AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ( wasting my young years. ) ft. Dmitri Livanov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Alexis Livanov
all men must fight

MESSAGES : 2411
AVATAR : dylan o'brien.
CRÉDITS : bigbadwolf // gifs from tumblr, lyrics from halsey.

ÂGE : 23 ans.
NATION : Originaire de la nation de l'air, il a pourtant vécu toute sa vie au sein de la nation de la terre. Il est cependant des plus attaché à sa nation d'origine, et se retrouver enfermer dans les souterrains d'Alexia l'étouffe.
STATUT CIVIL : Autrefois, Alexis était en couple avec Aleya Hemingway. Une jeune femme qu’il apprécie plus que de raison, mais dont il n’a jamais été amoureux. Celui qu’il désire n’est autre que Gael, son double. Il est son air, tout ce dont il a besoin mais il le sait : Gael ne pourra jamais vraiment être sien. En effet, son frère va se marier et Alexis essaie de ne pas paniquer mais la haine se mêle à celle qu’il a déjà contre le monde entier et son cœur se durcit et est pollué par des sentiments qu’il n’avait jamais connu, lorsqu’il était protégé par les Hemingway.
SIGNE DISTINCTIF : Alexis aimerait être totalement physiquement semblable à son ainé, mais force est de constater que ce n'est pas le cas. Le jeune homme a une cicatrice dans le dos, longue et fine. Vestige d'un accident quand il était gamin. Il possède également, entre les omoplates, un tatouage de la taille d'un point et qui représente le signe de sa nation. Ensuite, depuis son accident lors des attentats, Alexis possède quelques cicatrices, surtout sur les jambes. Mais la plupart disparaissent assez vite.
DAEMON : Une hyène, Thanae. Elle est féroce et bien plus mesquine que lui. Rusée et le mot juste. En fait, Thanae ressemble presque plus à Gael qu'à Alexis, signant ainsi la preuve qu'ils sont liés au-delà de ce que les gens peuvent bien croire.
ALLÉGEANCE : A sa famille avant tout, Natalia et Gael... En théorie. Il sait qu'il suivrait son jumeau absolument partout, mais la haine et le désir de vengeance se font ardents, dans son coeur. Alexis a des idées de plus en plus arrêtées et pense que la rébellion doit renverser la situation. L'extermination des Bernstein, Pernington et même des Darsonval serait le prix à payer contre les vies de ses cousins et de sa famille.
MessageSujet: ( wasting my young years. ) ft. Dmitri Livanov   Dim 18 Oct - 13:59



wasting my young years.

ft/Dmitri Livanov

Alexis avisa la canne de bois qui se trouvait contre le mur de sa chambre. Une partie du mur était détruit, calciné. Son lit d’enfant avait brûlé aussi, il dormait à même le sol désormais mais s’en fichait pas mal. C’était ici qu’il avait grandit, et il avait éprouvé une joie d’abord intense de retrouver ses montagnes, avant de se rendre compte du mal qui leur avait été fait. Alexis était désormais, plus que jamais, emplit d’une haine qu’il n’arrivait pas à contrôler. Il savait qu’il devait faire attention, mais le brasier consumait sa raison, et ne laissait qu’un tapis de cendres dans son coeur et dans ses poumons, dans sa gorge et dans tout son être. Il voulait passer à l’attaque, rapidement. Alexis laissa là la canne et sortit de la chambre d’un pas qu’il aurait voulu plus vif, mais qui avait déjà retrouvé son côté aérien. Ses talons ne touchaient pratiquement jamais le sol, il avait une démarche de danseuse, selon Gael, mais il s’en fichait. C’était une démarche silencieuse et qu’il avait développer au cours des années, pour ne pas se faire entendre par ses parents, quand il rejoignait son frère dans sa chambre, pour dormir. Thanae trottait doucement derrière lui. De temps à autres, elle lui rappelait de faire attention, de ne pas aller trop vite, et Alexis hochait la tête avec un léger sourire pour sa hyène adorée. Elle prenait soin de lui, comme il prenait soin d’elle, c’était normal pour un humain et son daemon de faire ça.

Alexis devait parfois grimper sur des gravats pour passer des couloirs, ses jambes protestaient alors un peu. Une fois, il sauta et utilisa sa maîtrise pour se propulser assez pour passer au dessus des pierres. Thanae pris son élan et sauta pour le rejoindre. « Il y avait un autre chemin, Alex ! » Dit-elle, fâchée, dans sa tête. Mais elle perçu son sourire en coin. « Tu t’entraineras plus tard. » Alexis s’accroupit et posa un baiser sur sa tête. « Je suis toujours debout, Thanae. » Elle lui grogna dessus et fit claquer sa mâchoire près de sa gorge. « Si tu tombes, je te tire jusqu’à l’infirmerie, sur le sol rocailleux. » Alexis continua à avancer, Thanae devant lui. « Non, tu iras chercher Lokia et Gael. » Il haussa les épaules, et il sentit son agacement. A nouveau, le jeune maître s’avança plus vite, et glissa ses doigts sur sa tête. Elle ne dit rien, mais il comprenait qu’elle le comprenait, au fond. Qu’elle savait que ça lui manquait, de sauter partout et de faire ses galipettes, qu’il voulait s’y remettre pleinement, enfin. Qu’il avait le sang qui bouillonnait de sa rage de se battre, même contre son frère pour s’amuser, comme ils le faisaient avant. Il voulait bouger, s’activer. Alexis leva la tête en arrivant devant l’ancienne grande salle du palais des Livanov. Il se souvenait s’être tenu là, plus de dix ans auparavant, avec Thanae qui était alors une pie sur son épaule. Ils attendaient de pouvoir entrer, seuls les aînés et les pères se trouvaient dans la pièce, donc ; Gael. Natalia était près de lui ce jour-là, et Lyra, et Morrigan. Aucun d’eux n’avaient été des ainés, aucun d’eux ne devaient jamais s’asseoir sur le trône des vents, et pourtant… Lyra était posée dessus, et Morrigan essayait de le lui voler. Alexis pris une inspiration, et poussa la porte de fortune installée là par les rebelles.

La grande salle avait été en partie refaite, pour constituer une sorte de bureau et salle d’audience immense. Lyra n’était pas là, mais le Trône des Vents y était, à l’autre bout de la pièce. Le dossier était amoché, mais il était pour l’essentiel presque intact. Fait dans une matière trop solide que pour le briser, le Trône se dressait là comme toute la nation qu’il représentait. Toujours là, quoi qu’il arrive autour. « Dmitri ? » Il savait que son cousin était quelque part, Alexis tourna la tête et le vit sur le côté. Thanae prit les devant, et s’approcha. Alexis suivit le mouvement. « Je peux te parler ? »




BEHIND EVERY DOOR IS A FALL,
AND NO ONE'S HERE TO SLEEP.
AND YOU WERE ALWAYS FASTER THAN ME
I'LL NEVER CATCH UP WITH YOU.

- semi-absente jusqu'au 7/11 -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t55-there-s-a-drumming-noise-inside-my-head-that-throws-me-to-the-ground
avatar
Dmitri Livanov
all men must fight

MESSAGES : 304
AVATAR : garrett hedlund
CRÉDITS : blondie

ÂGE : Dimitri est né il y a 25 ans printemps. Cela fait donc un quart de siècle qu'il a la chance de fouler cette terre.
NATION : Né dans la nation de l'air, il lui est depuis toujours fidèle. Dmitri ne pourrait appartenir à aucune autre nation, il fait partie intégrante de l'air qui l'entoure, il ressent chacune de ses vibrations, chacun de ses appels et il adore ça.
DON : Le jeune homme ne l'a pas choisi et si au début il l'a pris comme une malédiction. Désormais, il a comprit que celui-ci s’avérait être plus bénéfique que maléfique. Dmitri possède le pouvoir de projection astrale. Un don méconnu qui a souvent été mal utilisé. Peu de chance de l'entourage de Dmitri sont au courant, si ce n'était sa cousine.
STATUT CIVIL : Célibataire par choix et conviction. Hélas pour lui, il semblerait bien que malgré son avis de rester loin de tout engagement, son coeur, lui ne respecte pas cette règle. Pour le moment, Dmitri tient bon, mais cela n'est sûrement plus qu'une question de temps.
SIGNE DISTINCTIF : Outre, la flèche située sur son épaule et commune à la nation de l'air, Dmitri possède aussi deux tatouages. Deux ailes, une face à l'autre de chaque côté de son dos, sa colonne vertébrale marquant la séparation entre celles-ci
DAEMON : Eowa,un nom tout doux pour une créature tout aussi douce qui pourtant peut quand elle le veut se montrer redoutable. Avec son plumage colorée et son chant mélodieux, la petite femelle Quetzal est loin d'inspirer la crainte. Si Dmitri peut imposer par sa stature et son caractère parfois ronchon, il faut bien avouer que la présence d'Eowa suffit à l'adoucir.
ALLÉGEANCE : Sa famille, c'est avant tout pour elle qu'il est dans la rébellion. Il est aussi très fidèle à la nation qui l'à vu naître.
MessageSujet: Re: ( wasting my young years. ) ft. Dmitri Livanov   Dim 18 Oct - 20:46



wasting my young years.

