais une chaleur qui m'était alors inconnue monter en moi. Bouillonner. C'est en moins de deux minutes que je me trouvais dans une ruelle de la ville, le front collé à un mur, d'une habitation sûrement. Mon pied droit était positionné de façon à ce qu'il arrive même à toucher le mur auquel je ne faisais pas face tant le passage était étroit. Je brûlais encore. La rage ne diminuait pas, au contraire, elle s'intensifiait, devenant bien plus puissante que ce que je pouvais m'imaginer. L’énergie que je pouvais accumuler en moins voulait sortir, elle était si forte, je ne pouvais la contrôler, c'était plus fort que moi, c'est alors que mon poing vint s'écraser contre le mur pour faire exploser tout ce que je venais d'accumuler. Tout les sentiments qui venaient de s'entasser en moi sortaient par ce coup contre la brique encrassée.

    J'avais parfaitement connaissance que le coup porté à l'édifice allait entraîner une flamme des plus brûlantes. Ma colère m'aveuglait et m’empêchait de réfléchir. Je ne pris pas en compte les potentiels habitants ou occupants de la structure qui subissait ma rage. Par chance, ce n'est pas une flamme que ma haine créa. Je savais bien que l'énergie en moi n'était pas normale. J'ai déjà été en colère, ou même, je me suis déjà battu avec une puissance dépassant mon imagination. Mais ce que je ressentais était inexplicable jusqu'à ce que le coup sonne dans un bruit sourd dans la ruelle où je me tenais.
    Ce n'était donc pas des flammes qui surgirent de mon extrémité droite, mais de l’électricité. Un rayon électrique bleu s'échappa de l'espace inexistant entre mon poings et la paroi s'écrasant sur le mur derrière moi pour rebondir une demi douzaine de fois créant des impacts à chaque coup que la foudre frappait sur les briques des divers bâtiments. Ça sentait le chaud, le brûlé même. Comme si la foudre était tombé juste à coté de moi. C'était en fait le cas. Une fois la foudre bleue partie je pouvais encore entendre le bruit de l’électricité statique, même des craquements. Je regardais alors la source de cet arc électrique. Ma main droite était encore entourée par un rayon bleu. Le même rayon qui rebondissait il y a quelques secondes sur les murs m'entourant. J'avais déjà entendu parlé de ce don. Les maîtres du feu les plus puissants pouvaient contrôler le feu bleu, plus puissant et plus dévastateur, tandis que d'autres pouvaient créer et contrôler l’électricité. J'étais donc assez puissant pour pouvoir maîtriser ce second pouvoir. J'avoue que je n'y croyais pas. C'est donc dans un mouvement, pour confirmer mes doutes, que je pointais mon poing dans le vide, toujours dans la ruelle, comme pour tester cette nouvelle énergie. Un rayon électrique incontrôlé sortit alors de ma main fermée. Il était bien moins puissant que son prédécesseur, mais tout aussi fou. Ma main continuait de bourdonner, comme la fois d'avant. J'osai alors ouvrir mon poing et la foudre manque de peu de me frapper de plein fouet. Je devais tout d'abord me calmer, avant de faire une catastrophe. Il est clair que je ne pouvais pas maîtriser ce nouveau don à la seconde où il se déclarait. Je devais rester calme et concentré. Je ne savais que faire de ma main qui bourdonnait encore. Je la rangeai alors dans ma poche respirant un bon coup pour me calmer. Le statique se calmait, difficilement, mais se calmait. Je me sentais bizarre, un peu engourdi. J'imagine que c'était le mélange du surplus d’énergie et la fatigue quant au développement de ce don spontané. Ça sentait le brûlé, j'avais d'ailleurs le bout de ma manche droite qui avait un petit peu brûlé. Je me sentais étrange, mais à la fois très puissant.