ft/Alexis Livanov

Elioras… Il avait toujours espéré la retrouver, mais sûrement pas ainsi. Le choix avait été compliqué, mais ni lui ni sa cousine n'avaient pu trouver une solution plus adaptée. L'attentat de la ligue avait anéanti leur quartier général, sans parler des nombreuses vies qu'il avait emportées avec lui. Elioras constituait la seule possibilité de replis. La citadelle des maîtres de l'air se trouvait à des kilomètres de leur ancien refuge. Il leur avait fallu de nombreuses semaines pour enfin la voir apparaître à travers les nuages. Femmes, enfants, combattants, vieillards, tous ceux qui leur étaient fidèles les avaient suivis, qu'importe leur nation. Terre, feu, Eau, Air, les 4 éléments avaient marché ensemble dans la direction des montagnes. Ils s'étaient entraidés et malgré le froid et la difficulté de l'ascension pour certains, ils avaient finalement tous réussi. Il aurait été trop beau de croire que la vie deviendrait plus facile une fois les portes de la capitale de l'air franchie, la vérité était tout outre. Elioras la magnifique n'était plus que ruines, elle devait être reconstruite. Après la fuite des maîtres de l'air, les nations ennemies n'avaient pas lésiné sur les moyens pour réduire la ville à néant. Désormais, la nature avait repris ses droits, rendant ses terres encore plus hostiles qu'à l'accoutumée. Malgré la fatigue, le froid et pour certain le manque d'envie, les rebelles devaient désormais se remonter les manches pour tout reconstruire. Se cacher ? Plus maintenant, cela ne servirait à rien. Au contraire, ils étaient temps pour les rebelles de prouvaient qu'ils étaient bien présents et quoi de mieux pour ça que de reconstruire un des lieux si puissants par le passé. Pour le moment le gouvernement avait sûrement d'autres choses à penser que venir faire la guerre aux rebelles. Tout le monde était en train de camper sur ses positions, c'était donc le moment idéal pour fortifier la citadelle. Autant dire qu'il y avait énormément de travail, mais tout le monde s'y mettait et les travaux avançaient vite, plus vite que Dmitri ne l'avait pensé.

Si le beau brun était très heureux d'être enfin revenu sur les terres qui l'avaient vu naître, il n'était pas le seul. Sa dynamique Eowa ne tarissait pas d'éloges sur les vents qui soufflaient dans la montagne. Oiseau des montagnes, elle était parfaitement adaptée à l'altitude, beaucoup plus qu'elle ne l'était pour vivre dans les sous-terrains. Bien décidée à aider à la construction, elle ne ménageait pas ses efforts et prenait un malin plaisir à apporter à Dmitri certains objets dont il avait besoin pour réparer ce qu'il avait entrepris en début de matinée. La grande salle était le lieu le plus important d'Elioras, là où se dressait encore avec fierté le trône des vents. Trône sur lequel il était bien décidé à installer sa très chère cousine. A cette idée, l'héritier Livanov grimaça. Il ne pouvait pas s'empêcher de penser à sa sœur : Morrigan. Dire qu'elle avait osé les trahir. Lui qui avait toujours tout fait pour la protéger et lui transmettre la sagesse de ses parents et de leurs parents avant eux. Il avait échoué lamentablement. Sa sœur avait perdu la sagesse des siens et gagné en vanité. Parfois, il se demandait même  si elle était sa sœur ? Il ne comprenait pas ... Comment pouvait-on réussir à détruire une famille de la sorte ? Le pire dans tout ça c'est qu'au fond de lui, le jeune homme se sentait fautif. Il avait forcément raté un truc pour que sa sœur agisse de la sorte … «  Ou elle est juste comme ça » Laissa échapper Eowa qui déposa à côté de son maître un clou qu'il avait précédemment fait tomber par terre. Attrapant le petit objet pointu, Dmitri le planta avec détermination dans la planche de bois qu'il tenait avec fermeté. «  Peut-être... » En tout cas ce qui était sûr c'est que leur famille avait fini par exploser. Ils étaient déjà si peu et ils arrivaient à s'entre-déchirer.  Entre sa sœur qui voulait s'asseoir sur le trône des vents et sa cousine qui épousait Ace Bernstein, sa famille ne pouvait pas être plus déchirée. Dmitri se demandait vraiment ce qu'il avait pu faire dans une vie antérieure pour mériter tout ça. Diriger les rebelles était déjà compliqué, il n'avait pas besoin d'en rajouter une couche. Heureusement qu'il n'était pas seul. Jetant un regard derrière lui, il observa pendant un instant le trône dans lequel son oncle avait siégé durant de nombreuses années. Il avait juré à ses parents de se battre pour la nation de l'air et c'était ce qu'il s'efforçait de faire chaque jour, malgré les difficultés. La seule chose que Dmitri voulait s'était d'arriver à rendre ses ailes à sa nation. Une fois qu'il aurait réussi, s'il y arrivait un jour, nul doute qu'il finirait sûrement par partir s'isoler dans un endroit calme pour y vivre paisiblement, c'était finalement la seule chose qu'il désirait vraiment. « Comme si tu voulais y aller tout seul ? » Pinçant les lèvres, Dmitri posa un regard ferme sur l'oiseau qui virevoltait au dessus de sa tête. « Je t'ai déjà dis de pas aborder le sujet ». Oui, il avait sûrement assez de problèmes comme ça pour ne pas se compliquer la vie avec son histoire de cœur.

Heureusement pour lui, il fut sauvé par le gong, du moins pour le moment. La voix de son cousin se fit rapidement entendre dans ses oreilles et Dmitri se recula de son établi laissant la porte qu'il était en train de réparer en attente. « Tiens te voilà ». Attrapant un chiffon le grand brun s'essuya les mains avant de balancer le tissu sur la chaise qui se trouvait à quelques mètres de lui. « J'étais sûr que tu n'allais pas rester sage très longtemps ». Un sourire amusé se dessina sur son visage tandis qu'il s'approchait à son tour d'Alexis.  Avec Lyra, Alexis et Gael étaient finalement la seule famille qui lui restait, autant donc dire qu'il y tenait énormément. « ça s'améliore » dit-il en observant la démarche du garçon à la hyène. Certes ce n'était pas parfait, mais vu à quel point il avait été amoché, l'évolution était impressionnante. « Y a pas de souci, qu'est-ce que tu veux me dire ? » À vrai dire, connaissant son cousin, Dmitri avait une petite idée. Alexis avait un caractère de feu et Dmitri savait parfaitement qu'il ne devait pas apprécier sa politique de reconstruction. C'était sûrement de ça qu'il voulait lui parler ? Ou peut-être de sa sœur ? « Tu peux y aller, je t'écoute »




Hope is a waking dream.”

All we have to decide is what to do with the time that is given to us©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexis Livanov
all men must fight

MESSAGES : 2411
AVATAR : dylan o'brien.
CRÉDITS : bigbadwolf // gifs from tumblr, lyrics from halsey.