    L'amour m'avait fait connaître une colère comme jamais, mais aussi un don que j'ignorais. Un pouvoir qui dépassait mon imagination. Bien entendu j'avais connaissance de maîtres du feu pouvant faire de même, je n'étais pas exceptionnel. Je le savais, mais pour moi qui n'était que le toutou d'une Bernstein, c'était impensable ne serait-ce prétendre à un tel pouvoir. Mais il était là. Je devrai vivre avec ce me convenait parfaitement. Mais avant toute chose je devrai retourner à mon entraînement, à n'avoir pour seul ami, un dojo, froid et humide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gael Livanov
all men must fight

MESSAGES : 1241
AVATAR : dylan o'brien
CRÉDITS : bigbadwolf

ÂGE : 23 ans, quasiment dix passés dans l'anonymat, caché dans cette prison dorée au coeur d'Antrakar, où il a appris à rêver de liberté.
NATION : la nation détruite, celle que l'on a fait taire, dont il est le fils le plus enflammé. Une nation qu'il est fier de défendre, et pour laquelle il n'hésite pas à se livrer corps et âme dans la bataille.
DON : gael est doté du 6e sens : la très forte intuition. Jusqu'alors, il pensait que c'était de la chance, mais ce qui s'est passé pendant les explosions lui ont fait changé d'avis
STATUT CIVIL : fiancé, même s'il ne peut lui donner son cœur. Son coeur, il l'a arraché de sa poitrine, pour essayer de le faire cesser de battre, mais sans y parvenir.
SIGNE DISTINCTIF : quelques petites cicatrices, une autre énorme au niveau du cou qu'il a hérité en évitant un pic de glace pendant un combat, et une large trace de brûlure sur le flan qui ne veut pas partir. une flèche tatouée très bas sur la hanche, cachée
DAEMON : sa femelle jaguar Lokia, aussi calme que son jumeau, et qui passe son temps à le sermonner pour son imprudence. Elle le materne, quand il le faut, elle se fait douce lorsqu'il en a besoin, autant qu'elle sait être dure et sévère dans ses reproches.
ALLÉGEANCE : voué à la protection des siens et à l'honneur de son nom, Gael n'a aucun doute sur le bien fondé de son allégeance : la rébellion. Gare aux traîtres : sa loyauté rigoureuse et sa droiture rigide en font quelqu'un qui ne supporte pas la trahison.
MessageSujet: Re: demande de don   Mar 27 Oct - 19:01

Voilà, je suis beaucoup plus satisfaite de cette version J'arrive à "voir" la scène et c'est ce qu'il me faut. Tu explicites très bien comment il vit son lien avec Lilian, qui est le point de départ de son don (je l'ai compris comme ça)
Pour moi c'est donc un oui !


I don't know where I'm going but I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead, this is the road to ruin and we're starting at the end. Let's be alone together.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t267-i-try-to-picture-me-without-you http://www.thefournations.com/t1031-taste-the-pain-right-on-my-tongue-gael
avatar
Tessa Visegard
all men must fight

MESSAGES : 1660
AVATAR : Natalie Dormer, la plus badass !
CRÉDITS : Avatar : Poison Ivy et signature : endlesslove

ÂGE : Trente années qu'elle se bat pour son nom. Autant de temps que son visage ne cesse de marquer malgré les artifices. Elle prend de l'âge comme un vin de grand cru.
NATION : La douce puissance naturelle qui est vitale à tout être vivant. Elle est l'eau qui s'évade entre vos paumes. Douce et furtive, insaisissable à mains nues. Tessa est une tempête en plein océan, la brise qui frappe contre un navire en bois.
DON : Un sourire envoutant, des yeux de chat qui ne supportent pas la négation. Aucun don réel, juste une femme de pouvoir.
STATUT CIVIL : Plus seule que jamais. Anciennement amourachée de Kohl Pernington avant qu'un enfant naisse de cet amour et vienne les séparer. Elle porte son malheur, ce foetus qu'elle n'a pas demandé. Le coeur brisé, rejetant tout l'amour qu'on pourrait lui porter.
SIGNE DISTINCTIF : Une canine brisée, glacée par un entraînement bien trop corsé avant de tomber sous le choc du sol. Son sourire montre son expérience. Une blessure qui ne lui ôte pas son charme.
DAEMON : Loup polaire, ne craignant pas le froid en évoluant comme un solitaire. Le carmin, une source de vie qui la captive. Rusée et futée, fille de la lune qu'elle incarne. Il se prénomme Taïko, unique.
ALLÉGEANCE : Elle porte allégeance aux Pernington qui la soutienne encore, rêvant de voir Kohl et Odin sous terre pour de bon. Tessa, elle ne fait aucunement confiance dans le gouvernement et compte bien renverser ce dernier pour prendre la place de Reine. Elle soutient la résistance en secret, faisant des dons importants.
MessageSujet: Re: demande de don   Mar 27 Oct - 20:01

C'est parfait ! Pour moi c'est un oui



MOM', IT'S TIME TO FIGHT
Balafre qui recouvre ton visage, corps qui ne répond plus à tes appels. Blessée dans ton amour-propre, démunie de tout amour. Il t'a enlevé le bonheur, arraché ce qui restait de bon en toi. À présent, tu es seule à combattre. Il payera, tu vaincras. Délaissés par le bonheur, laisses entrer cette noirceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexis Livanov
all men must fight

MESSAGES : 2411
AVATAR : dylan o'brien.
CRÉDITS : bigbadwolf // gifs from tumblr, lyrics from halsey.

ÂGE : 23 ans.
NATION : Originaire de la nation de l'air, il a pourtant vécu toute sa vie au sein de la nation de la terre. Il est cependant des plus attaché à sa nation d'origine, et se retrouver enfermer dans les souterrains d'Alexia l'étouffe.
STATUT CIVIL : Autrefois, Alexis était en couple avec Aleya Hemingway. Une jeune femme qu’il apprécie plus que de raison, mais dont il n’a jamais été amoureux. Celui qu’il désire n’est autre que Gael, son double. Il est son air, tout ce dont il a besoin mais il le sait : Gael ne pourra jamais vraiment être sien. En effet, son frère va se marier et Alexis essaie de ne pas paniquer mais la haine se mêle à celle qu’il a déjà contre le monde entier et son cœur se durcit et est pollué par des sentiments qu’il n’avait jamais connu, lorsqu’il était protégé par les Hemingway.
SIGNE DISTINCTIF : Alexis aimerait être totalement physiquement semblable à son ainé, mais force est de constater que ce n'est pas le cas. Le jeune homme a une cicatrice dans le dos, longue et fine. Vestige d'un accident quand il était gamin. Il possède également, entre les omoplates, un tatouage de la taille d'un point et qui représente le signe de sa nation. Ensuite, depuis son accident lors des attentats, Alexis possède quelques cicatrices, surtout sur les jambes. Mais la plupart disparaissent assez vite.
DAEMON : Une hyène, Thanae. Elle est féroce et bien plus mesquine que lui. Rusée et le mot juste. En fait, Thanae ressemble presque plus à Gael qu'à Alexis, signant ainsi la preuve qu'ils sont liés au-delà de ce que les gens peuvent bien croire.
ALLÉGEANCE : A sa famille avant tout, Natalia et Gael... En théorie. Il sait qu'il suivrait son jumeau absolument partout, mais la haine et le désir de vengeance se font ardents, dans son coeur. Alexis a des idées de plus en plus arrêtées et pense que la rébellion doit renverser la situation. L'extermination des Bernstein, Pernington et même des Darsonval serait le prix à payer contre les vies de ses cousins et de sa famille.
MessageSujet: Re: demande de don   Mar 27 Oct - 21:01

Je vais dire oui également, cette version est beaucoup plus prenante ! I love you



BEHIND EVERY DOOR IS A FALL,
AND NO ONE'S HERE TO SLEEP.
AND YOU WERE ALWAYS FASTER THAN ME
I'LL NEVER CATCH UP WITH YOU.