ÂGE : 23 ans.
NATION : Originaire de la nation de l'air, il a pourtant vécu toute sa vie au sein de la nation de la terre. Il est cependant des plus attaché à sa nation d'origine, et se retrouver enfermer dans les souterrains d'Alexia l'étouffe.
STATUT CIVIL : Autrefois, Alexis était en couple avec Aleya Hemingway. Une jeune femme qu’il apprécie plus que de raison, mais dont il n’a jamais été amoureux. Celui qu’il désire n’est autre que Gael, son double. Il est son air, tout ce dont il a besoin mais il le sait : Gael ne pourra jamais vraiment être sien. En effet, son frère va se marier et Alexis essaie de ne pas paniquer mais la haine se mêle à celle qu’il a déjà contre le monde entier et son cœur se durcit et est pollué par des sentiments qu’il n’avait jamais connu, lorsqu’il était protégé par les Hemingway.
SIGNE DISTINCTIF : Alexis aimerait être totalement physiquement semblable à son ainé, mais force est de constater que ce n'est pas le cas. Le jeune homme a une cicatrice dans le dos, longue et fine. Vestige d'un accident quand il était gamin. Il possède également, entre les omoplates, un tatouage de la taille d'un point et qui représente le signe de sa nation. Ensuite, depuis son accident lors des attentats, Alexis possède quelques cicatrices, surtout sur les jambes. Mais la plupart disparaissent assez vite.
DAEMON : Une hyène, Thanae. Elle est féroce et bien plus mesquine que lui. Rusée et le mot juste. En fait, Thanae ressemble presque plus à Gael qu'à Alexis, signant ainsi la preuve qu'ils sont liés au-delà de ce que les gens peuvent bien croire.
ALLÉGEANCE : A sa famille avant tout, Natalia et Gael... En théorie. Il sait qu'il suivrait son jumeau absolument partout, mais la haine et le désir de vengeance se font ardents, dans son coeur. Alexis a des idées de plus en plus arrêtées et pense que la rébellion doit renverser la situation. L'extermination des Bernstein, Pernington et même des Darsonval serait le prix à payer contre les vies de ses cousins et de sa famille.
MessageSujet: Re: ( wasting my young years. ) ft. Dmitri Livanov   Dim 18 Oct - 22:27



wasting my young years.

ft/Dmitri Livanov

Alexis vit son cousin bricoler un peu plus loin. Il lui sourit doucement quand il le vit arrêter de planter son clou dans sa planche, et s’essuyer les mains. Alexis était un observateur hors paire, il avait longuement observé son jumeau, mais aussi ses parents et sa sœur, pour y trouver la patte Livanov. Et il avait fait de même avec Dmitri, et Lyra. Il trouvait en Dmitri quelques traits similaires aux siennes et à ceux de Natalia. Il ressemblait à Jon, aussi, beaucoup plus qu’aux jumeaux et Natalia. Il avait une carrure plus forte, comme Gael, et Alexis lui trouvait un petit quelque chose de rassurant. Qui le faisait sourire quand son regard se posait sur lui. Sa hyène posa son regard sur l’oiseau de Dmitri, la regardant voler autour d’eux. Thanae, tout comme lui, se sentait connecter aux membres de sa famille.

« Tiens te voilà » Alexis s’approcha encore un peu. « J'étais sûr que tu n'allais pas rester sage très longtemps ». Ca lui fit bizarre d’entendre ça. D’habitude, c’était plutôt le genre de réflexion que l’on réservait à son frère. Mais depuis quelques temps, Alexis avait changé et devenait de plus en plus intenable, plus sanguin, aussi. Il était finit le temps où il était le plus posé de la fratrie, toujours occupé à méditer et à s’entrainer. Si il était vrai qu’il méditait toujours, il avait aussi le besoin vital de bouger et de sentir que les choses avançaient, désormais. « Je n’ai rien fait, encore. » Il sourit. « ça s'améliore » Alexis hocha doucement la tête, ça n’allait pas assez vite à son goût, mais il avait rencontré une infirmière après son accident. Ils avaient vite sympathisé, et la jeune femme s’occupait de lui lorsque Gael la laissait faire. Elle avait des doigts en or, à force d’expertise et avait maintes fois soulagé ses jambes lourdes et douloureuse, à la fin de chaque journée de marche. Ca l’avait beaucoup aidé. « J’espère retourner à l’entrainement d’ici à quelques jours. » L’idée n’était pas de plus brillantes. Alexis devait faire attention à ne pas se faire une mauvaise chute, sinon il pouvait récupérer sa canne ! « Y a pas de souci, qu'est-ce que tu veux me dire ? » Le plus jeune glissa une main sur la tête de Thanae. Il posa son regard sur le Trône des Vents, qui attirait son regard comme si toute la lumière de la pièce y était dirigée. Il ne voulait pas monter dessus, certainement pas : le pouvoir n’était pas pour lui. Mais il voulait y voir un Livanov. Lyra, Dmitri, Gael même. Il était certain qu’eux, ils feraient de bons dirigeants. Alexis déglutit en songeant que la ligne de succession s’était considérablement réduite. « Je sais que tu ne vas pas aimer ce que je vais te dire… » Commença le brun, en posant son regard sur son cousin « Mais je pense qu’il faut qu’on fasse quelque chose. N’importe quoi. Il faut agir, Dmitri ! Lyra ne va pas simplement devenir notre régente parce qu’on l’a décidé. Il faut l’imposer. Et… Il faut récupérer Natalia. Et Morrigan. » Natalia, surtout. Sa perle à lui, elle lui manquait tellement que ça lui faisait mal. Ace se l’était appropriée, il l’avait dérobé, sa petite sœur, la prunelle de ses yeux. Alexis voulait la récupérer, et faire payer aux Bernstein.





BEHIND EVERY DOOR IS A FALL,
AND NO ONE'S HERE TO SLEEP.
AND YOU WERE ALWAYS FASTER THAN ME
I'LL NEVER CATCH UP WITH YOU.

- semi-absente jusqu'au 7/11 -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t55-there-s-a-drumming-noise-inside-my-head-that-throws-me-to-the-ground
avatar
Dmitri Livanov
all men must fight

MESSAGES : 304
AVATAR : garrett hedlund
CRÉDITS : blondie

ÂGE : Dimitri est né il y a 25 ans printemps. Cela fait donc un quart de siècle qu'il a la chance de fouler cette terre.
NATION : Né dans la nation de l'air, il lui est depuis toujours fidèle. Dmitri ne pourrait appartenir à aucune autre nation, il fait partie intégrante de l'air qui l'entoure, il ressent chacune de ses vibrations, chacun de ses appels et il adore ça.
DON : Le jeune homme ne l'a pas choisi et si au début il l'a pris comme une malédiction. Désormais, il a comprit que celui-ci s’avérait être plus bénéfique que maléfique. Dmitri possède le pouvoir de projection astrale. Un don méconnu qui a souvent été mal utilisé. Peu de chance de l'entourage de Dmitri sont au courant, si ce n'était sa cousine.
STATUT CIVIL : Célibataire par choix et conviction. Hélas pour lui, il semblerait bien que malgré son avis de rester loin de tout engagement, son coeur, lui ne respecte pas cette règle. Pour le moment, Dmitri tient bon, mais cela n'est sûrement plus qu'une question de temps.
SIGNE DISTINCTIF : Outre, la flèche située sur son épaule et commune à la nation de l'air, Dmitri possède aussi deux tatouages. Deux ailes, une face à l'autre de chaque côté de son dos, sa colonne vertébrale marquant la séparation entre celles-ci
DAEMON : Eowa,un nom tout doux pour une créature tout aussi douce qui pourtant peut quand elle le veut se montrer redoutable. Avec son plumage colorée et son chant mélodieux, la petite femelle Quetzal est loin d'inspirer la crainte. Si Dmitri peut imposer par sa stature et son caractère parfois ronchon, il faut bien avouer que la présence d'Eowa suffit à l'adoucir.
ALLÉGEANCE : Sa famille, c'est avant tout pour elle qu'il est dans la rébellion. Il est aussi très fidèle à la nation qui l'à vu naître.
MessageSujet: Re: ( wasting my young years. ) ft. Dmitri Livanov   Mar 20 Oct - 22:27



wasting my young years.

ft/Alexis Livanov

Travailler avait un avantage considérable pour Dmitri, ça lui permettait de se concentrer, de poser son esprit et de réfléchir à tous les événements qui s'étaient déroulés en si peu de temps. Des solutions, lui et sa cousine devaient en trouver. Hélas ! elles n'apparaissaient pas si facilement devant leurs yeux ébahis. Il aurait parfaitement pu rester assis sur une chaise devant son bureau, mais cela lui ressemblait peu. Malgré son calme apparent, Dmitri n'aimait pas l'inactivité, il préférait donc occuper ses mains et se rendre utile plutôt que de tourner en rond en cherchant une idée qui de toute façon ne viendrait pas. Pour savoir comment agir, il devait savoir ce qu'il se passait et il ne pouvait pas diriger les rebelles en restant enfermé tout seul dans une pièce. Il avait passé de nombreuses heures à travailler sur différentes zones de la ville, cela lui avait permis de voir le moral du groupe, voir si oui ou non, leur décision de rejoindre Elioras avait été la bonne. Il ne le serait sûrement pas avant plusieurs semaines, mais pour le moment il était tout de même assez optimiste. Le fait d'avoir retrouvé des survivants dans les ruines et pas n'importe lesquels avait amené un vent de fraîcheur parmi les rebelles. La présence de la famille Kastarov et de leur milice en avait stupéfait plus d'un. La nation de l'air n'était pas morte, elle était bien plus puissante qu'elle ne le laissait paraître.