- semi-absente jusqu'au 7/11 -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t55-there-s-a-drumming-noise-inside-my-head-that-throws-me-to-the-ground
avatar
Sören Targarov

MESSAGES : 7
AVATAR : Sergio Carvajal
CRÉDITS : sweet disaster
ÂGE : Vingt quatre lourds et chauds Étés le rendant un petit peu plus ardent à chaque fois.
NATION : Un Targarov ne peut être que né dans la nation du feu avec la chance de maîtriser cet élément dévastateur.
DON : Depuis maintenant un bon moment, il a le don de maîtriser et créer la foudre. Il a découvert ce pouvoir après une dispute avec celle qui fait battre son cœur. Il aime ce don de la vie et s'en sert en abondance, sans oublier pour autant sa maîtrise presque parfaite de son élément de base.
STATUT CIVIL : Il est célibataire, même si son cœur bat et battra toujours pour une Bernstein. La plus belle des rousses des quatre nations. Sa situation actuelle ne lui permet pas d'avoir de relation, surtout avec cette femme. Mais il ne perd pas espoir et souhaite vivre ses derniers instants dans les bras de la fille au cheveux et cœur de feu.
SIGNE DISTINCTIF : La brûlure sur la cuisse qu'il s'est laissée faire par amour à Liliane. Il a aussi de nombreuse cicatrices sur tout le corps, donc une, bien plus voyantes que les autres. Un bon coup de sabre en plein dos lors d'un entraînement.
DAEMON : Son daemon prit la forme d'une panthère nébuleuse. Bien plus grosse que la moyenne bien entendu. Surtout depuis qu'il a le don de foudre. Sa belle panthère et fidèle âme sœur porte le nom de Liza.
ALLÉGEANCE : Autrefois ayant prêté allégeance aux Bernstein, la vie a forcé, même aidé, le maître du feu à choisir une voie qui ne lui était pas toute tracée. Il allait sortir du lot et pouvoir profiter de ses pouvoirs exceptionnels. C'est pour cette raison qu'il rejoint la Ligue sans hésiter une seule seconde. Il partage leurs avis et opinions, avant, comme maintenant.
MessageSujet: Re: demande de don   Mar 27 Oct - 21:17

    Merciii !
    Ca me fait plaisir que ça vous fasse plaisir ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: demande de don   Sam 31 Oct - 12:46

⊰ nom de votre personnage : Margeary Hobbes.
⊰ nom du don désiré : génération d’énergie / éclair.
⊰ pourquoi ce don est-il important pour votre personnage ? J’avoue que je ne sais pas trop par où commencer. Maggy a toujours été considérée comme étant faiblarde de par sa famille, n’ayant déclaré qu’assez tardivement ses capacités magiques et n’ayant jamais vraiment adhéré à la notion de supériorité de la Nation du Feu tant chérie par ses parents. Même si très jeune elle a fini par s’enfuir de la maison pour rejoindre les rebelles, on a toujours tendance à la voir comme personne frêle, et elle-même considère finalement n’être qu’une personne sans grand intérêt. Bref, ce don me permettrait de faire évoluer encore plus le caractère de Maggy, qui a déjà commencé à changer depuis la mort de son frère, mais ce don lui permettrait sur le long terme d’apprendre à prendre d’avantage confiance en elle, et à mieux s’imposer. En court, ça aurait un effet « booster » sur l’estime de soi de Maggy. Et puis, ce don pourrait aussi s’avérer des plus utile pour les rebelles enfin, quand elle le maîtrisera What a Face et c’est poa gagné pour l’instant.  
Alors, pourquoi maintenant ? Maggy est douce, calme et plutôt posée… ou du moins, était. La mort de son frère l’a profondément bouleversée, au point que la colère et la haine la consomment de plus en plus, ne faisant qu’accroître ses rêves de vengeance