« Reviens quand tu t'en sens capable » Chaque jour plusieurs entraînements avaient lieu, ils étaient indispensable pour maintenir la force armée des rebelles, sans oublier que ça permettait aussi à certains de se dépenser. Rien de mieux que se dépenser physiquement pour libérer son esprit. Suivant le regard de son cousin, Dmitri regarda lui aussi le trône des vents. Il ne pouvait s'empêcher de penser aux jours heureux, ceux où toute la famille était réunie. Ils avaient passé de bons moments dans cette salle, hélas trop rare. Le plus difficile à accepter, c'était de savoir que malgré tout leurs efforts, certaines choses ne changeraient jamais. Laissant échapper un léger soupir, Dmitri abandonna sa contemplation du trône pour poser de nouveau son regard sur son cousin. « J'ai une toute petite idée du sujet en question » dit-il avec un léger sourire posé sur ses lèvres. Dmitri avait bien remarqué le changement d'Alexis. En temps normal, c'était celui des deux frères qui réfléchissait le plus avant d'agir, le moins enclin à partir se battre, mais depuis quelque temps les choses avaient changé. Son accident, le mariage de sa soeur, temps de choses qu'Alexis avait dû vivre en une période très courte. La colère, la haine, Dmitri arrivait à les percevoir et il savait parfaitement que cela n'amenait jamais rien de bon. « Laisse moi en être juge » dit-il en tirant une chaise pour s'asseoir, il fit d'ailleurs signe à son cousin de prendre une chaise s'il le désirait. Dmitri était debout depuis tôt dans la matinée, ses insomnies ne l'avaient pas quitté, il dormait toujours aussi mal, hanté par son passé, par le sang qu'il avait sur les mains et sûrement inquiet ne pas être assez à la hauteur, inquiet de ne pas pouvoir sauver les vies qui tenaient entre ses mains. Attentif, il écouta son cousin la tête basse, comme s'il cherchait à se concentrer sur chacune de ses paroles. « On va agir… mais pas tout de suite » C'était ça le problème, il l'avait bien compris. « Crois-moi, je déteste l'idée de savoir ta sœur entre les mains de ce fou, mais on ne peut pas risquer la vie de ceux qui restent pour sauver une seule personne. Si on veut sauver ta sœur, nous devons le faire au bon moment et ce n'est pas encore. Ils n'attendent que ça ». Il marqua une courte pause et posa son regard sur la masse sombre qui venait à son tour de pénétrer dans la salle des vents. Blue contourna Alexis, ses yeux de loup ne le quittèrent pas jusqu'à ce qui l'ai dépassé et qu'il se trouve à une distance raisonnable du cousin de l'homme qui l'avait recueilli quelques années plus tôt. Désormais, le chien loup ressemblait de plus en plus à un loup, mais son attachement à l'héritier Livanov était un signe qui prouvait le sang domestique qui coulait dans ses veines, même si celui-ci était lointain. « Quand à Morrigan… elle a enfin ce qu'elle souhaitait, être au centre de l'intérêt. J'ai eu beau essayer de la faire changer, elle n'a toujours eu soif que de pouvoir et j'ai bien peur qu'elle fasse tout pour prendre le trône des vents. Heureusement pour nous, elle est bien mal placée pour y prétendre. Elioras, tant qu'on a Elioras, elle ne peut prétendre à rien si ce n'est à être un pantin dans les mains des Bernstein ». Le constat était amer, trahit par sa propre sœur, la seule qui lui restait. Dmitri était désormais le seul héritier de la branche secondaire des Livanov à respecter l'ordre établi par leurs ancêtres. « Ce que je peux te promettre c'est qu'on agira, mais pour le moment c'est trop précipité. Lyra tient à peine sur ses jambes, tu marches avec une canne et c'est le cas pour plus de la moitié d'entre nous. Ils sont incapables de se battre, ils sont affaiblis aussi bien mentalement que physiquement.»Il marqua une courte pausé avant de poursuivre. « La guerre gronde Alexis…. Et quand celle-ci va arriver nous devons être prêt et pour ça nous devons reconstruire Elioras. Pour sauver ta sœur, nous devons agir sans nous faire prendre et je n'ai pas encore trouvé comment le faire... » L'envie il l'avait bien sûr, mais cela ne changeait rien s'il n'avait pas les moyens d'agir. « Si Ace Bernstein pense qu'il peut posséder ta sœur, sache qu'il se trompe. On va la récupérer, je me vais me battre pour ça  » Foi de Livanov !




Hope is a waking dream.”

All we have to decide is what to do with the time that is given to us©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexis Livanov
all men must fight

MESSAGES : 2411
AVATAR : dylan o'brien.
CRÉDITS : bigbadwolf // gifs from tumblr, lyrics from halsey.

ÂGE : 23 ans.
NATION : Originaire de la nation de l'air, il a pourtant vécu toute sa vie au sein de la nation de la terre. Il est cependant des plus attaché à sa nation d'origine, et se retrouver enfermer dans les souterrains d'Alexia l'étouffe.
STATUT CIVIL : Autrefois, Alexis était en couple avec Aleya Hemingway. Une jeune femme qu’il apprécie plus que de raison, mais dont il n’a jamais été amoureux. Celui qu’il désire n’est autre que Gael, son double. Il est son air, tout ce dont il a besoin mais il le sait : Gael ne pourra jamais vraiment être sien. En effet, son frère va se marier et Alexis essaie de ne pas paniquer mais la haine se mêle à celle qu’il a déjà contre le monde entier et son cœur se durcit et est pollué par des sentiments qu’il n’avait jamais connu, lorsqu’il était protégé par les Hemingway.
SIGNE DISTINCTIF : Alexis aimerait être totalement physiquement semblable à son ainé, mais force est de constater que ce n'est pas le cas. Le jeune homme a une cicatrice dans le dos, longue et fine. Vestige d'un accident quand il était gamin. Il possède également, entre les omoplates, un tatouage de la taille d'un point et qui représente le signe de sa nation. Ensuite, depuis son accident lors des attentats, Alexis possède quelques cicatrices, surtout sur les jambes. Mais la plupart disparaissent assez vite.
DAEMON : Une hyène, Thanae. Elle est féroce et bien plus mesquine que lui. Rusée et le mot juste. En fait, Thanae ressemble presque plus à Gael qu'à Alexis, signant ainsi la preuve qu'ils sont liés au-delà de ce que les gens peuvent bien croire.
ALLÉGEANCE : A sa famille avant tout, Natalia et Gael... En théorie. Il sait qu'il suivrait son jumeau absolument partout, mais la haine et le désir de vengeance se font ardents, dans son coeur. Alexis a des idées de plus en plus arrêtées et pense que la rébellion doit renverser la situation. L'extermination des Bernstein, Pernington et même des Darsonval serait le prix à payer contre les vies de ses cousins et de sa famille.
MessageSujet: Re: ( wasting my young years. ) ft. Dmitri Livanov   Sam 24 Oct - 0:15



wasting my young years.

ft/Dmitri Livanov

La vue d’Elioras en ruine avait suffit à Alexis pour que son coeur se remplisse de haine. Et personne ne pouvait attiser sa haine en ce moment. Elle était motivante, pour Alexis. Il se levait chque matin avec l’envie farouche d’avancer, de progresser, de faire quelque chose. Le garçon avait quitté Elioras bien trop jeune, il connaissait à peine la ville mais il passait beaucoup de temps à déambuler entre les rochers et les ruines, mémorisant chaque bêtiment détruit, pour attiser une haine qui n’avait nullement besoin de l’être. Et aujourd’hui, c’en était trop. Alexis avait besoin que sa famille agisse. Que sa cousine, depuis le Trône des Vents, dicte quoi faire aux rebelles et que le gouvernement paie enfin pour ce qu’il avait fait subir à sa si précieuse nation.

« Reviens quand tu t'en sens capable » Lui dit Dmitri. Alexis hocha doucement la tête. Sa famille essayait de le protéger, mais il ne les écoutait pas. Seule Lyra semblait vouloir le pousser un peu plus, elle lui demandait souvent quand est-ce qu’il pensait pouvoir reprendre ses entrainements. Alexis était un maître accomplit, il pourrait aider ceux qui en avaient besoin parmi leurs rangs. « J'ai une toute petite idée du sujet en question » Alexis ne dit toujours rien, il le regarda un petit temps avant de, finalement, s’exprimer sur le sujet. Il avait l’indignation dans la voix et dans le corps. « Laisse moi en être juge » Alexis ne dit rien, il regarda Dmitri s’installer sur une chaise et l’inviter à en prendre une aussi. Le plus jeune s’exécuta et tira la chaise à lui, alors il s’installa dessus avec les jambes en tailleur, coincée l’une avec l’autre. Son dos était droit, mais Alexis se sentait mieux comme ça, dans la position qu’il prenait naturellement pour méditer, même si il était clair qu’il n’allait pas méditer maintenant. « On va agir… mais pas tout de suite » Là, Alexis aurait voulu parler mais son cousin continua et il fut forcé d’écouter. Dmitri marqua une courte pause dans son discours, pour laisser entrer dans la pièce un chien loup d’une taille impressionnante. Alexis le suivit du regard sans le craindre. Il se doutait bien que le chien devait plus ou moins appartenir à son cousin, du coup, il ne lui ferait rien. Alors qu’Alexis avait toujours les yeux posés sur l’immense bête, Dmitri reprit en parlant de sa sœur à lui. Alexis décrocha son regard du chien, et le posa sur son cousin. Il ne pouvait pas réellement imaginer ce que l’autre pouvait ressentir. Certes, Natalia n’était pas venue avec eux mais il restait persuadé que ce n’était pas totalement de son plein gré. Il avait du mal à la voir en traitresse, même si il arrivait que ce fut ce qu’on murmure, entre les pierres décharnées d’Elioras. Alexis en tremblait de rage, quand il entendait ces racontars, mais pour Dmitri c’était pire. Sa sœur était bel et bien une tourne-casaque.

Alexis l’écouta jusqu’au bout. Il était doué pour ça, pour écouter les gens, qu’ils se plaignent ou qu’ils lui racontent n’importe quoi, il aimait bien écouter. Et pourtant, ila avait plusieurs fois voulu l’interrompre. Le brun avait du se retenir plusieurs fois. A fin du discours de Dmitri était belle, presque comme un discours de guerre fait pour motiver les troupes. Mais Alexis était déjà motivé, son objectif était juste un poil différent. « Je ne veux pas seulement récupérer Natalia. Je veux qu’ils paient, Dmitri. » Alexis ne tint pas en place, il déplia ses jambes et se leva. Le brun tituba un peu lorsque ses deux pieds touchèrent le sol, mais il avança au milieu de la grande salle. « Je veux que le palais de Morbalat ressemble à ça. Ou pire. » Il se tourna vers Dmitri. La haine avait assombri ses prunelles et brûlait en lui comme le feu que maîtrisait cette famille qu’il détestait tant. « Les fils du feu peuvent vivre, mais pas eux. » Il les voulait morts. Tous. Jusqu’au dernier. Gael avait épargné celui que lui, Alexis, avait attrapé mais ce n’était que partie remise. Il avait réussi à l’attraper une fois, il réussirait bien à l’approcher assez une seconde fois que pour voir la lueur de la vie s’éteindre dans ses iris. « Et puis, ne sois pas trop dur avec Morrigan. » Sa raison était dysfonctionnelle, tout ce qui lui était arrivé mettait sa famille – son unique ancre, sa raison de vivre – au centre de son monde et il était important pour lui de les avoir tous. « On ne sait pas ce qui s’est passé, on ne sait pas si ils l’ont forcée ou non. Et justement, Dmitri, il faut aller les chercher. Ce sont des Livanov au même titre que toi et moi ! » Alexis retourna vers son cousin, et se planta à nouveau sur sa chaise. « Plus on attend, plus ils ont de chance de se rapprocher, et de détruire une bonne fois pour toute Elioras, et de nous éradiquer tous. Je marcherai d’ici à ce qu’on ait établit un plan… Dmitri,… c’est ma sœur. » Mais est-ce que son cousin pouvait imaginer à quel point les trois derniers enfants Livanov avaient développés un lien puissant, au court de leurs années passées emprisonnés, à trois, chez les Hemingway ? Ils n’avaient pratiquement pas eu d’autre choix.



BEHIND EVERY DOOR IS A FALL,
AND NO ONE'S HERE TO SLEEP.
AND YOU WERE ALWAYS FASTER THAN ME
I'LL NEVER CATCH UP WITH YOU.

- semi-absente jusqu'au 7/11 -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t55-there-s-a-drumming-noise-inside-my-head-that-throws-me-to-the-ground
avatar
Dmitri Livanov
all men must fight

MESSAGES : 304
AVATAR : garrett hedlund
CRÉDITS : blondie

ÂGE : Dimitri est né il y a 25 ans printemps. Cela fait donc un quart de siècle qu'il a la chance de fouler cette terre.
NATION : Né dans la nation de l'air, il lui est depuis toujours fidèle. Dmitri ne pourrait appartenir à aucune autre nation, il fait partie intégrante de l'air qui l'entoure, il ressent chacune de ses vibrations, chacun de ses appels et il adore ça.
DON : Le jeune homme ne l'a pas choisi et si au début il l'a pris comme une malédiction. Désormais, il a comprit que celui-ci s’avérait être plus bénéfique que maléfique. Dmitri possède le pouvoir de projection astrale. Un don méconnu qui a souvent été mal utilisé. Peu de chance de l'entourage de Dmitri sont au courant, si ce n'était sa cousine.
STATUT CIVIL : Célibataire par choix et conviction. Hélas pour lui, il semblerait bien que malgré son avis de rester loin de tout engagement, son coeur, lui ne respecte pas cette règle. Pour le moment, Dmitri tient bon, mais cela n'est sûrement plus qu'une question de temps.
SIGNE DISTINCTIF : Outre, la flèche située sur son épaule et commune à la nation de l'air, Dmitri possède aussi deux tatouages. Deux ailes, une face à l'autre de chaque côté de son dos, sa colonne vertébrale marquant la séparation entre celles-ci
DAEMON : Eowa,un nom tout doux pour une créature tout aussi douce qui pourtant peut quand elle le veut se montrer redoutable. Avec son plumage colorée et son chant mélodieux, la petite femelle Quetzal est loin d'inspirer la crainte. Si Dmitri peut imposer par sa stature et son caractère parfois ronchon, il faut bien avouer que la présence d'Eowa suffit à l'adoucir.
ALLÉGEANCE : Sa famille, c'est avant tout pour elle qu'il est dans la rébellion. Il est aussi très fidèle à la nation qui l'à vu naître.
MessageSujet: Re: ( wasting my young years. ) ft. Dmitri Livanov   Dim 25 Oct - 23:19



wasting my young years.

ft/Alexis Livanov

Les Livanov… une belle et longue histoire de famille qui désormais presque arrivée à son terme. La pérennité du sang qui coulait dans leurs veines reposait entre leurs mains. Il n'y avait plus beaucoup d'options. Soit ils arrivaient à s'en sortir et à perpétuer leurs lignées, soit leur famille était destinée à tomber dans l'oubli. Il ne savait pas ce qui était le pire : Disparaître ou léguer à leurs descendances une nation en miettes. Calme, comme à son habitude, Dmitri observait son cousin. Il arrivait à lire dans chacun de ses mouvements saccadés les tourments qui alimentaient son cœur et son esprit. Il était bien loin l'enfant joyeux qui gambadait dans la grande salle en compagnie de son frère jumeau. C'était une époque lointaine, mais Dmitri s'en souvenait bien. Il n'avait jamais compris ce qui pouvait pousser les deux jumeaux à apprécier autant le contact de l'un et de l'autre. Le contraste avait toujours été saisissant entre Dmitri qui recherchait la solitude, s'éloignant volontairement des jeux et autres tumultes et ses deux cousins jamais l'un sans l'autre. Désormais, Dmitri comprenait mieux. Alexis et Gael formaient une même entité, l'un n'allait pas sans l'autre. Ce lien qui les unissait était leur plus grande force et sûrement aussi leur plus grande faiblesse, mais cela va de soit pour tout. La dualité de la vie… Force, faiblesse, amour, haine. De l'un à l'autre, il n'y a qu'un pas et il est toujours facile de tomber d'un côté, comme de l'autre. Malgré toutes les années qui s'étaient écoulées, tout ce qu'ils avaient dû vivre et endurer, il arrivait encore à trouver dans les traits d'Alexis ceux qui avaient été les siens alors qu'il n'était qu'un enfant, ce petit truc qui lui permettait de distinguer les deux frères : une façon différente de se tenir, un regard plus embrassé chez l'un que chez l'autre. La Nation du feu et leurs alliés avaient détruit un nombre incalculable de choses, mais pas tout et c'était ces choses que Dmitri tentait de conserver, comme s'il en était le dernier gardien.