⊰ test RP qui inclue l'éventuel don :
Le vent s'engouffrait dans les crevasses de la falaise au pied de laquelle Maggy avait trouvé refuge pour la nuit, produisant des sons semblables à des hurlements de démons. « Pas comme des démons, mais comme des hyènes qui se font attaquer par plusieurs grands koudous, aidés par un groupe de lémurs mongoz enrhumés. » Comme toujours, les descriptions du petit capucin, qui se blottissait désormais contre son âme sœur dans l'espoir d'y trouver ne serait-ce qu'une minime source de chaleur, étaient des plus colorées et franchement pas toujours des plus compréhensibles. Mais, bien plus étonnante que cette description était certainement le fait que, pour une fois, la jolie blonde ne semblait que trop peu encline à répondre à Faenor. Depuis qu'ils avaient quittés seulement peu de jours auparavant les restes de ce qui avait autre fois été le QG des rebelles, la jeune femme n'avait accordé qu'extrêmement peu d'attention à la voix incessante du petit capucin : trop grand et douloureux était son deuil pour que quoique ce soit ne puisse l'en détourner... et ce malgré le fait que Faenor avait tout essayé pour y parvenir. Mais depuis la mort de son frère, un mélange de tristesse, haine, colère et envie de vengeance avait pris possession de la jolie blonde, emplissant peu à peu tout son être, jusqu'au point où même la voix de son âme sœur ne semblait lui parvenir qu'à travers un épais brouillard. « Oui, ben tu peux pas continuer à m'ignorer comme ça. C'est pas sain, parole de Faenor. Puis de toute façon, qu'est-ce que tu pensais faire en quittant les rebelles de la sorte ? Non pas que je risquerais de me plaindre du fait que ce puant de chien ne nous suit plus partout. Bon débarras, et à jamais, clébard. Mais quoi après ? Tu comptes à toi toute seule botter les fesses des Bernsteins ? Parce que dans ce cas, voilà officiellement mon veto. Non pas que je n’aurais pas aimé voir ça, rien que pour le spectacle, mais de tous tes plans stupides, c'est bien le pire... heureusement que tu m'as moi pour t'empêcher de faire des bêtises, parce que franchement je suis bien le seul à réfléchir. » Margeary avait beau entendre les paroles de son âme sœur, mais à côté des images des derniers jours qui défilaient dans son esprit, celles-ci ne faisaient par le poids. Bien sûr, il y avait le deuil qu'elle éprouvait pour avoir perdu la personne au monde à laquelle elle avait toujours le plus tenu. Depuis aussi longtemps qu'elle ne puisse s'en souvenir, Anatol, ce frère qu'elle avait toujours tant admiré, avait été le centre de son univers. Durant toute son enfance, elle n'avait supporté la froideur de leurs parents et leurs regards méprisant uniquement parce qu'elle avait su que, lorsqu'ils leur tourneraient le dos, elle pourrait se réfugier dans les bras protecteurs de son frère. Il avait toujours été là pour elle, et en retour, elle avait été incapable de le sauver. Pire même, elle était celle qui avait causé sa perte. Sans elle, il n'aurait jamais mis pieds dans le QG des rebelles. Il n'aurait pas subi des blessures mortelles lorsque les tunnels de ces derniers s'étaient écoulés. Il serait encore en vie. Cette seule pensée suffit à faire surgir une nouvelle vague de colère dans l'esprit de la jolie blonde. C'était sa faute, tout autant que celle des Bernstein qui avaient commandité cette attaque.   « Là tu délires complètement. Si tu ne l'avais pas ramené, il serait mort bien avant. Tu lui as sauvé la vie en l'emmenant chez les rebelles… » ... mais il était tout de même mort, et c'était ça la seule chose que Margeary était en mesure de retenir. Durant plusieurs jours, ce constat avait fait couler de chaudes larmes, mais depuis la tristesse avait peu à peu laissé place à la colère et la haine. Envers elle. Envers les Bernstein qu'elle tenait pour responsables de cette attaque. Et même contre la nation du feu dans sa totalité. Son naturel habituellement si calme semblait avoir disparu face à sa soif de vengeance : oh, si seulement elle pourrait venger la mort de son frère bien-aimé ! « Tu n'iras PAS tenter quelque chose de stupide en approchant les Bernstein, c'est compris ?! » Toujours assis sur les jambes de son âme sœur, Faenor tentait désormais de toute force d'attirer l'attention de la jolie blonde, tirant même sur ses vêtements. Sans le moindre résultat. Margeary semblait avoir utilisé tous ces ressentiments pour construire une sorte de mur dans son esprit, bien décidée à exclure toute conversation de son esprit : la dernière chose qu'elle souhaitait, c'était d'entendre une fois de plus les nombreuses remontrances du petit singe. « Eh ho, tu m'écoutes ??!! » Des mots qui, une fois de plus, ne produisaient pas le moindre effet, même lorsqu'ils étaient combinés aux sautillements du petit singe. Ce n'était qu'une fois que ses dents se plantèrent dans la main de la jeune femme et qu’une douleur vive envahit aussi bien cette dernière que Faenor, que Margeary semblait enfin remarquer l'attention de son âme sœur... mais certainement pas de la manière dont Faenor l'avait souhaité. Au lieu de la distraire de ses plans de vengeance - plus ou moins insensés pour la plupart -, cette action n'eut pour seul effet de générer une nouvelle vague de colère, au point qu'en un seul mouvement, la jolie blonde était sur ses pieds. Depuis qu'elle avait quitté les rebelles, la colère avait été son compagnon habituel, mais cette fois, tout semblait différent comme si cette dernière vague de colère avait déclenché quelque chose à l'intérieur de la jeune femme qu'elle était bien incapable de contrôler. Une chaleur familière se propageait dans tout son corps. Le feu qui l'habitait depuis bien des années, emplissait désormais chacune de ses veines et se frayait un chemin vers les extrémités de ses doigts. Le tout avait quelque chose de vaguement familier, et pourtant, Margeary n'avait pas besoin de voir les veines sur son poignet devenir complètement translucides pour comprendre que quelque chose clochait. Et puis, il y avait aussi cette sensation étrange sur laquelle elle avait bien du mal à mettre des mots. C'était comme si la rage qu'elle avait accumulé ces derniers temps circulait au travers de ses veines pour prendre possession de chacune de ses cellules. Une explication qui pouvait sans doute sembler des plus étranges, mais les belles paroles étaient bien la dernières des choses auxquelles la jolie blonde pensait à ce moment précis. Il n'y avait qu'elle, sa rage et sa haine. Mais si la jeune s'attendait à voir des flammes jaillirent de ses mains, il n’en était rien de tel, puisqu'à la place, c'était des rayons énergétiques, d'un bleu azur aussi scintillant que l'étaient désormais ses yeux, qui jaillirent de ses doigts. Elle n’avait pas le moindre contrôle sur ce qui était en train de lui arriver, mais en cet instant précis, c’était bien la dernière de ses préoccupations. Elle ne voyait que les rayons énergétiques qu’elle était en train de produire, les observait se former et de rassembler formant de plus gros faisceaux. Et – sans réellement réfléchir à ce qu’elle faisait – elle les projeta, sans détourner le regard de cet étrange jet qui ressemblait vaguement à un éclair – bien que beaucoup plus fin. Pour l'espace de quelques courts instants, l'abri qu'elle s'était trouvé pour la nuit était illuminé par la lumière bleuté dégagée par les rayons, puis les ténèbres de la nuit enveloppèrent une fois de plus la jeune femme.
Et pour la première fois depuis la mort de son frère, il n'y avait plus la moindre once de colère en elle. Ni de haine. Ni aucun autre sentiment. Juste un vide. La paix.