Dmitri aurait aimé avoir toutes les réponses, pouvoir en une simple phrase rassurer son cousin, mais il ne le pouvait pas. L'héritier Livanov était honnête et cette droiture le conduirait peut-être un jour à sa perte. Dmitri luttait sans jamais outrepasser son code de conduite. Un code qu'on lui avait appris alors qu'il n'était qu'un enfant. Les maîtres de l'air n'ont jamais été pour les bains de sang, ce qui explique sans doute l'état de la nation à l'heure actuelle. Dmitri possédait donc toutes les raisons du monde pour se laisser aller à sa colère et à sa haine. Comme Gael, Alexis, Lyra, il avait perdu trop de monde et il savait que plus les jours s'écoulaient et plus cela continuerait. Il ne pouvait pas changer la folie du monde dans lequel il vivait. La seule chose qu'il avait en main, c'était le pouvoir de faire bouger les choses, d'amener un changement, en réveillant la conscience collective. Tuer, ravager, ce n'était pas pour ça qu'il avait accepté. Il se battrait, mais pas comme les Bernstein, il était hors de question pour Dmitri de s'abaisser à leur mode de fonctionnement. S'ils voulaient réveiller le peuple, le forcer à se soulever pour que chaque nation se libère et puisse s'exprimer, ce n'était sûrement pas en le terrifiant qu'ils y arriveraient.

Attentif, Dmitri écouta les revendications de son cousin. Sa main glissa dans le poil souple de son compagnon à 4 pattes. Celui-ci resta quelques secondes debout au côté de son maître avant de se laisser doucement glisser sur le sol. Blue lui ressemblait, il était solitaire et pourtant il ne passait que peu de jours loin de Dmitri. En fait il ne s'éloignait jamais vraiment, même si on ne le voyait pas, il était toujours là, vigilant, sur ses gardes, prêt à agir en cas de besoin.

La rage, cette même rage qui faisait brûler le coeur des Bersteins. Dmitri pouvait la sentir d'ici, il la sentait s'approcher de lui, l'entourer, comme si elle souhaitait le prendre lui aussi, écrasant l'air qui l'entourait par un air chargé en haine et en colère. La solitude, il la ressentait de plus en plus chaque jour. Lyra était de plus en plus irréfléchie depuis sa perte de mémoire, Alexis qui était jusqu'à là le plus sage des deux frères venait lui aussi de perdre son calme. Mais où était donc passée la sagesse de leurs anciens. Dmitri avait l'impression d'être un garde fou, il se tenait là, véritable mur contre la folie ravageuse des membres de sa famille, mais combien de temps pourrait-il encore tenir ? Avait-il les épaules assez larges pour ça ? Il aurait sûrement pu se laisser aller à la colère, il la sentait monter en lui, signe sans doute qu'il commençait à atteindre un point de non-retour. Au lieu de céder à celle-ci, il se contenta de faire abstraction des sentiments qui grondaient au fond de lui et se concentra uniquement sur ceux qui l'entouraient, son cousin, la respiration calme de Blue, la caresse de l'air et il s'abaissa. Relevant sa tête jusqu'à la basse, il planta ses yeux bruns dans ceux de son cousin, c'était désormais à son tour de s'exprimer.

« Et ensuite ? » Il marqua une courte pause avant de prendre appui sur ses bras et de se redresser. « Lyra, Toi, Gael, vous voulez tous vous lancer dans une guerre perdue d'avance. Les Bernstein n'attendent que ça ! Que nous ripostons » Il était en effet logique qu'ils lancent une mission pour secourir les leurs, et c'était bien dans ce piège que Dmitri ne voulait pas tomber. « Tu es boiteux, Lyra a encore du mal à se souvenir de tout et son jugement n'est plus aussi clair qu'avant. Les éboulements ont diminué nos forces presque de moitié... » Il marqua une courte pause avant de s'approcher de son cousin. « Est-ce que tu les as regardés Alex ? » . Il s'avance vers la grande fenêtre et jeta son regard sur les gens qui se trouvaient en bas : Les rebelles. « Ils ont tout perdu. On vient juste de leur offrir un peu de paix et tu voudrais qu'on leur demande de partir pour une mission suicide ? Nous avons eu de la chance de retrouver les Kastarov. Sans eux … en fait, je préfère ne même pas y penser. Pendant tout ce temps, ils ont tenu la ville. Je me refuse à leur demander de prendre les armes pour sauver ma sœur et la tienne... » Il avait prononcé ces mots avec calme, mais ils lui coûtaient. Dmitri n'était pas un lâche, il ne voulait pas laisser sa cousine là-bas, c'était hors de question, mais il ne pouvait pas lâcher toutes ses forces sur la nation du feu, uniquement pour la récupérer. « Si on les libère, il y a fort à parier qu'on se fera attaquer ! Crois-tu qu'on a l'ombre d'une chance de pouvoir les repousser ? » Oui il avait une folle envie d'écraser les Bernstein, mais il savait qu'ils n'avaient en aucun cas la force armée pour rivaliser avec eux, surtout pas maintenant, alors que ses troupes étaient diminuées aussi bien mentalement que physiquement. « Le voyage a épuisé les rebelles, tous ne sont pas de notre nation, il va leur falloir du temps pour s'acclimater. Rien que la route pour atteindre la demeure des Bernstein suffira à diviser leur force de moitié ». Dmitri soupira, il était bras et corps liés , pour le moment, il ne pouvait pas agir. « Je crains que ma sœur soit irrécupérable. C'est ce qu'elle a toujours voulu .Morrigan s'est toujours sentie exclu, j'aurais dû être plus vigilant, je l'ai laissé tomber et voilà où ça nous mène ». Dmtri s'en voulait s'était un fait, il avait pourtant tout essayé pour comprendre sa sœur, pour calmer sa colère, mais il n'y était jamais arrivé.
Il soupira et se frotta les tempes avant de poser son regard dans celui d'Alexis. « Je sais que tu aimerais que je te dise le contraire de ces paroles, mais je ne peux pas te mentir, pour le moment une mission pour secourir ta sœur me semble irréalisable, du moins pas à grande échelle. Si nous voulons agir, nous devons le faire au moment où ils s'y attendront le moins et ce n'est pas encore... » La patience… tout était là, mais comment se montrer patient quand il s'agit des gens qu'on aime le plus ? Et puis il y avait autre chose, il avait vu la manière dont Nathalia regardait Ace Bernstein et il craignait que sa cousine ne soit pas si heureuse que ça à l'idée d'être secourue. Il espérait cependant se tromper. Dmitri aurait tant aimé pouvoir donner une réponse différente à son cousin. À ce moment précis, il avait juste l'impression qu'il le laissait tombé et il se dégouttait pour ça. Pourtant au fond de lui, il le savait, il prenait la bonne décision pour les rebelles et la nation de l'air…



Hope is a waking dream.”

All we have to decide is what to do with the time that is given to us©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexis Livanov
all men must fight

MESSAGES : 2411
AVATAR : dylan o'brien.
CRÉDITS : bigbadwolf // gifs from tumblr, lyrics from halsey.

ÂGE : 23 ans.
NATION : Originaire de la nation de l'air, il a pourtant vécu toute sa vie au sein de la nation de la terre. Il est cependant des plus attaché à sa nation d'origine, et se retrouver enfermer dans les souterrains d'Alexia l'étouffe.
STATUT CIVIL : Autrefois, Alexis était en couple avec Aleya Hemingway. Une jeune femme qu’il apprécie plus que de raison, mais dont il n’a jamais été amoureux. Celui qu’il désire n’est autre que Gael, son double. Il est son air, tout ce dont il a besoin mais il le sait : Gael ne pourra jamais vraiment être sien. En effet, son frère va se marier et Alexis essaie de ne pas paniquer mais la haine se mêle à celle qu’il a déjà contre le monde entier et son cœur se durcit et est pollué par des sentiments qu’il n’avait jamais connu, lorsqu’il était protégé par les Hemingway.
SIGNE DISTINCTIF : Alexis aimerait être totalement physiquement semblable à son ainé, mais force est de constater que ce n'est pas le cas. Le jeune homme a une cicatrice dans le dos, longue et fine. Vestige d'un accident quand il était gamin. Il possède également, entre les omoplates, un tatouage de la taille d'un point et qui représente le signe de sa nation. Ensuite, depuis son accident lors des attentats, Alexis possède quelques cicatrices, surtout sur les jambes. Mais la plupart disparaissent assez vite.
DAEMON : Une hyène, Thanae. Elle est féroce et bien plus mesquine que lui. Rusée et le mot juste. En fait, Thanae ressemble presque plus à Gael qu'à Alexis, signant ainsi la preuve qu'ils sont liés au-delà de ce que les gens peuvent bien croire.
ALLÉGEANCE : A sa famille avant tout, Natalia et Gael... En théorie. Il sait qu'il suivrait son jumeau absolument partout, mais la haine et le désir de vengeance se font ardents, dans son coeur. Alexis a des idées de plus en plus arrêtées et pense que la rébellion doit renverser la situation. L'extermination des Bernstein, Pernington et même des Darsonval serait le prix à payer contre les vies de ses cousins et de sa famille.
MessageSujet: Re: ( wasting my young years. ) ft. Dmitri Livanov   Lun 26 Oct - 10:46



wasting my young years.

ft/Dmitri Livanov

Tout le corps d’Alexis était tendu. Il avait le sentiment que ses épaules soutenaient un poids qu’il avait du mal à porter. Et que sa colonne vertébrale s’était transformée en une barre d’acier trempé, rigide et douloureuse. Le jeune homme observait désormais son cousin avec une certaine rage dans les traits et dans le regard. Leurs regards étaient clairement Livanov, tant ils avaient presque le même. Nier les liens du sang auraient été plus difficile qu’on ne l’aurait cru au premier abord. Si, au premier regard, les cousins ne se ressemblaient pas plus que ça, on voyait en eux la patte Livanov. Mais c’était encore plus frappant chez Dmitri, qui avait hérité d’une chevelure plus claire et de cette même peau pâle (qu’Alexis avait aussi, ceci dit). Le garçon écouta son aîné, la colère montait doucement tandis que l’autre causait. Thanae vint plus près de lui, et glissa sa tête contre son genou, pour le forcer à garder pieds. Mais Alexis lui échappait aussi clairement que sa raison lui échappait également.

Se taire fut difficile pour lui. Le garçon aurait voulu se lever et déclencher une tempête sur son cousin, pour lui montrer que sa rage n’avait rien de soutenable, qu’elle n’avait rien qui pouvait lui permettre de patiente. Non, il n’en pouvait plus ! Il avait regardé des rebelles pleurer la mort de leurs enfants et de leurs mères. De leurs pères et de leurs frères. Et Alexis ne voulait pas pleurer Natalia, pas plus qu’il ne voulait pleurer Morrigan. Il ne voulait plus perdre, il en avait assez. Déjà avant de rejoindre les rebelles, Alexis le sentait : il n’aurait jamais dû. C’était après les avoir rejoint que cette haine incontrôlable l’avait secoué et l’avait pris avec elle. Et son frère lui avait reproché plusieurs fois qu’il avait changé, et Alexis avait bien du se résoudre à admettre l’évidence. Le garçon doux et réfléchi n’était plus là. Ou alors si, au fond, tout au fond il sentait sa raison essayer de lutter contre la haine et la rage. Il avait un regain de conscience qui lui soufflait que Dmitri avait raison. Même Gael, qui l’avait poussé à vouloir se battre contre l’oppression, était d’accord sur le fait qu’il fallait attendre. Autrefois, son jumeau était du côté de Lyra et lui était plus enclin à être du côté de Dmitri, mais les jumeaux avaient retrouvé un nouvel équilibre. Plutôt précaire, car Alexis avait quitté son poste de douceur et de candeur.

Dmitri termina son discours près d’une fenêtre. Thanae vint lécher les doigts d’Alexis, alors que celui-ci se soustrayait à son touché pour se lever à nouveau de sa chaise. « Je les ai vu, Dmitri. Je les regarde tous les jours, comme toi, quand je descends à la capitale pour recruter. » C’était son job au sein de la rébellion, une place que Lyra elle-même lui avait attribué, quelques jours après son arrivée à la rébellion. Elle se souvenait d’un gamin doux et intelligent et avait décidé que c’était une bonne combinaison pour être un bon recruteur. Jusqu’à présent, Alexis n’avait pas recruté beaucoup de gens à Elioras. Si ce n’est une rousse, qu’il avait croisé dans un bar et dont il avait tendance à toujours se méfier un peu. « Dmitri si tu penses qu’on a aucune chance, alors rend toi ! » Ca le révoltait de voir que son cousin avait si peu confiance en eux. En leur nation et en tout ceux qui les avaient suivis, car ils croyaient en le bien fondé de la rébellion. « Ces décisions ne t’appartiennes pas plus qu’à moi de toute manière. » La haine se faisait entendre dans sa voix, elle distillait son poison à travers les sons qu’il émettait. Il sentait une colère, vive, le prendre par vague et serra les poings au point qu’il sentit ses ongles s’enfoncer dans sa chaire. Mais ça ne le calma pas. « Combien d’entre nous doivent encore mourir pour qu’on se décide à agir ! Ils la tueront, si elle refuse de donner un enfant à ce Bernstein ! » Sa voix était forte, comme portée par l’air qui répondait à ses fils, à ses héritiers dans cette grande salle construite à son effigie et à sa gloire. « Ce n’est pas à toi que le Trône des Vents est revenu, de toute façon, Dmitri. Lyra est notre régente, et Lyra prendra la décision. » Mais Dmitri avait encore une influence extrême sur sa cousine. Ils avaient vécu beaucoup plus de choses à deux que ce qu’Alexis avait vécu avec Lyra ces dernières semaines. En réalité, si Alexis était si en colère, c’était parce qu’il était toujours aussi effrayé. Comme le gamin qu’il avait été des années auparavant, quand la guerre avait éclaté et qu’il faisait des cauchemars presque toutes les nuits, et qu’il réveillait Gael pour qu’il le rassure. Toute la famille avait été touchée, ses cousins l’avaient été aussi – surtout les plus jeunes, comme Alessandra et Xander -. Et ils étaient morts. « Ils vont nous décimer et on attend que ça. » Son regard était humide. De rage. De frustration. De cette peur qui ne voulait plus le lâcher.




BEHIND EVERY DOOR IS A FALL,
AND NO ONE'S HERE TO SLEEP.
AND YOU WERE ALWAYS FASTER THAN ME
I'LL NEVER CATCH UP WITH YOU.

- semi-absente jusqu'au 7/11 -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t55-there-s-a-drumming-noise-inside-my-head-that-throws-me-to-the-ground
avatar
Dmitri Livanov
all men must fight

MESSAGES : 304
AVATAR : garrett hedlund
CRÉDITS : blondie

ÂGE : Dimitri est né il y a 25 ans printemps. Cela fait donc un quart de siècle qu'il a la chance de fouler cette terre.
NATION : Né dans la nation de l'air, il lui est depuis toujours fidèle. Dmitri ne pourrait appartenir à aucune autre nation, il fait partie intégrante de l'air qui l'entoure, il ressent chacune de ses vibrations, chacun de ses appels et il adore ça.
DON : Le jeune homme ne l'a pas choisi et si au début il l'a pris comme une malédiction. Désormais, il a comprit que celui-ci s’avérait être plus bénéfique que maléfique. Dmitri possède le pouvoir de projection astrale. Un don méconnu qui a souvent été mal utilisé. Peu de chance de l'entourage de Dmitri sont au courant, si ce n'était sa cousine.
STATUT CIVIL : Célibataire par choix et conviction. Hélas pour lui, il semblerait bien que malgré son avis de rester loin de tout engagement, son coeur, lui ne respecte pas cette règle. Pour le moment, Dmitri tient bon, mais cela n'est sûrement plus qu'une question de temps.
SIGNE DISTINCTIF : Outre, la flèche située sur son épaule et commune à la nation de l'air, Dmitri possède aussi deux tatouages. Deux ailes, une face à l'autre de chaque côté de son dos, sa colonne vertébrale marquant la séparation entre celles-ci
DAEMON : Eowa,un nom tout doux pour une créature tout aussi douce qui pourtant peut quand elle le veut se montrer redoutable. Avec son plumage colorée et son chant mélodieux, la petite femelle Quetzal est loin d'inspirer la crainte. Si Dmitri peut imposer par sa stature et son caractère parfois ronchon, il faut bien avouer que la présence d'Eowa suffit à l'adoucir.
ALLÉGEANCE : Sa famille, c'est avant tout pour elle qu'il est dans la rébellion. Il est aussi très fidèle à la nation qui l'à vu naître.
MessageSujet: Re: ( wasting my young years. ) ft. Dmitri Livanov   Ven 30 Oct - 23:45



wasting my young years.