Mais malheureusement pour Margeary, ce moment de paix interne ne dura uniquement quelques courts instants, et rapidement, les cris stridents de Faenor, accompagné d’un bruissement sourd de plus en plus fort, vinrent perturber le silence qui avait jusque-là régné dans ce lieu. Et peu après, des pierres de calibres différents vinrent heurter le sol non loin d’eux. Se cachant dans le coin le plus reculé de l’abri, le petit capucin observait le spectacle avec les yeux grands ouverts, visiblement terrifié. « Bravo. Vraiment, bravo. Tu trouves toujours d’autres moyens pour qu’on se fasse tuer !! Une avalanche de pierres. Rien que ça ! Je préférais encore l’option des Bernstein, au moins la mort aurait été plus rapide ! » Encore maintenant, il semblait encore  y avoir une sorte de vide dans l’esprit de Margeary : elle voyait ce qui était en train de se produire autour d’elle, elle en ressentait les secousses, entendait le bruit, mais tout ça ne semblait pas provoquer la moindre émotion en elle. Elle était une spectatrice complètement détachée de son environnement, et seul son instinct de survie lui dictait de reculer, chose qu’elle fit quelque peu mécaniquement.

Ce n’était que quelques moments plus tard, quand la chute de pierres avait enfin cessé et que les émotions commençaient tout doucement à prendre de nouveau possession de son être, que la jolie blonde commençait doucement à réaliser la tout ce qui s’était produit. Combien de fois avait-elle entendu, durant son enfance, parler ses parents évoquer avec fierté cette arrière-grand-mère à elle capable de lancer des éclairs ? Mais jamais n'aurait-elle cru, qu'un jour, elle aussi pourrait montrer un tel pouvoir. Observant de ses mains qu'elle tournait délicatement devant son visage, la jolie blonde ne parvenait toujours pas à croire que tout cela s'était véritablement réalisé. Qu'Antol eut été en possession d'un tel don ne l'aurait certainement pas surprise : il avait toujours été si fort, si intrépide... mais elle ? « Et bien, moi je dis que tu as de très jolies mains, mais ça serait sans doute mieux de les admirer une autre fois. Il vaudrait mieux qu'on bouge d'ici... On ne peut pas dire que t’étais particulièrement discrète avec ton petit spectacle... » reprit Faenor sur un ton qui ne laissait pas de doute sur le fait qu'il en voulait toujours à son âme sœur d'avoir tenté de l'ignorer durant si longtemps. « Tu as raison. » « Toujours. » Pour la première fois depuis son départ de chez les rebelles, la jeune femme semblait de nouveau voir clair, ou du moins assez clair pour voir que sa petite gambade en solitaire avait duré assez longtemps. Elle retrouverait les rebelles, elle partageait bien trop d'idéaux de la rébellion pour les abandonner. Mais cette fois, elle ne se contenterait pas d'une place au dernier rang, condamnée à observer les autres agir. Non, elle se servirait de ce don pour se battre elle aussi pour ses idéaux. Ou du moins, une fois qu'elle serait en mesure de le contrôler, puisque pour l'instant, elle ignorait encore de ce qui lui arrivait exactement. Mais au fond, la chose qu’elle souhaitait bien plus que des réponses à ses –nombreuses -  questions ou même la vengeance, c’était bien de vivre une fois de plus cette paix intérieure, qu’aucune émotion ne semblait être en mesure de perturber.







merci d'avance pour lire mon "petit" pavé  J'espère que ça conviendra Après, comme Maggy vient d'acquérir le don, je ne pouvais pas trop développer la partie "maîtrise" vu qu'il n'y en a pas encore, mais j'espère que ça ira quand même
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: demande de don   

Revenir en haut Aller en bas
 

demande de don

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Demande d'Accés aux différentes parties du Château.
» demande d'accès
» Demande d'autorisation de suivre les cours
» [ demande de recrutement ] Rögen
» Demande de baptême

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The four elements ::  :: le coeur de l'action-