ft/Alexis Livanov

L'épuisement, il se faisait sentir depuis des semaines. Ça avait toujours été le cas, mais aujourd'hui c'était pire. Dmitri était envahi par une lassitude grandissante, il avait l'impression que chaque pas qu'il faisait était suivi d'une régression bien plus importante que l'avancée. Pourtant, il était toujours là, il se tenait droit face à la montagne refusant de courber l'échine contre l'adversité. Il était un Livanov et ce nom dictait et dicterait sa vie. C'était un fait qu'il ne pouvait pas changer, il l'avait accepté depuis longtemps et malgré toutes ses envies de fuir cette folie, il avait décidé de se battre. De faire front avec sa famille pour reconstruire une nation éclatée. De l'air, il ne restait plus rien, si ce n'est un cœur fragile dont les battements sourds battaient cependant à un rythme effréné. D'une certaine manière, il avait l'impression d'en être le gardien, empêchant la folie de corrompre ce début de vie… Comment pouvait-il prétendre remettre la nation de l'air sur les pieds si celle-ci oubliait ce qu'elle était vraiment ? Comment prétendre à restaurer une nation quand on oublie son essence ? Dmitri refusait d'oublier, c'était hors de questions et qu'importe les sentiments qu'il éprouvait, avant d'être un Livanov, il était un enfant de l'air et en cette journée c'était ce qui dictait ses choix.

Sauver sa cousine, il le désirait tout autant qu'Alexis, mais cela n'était qu'une pure folie, une folie que son cousin ne pouvait comprendre tant la colère rongeait ses sens. Cette colère, cette haine, cette rage, Dmitri la connaissait bien, tant elle parcourait son corps. Pourtant, il avait appris à en sortir quelque chose de bon, de positif, pour ne pas finir emprisonné dans la pénombre. Il avait besoin de lumière, de ressentir le vent frapper son visage, il refusait de vivre conduit par la haine. L'harmonie tout était là, la symbiose entre les émotions, accepter l'ambivalence des êtres et savoir qu'il ne faut jamais sombrer dans l'un ou dans l'autre. Dmitri ne souhaitait pas que son cousin fasse disparaître toute cette haine, elle faisait partie de lui et elle était légitime, il souhaitait juste qu'il fasse d'elle une alliée et pas une ennemie. Qu'elle lui donne le courage de faire face pour agir quand le moment se présenterait et cette fois-ci ne pas rater son coup. Pouvoir vivre avec ce qu'il était, sans finir par se dégoûter, c'était une équation difficile, mais une équation réalisable, encore fallait-il avoir l'esprit assez ouvert pour écouter, ce qui ne semblait pas vraiment être le cas de son cousin.

Comprendre ? Que pouvait-il faire comprendre à Alexis quand celui-ci était aveuglé par le désir de vengeance. Désir amplifiait par la perte de sa sœur, de nouveau aux mains des Bernstein. « Tu peux les voir Alexis, mais les regardes-tu bien ? » Pour se battre, pour mener une guerre, il y avait deux choses non négligeables : la tactique et la force armée. Pour cette dernière le plus important n'était sûrement pas le nombre, bien sûr qu'il comptait, mais ce n'était pas l'essentiel. Il y avait quelque chose de plus profond : la volonté des hommes à se battre pour leurs idéaux. C'était l'espoir qui habitait leur cœur qui les faisait se donner, qui leur offrait la possibilité de se surpasser. Ainsi, un homme devenait aussi fort que 5 hommes adversaires. Sauf que pour le moment aucun des rebelles n'était en mesure d'offrir ça sur le terrain. Ils étaient tous trop fatigués, trop épuisés par la route, les renvoyer sur le chemin inverse était la meilleure solution pour que la moitié des hommes et femmes qui avaient décidé de se battre pour eux décident d'abandonner le navire et c'était bien une chose que Dmitri refusait. « Quelle chance ? Tu crois que notre survie vient de la chance. Tu es encore en vie parce que tes parents ont eu l'intelligence de vous protéger, je suis encore envie parce que j'ai su les moments où je devais me mettre à l'abri. Il n'y a pas de chance là dedans ! La chance ne nous sauvera pas, elle peut au mieux nous donner de quelques minutes de plus » . Calme, il devait rester calme, pourtant sa voix se fit plus grave, plus autoritaire. « Et combien devront mourir pour sauver ta sœur ? Combien de vies devront être dépensées pour en sauver une seule ? Leurs vies ne nous appartiennent pas. S'ils perdent confiance en nous, nous sommes morts ! La nation de l'air reviendra aux Bernstein et la rébellion ne sera plus qu'un vague souvenir. Si tu veux te battre, Alexis, fais-le !!! Mais fais-le intelligemment ! Si tu as une idée plausible pour sauver ta sœur, parle et je t'écouterais »

Roulant des yeux, avant de soupirer, Dmitri posa sa main contre le rebord de sa falaise. On lui faisait bien souvent des reproches, mais celui-ci jamais. Le trône des vents. Au fond de lui, Dmitri le détestait, s'y trouver était le dernier de ses désirs. C'était à cause de ce trône que sa famille avait été décimée, à cause de lui que sa vie lui avait été volée. Dmitri n'en voulait pour rien au monde, cette place ne lui revenait pas, c'était celle de Lyra et le jour où elle serait enfin légitimée, Dmitri serait enfin libre de partir vivre sa vie. « Je connais ma place Alexis, je l'ai toujours connu. Lyra sera de mon avis, parce qu'elle sait qu'elle ne peut pas gagner cette guerre en se laissant aller à sa colère.  La même qui t'anime en ce moment précis. Tu veux être utile, apprends à la contrôler, fais d'elle une force avant qu'elle ne dévore tout entier! » La vraie force, c'était là qu'elle résidait dans cette capacité à passer au-dessus de soi pour quelque chose de plus important que son propre bonheur. Le don de soi c'était ce que sa famille lui avait inculqué, la raison même qui l'avait poussé à accepter la main tendue de sa cousine.

Dmitri se radoucit à l'instant même où il put saisir entre toute cette colère, cette haine, de la peur. C'était d'elle que tout émanait. De la peur naissent bien souvent l'horreur et la haine. Délicatement, Dmitri posa sa main sur l'épaule de son cousin. Un geste tendre, presque paternaliste, bien qu'il ne le voulait pas vraiment. « Ne laisse pas la peur guider ton coeur Alexis. Écoute là, car elle est légitime, mais ne la laisse pas s'emparer de toi ». Il marqua une pause avant de continuer. « Nous sauverons ta sœur, même si ça doit prendre 1 semaine, 1 mois, nous la ramènerons, mais pas en fonçant tête baissée. Les Bernstein sont bien plus inquiétés par la ligue que par nous et cela constitue un de nos plus gros avantages. Avantage que nous ne pouvons pas perdre en fonçant tête baissée dans la mêlée. Je pense que nous devons au contraire profiter de leur manque de lucidité. Attaquer, quand ils s'y attendront le moins, quand ils auront le regard tourné vers ceux qui étaient leurs alliés. Cette guerre qui gronde peut-être à notre avantage, mais si nous délivrons Nathalia maintenant… les regards se braqueront sur nous et nous perdront cet avantage. Les vents sont de plus en plus glacés, jamais le gouvernement ne lancera une attaque contre nous, ça serait trop risqué, ils auraient bien trop à perdre, alors qu'ils sont incapables de contrôler leur propre milice » C'était en tout cas ce qu'il pensait et il espérait ne pas être trop loin de la réalité...
Spoiler:
 



Hope is a waking dream.”

All we have to decide is what to do with the time that is given to us©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ( wasting my young years. ) ft. Dmitri Livanov   

Revenir en haut Aller en bas
 

( wasting my young years. ) ft. Dmitri Livanov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Great Campaigns of the Thirty Years War - GMT
» Personal Color ~ The young girl and the little girl of Hakurei
» Crash ★ Who says nothing is impossible ? I've been doing nothing for years.
» Damien Ethan Bardford ☮ Living young, wild and free
» Golden Demon : Ikit la griffe (Young Blood)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The four elements ::  :: elioras :: la capitale de l'air-