AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 intrigue (3) : l'arrivée des rebelles à Elioras

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
the four elements
Maitre du jeu

MESSAGES : 349
AVATAR : les têtes du royaume.
CRÉDITS : (av/@soon.)
ÂGE : un âge infini.
NATION : les quatre nations réunies.
DAEMON : tous les daemons de la terre.
ALLÉGEANCE : personne.
MessageSujet: intrigue (3) : l'arrivée des rebelles à Elioras   Lun 19 Oct - 10:51


l'arrivée des rebelles à Elioras
intrigue 3
Après des semaines de marche, les rebelles commençaient enfin à apercevoir les montagnes de la nation de l'air. La traversée avait été longue, certains étaient épuisés et le froid se faisait de plus en plus mordant, dans les contrées du nord. Certaines personnes étaient malades, mais par miracle aucune perte ne fut à déplorer. Dmitri et Lyra avaient pris soin des rebelles, et désormais la troupe gravissait enfin les montagne qui menaient à la capitale de l'air.

explications
Si votre personnage est un rebelle, vous pouvez répondre à ce sujet commun. Il s'agit de l'arrivée des rebelles à Elioras et près du palais des Livanov. La ville est détruite à 90% et certaines personnes se cachaient encore dans les ruines. Ceux-là sortent, pour voir leurs anciens régents et les rebelles arriver. Très vite, des rebelles s'exclament qu'il faut trouver le Trône des Vents, et y asseoir Lyra Livanov.
privilégiez les rps courts, pour faire avancer l'intrigue plus rapidement svp.



    Fire wants to burn
    Water wants to flow
    Air wants to rise
    Earth wants to bind

    and Chaos wants to devour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com
avatar
Alexis Livanov
all men must fight

MESSAGES : 2411
AVATAR : dylan o'brien.
CRÉDITS : bigbadwolf // gifs from tumblr, lyrics from halsey.

ÂGE : 23 ans.
NATION : Originaire de la nation de l'air, il a pourtant vécu toute sa vie au sein de la nation de la terre. Il est cependant des plus attaché à sa nation d'origine, et se retrouver enfermer dans les souterrains d'Alexia l'étouffe.
STATUT CIVIL : Autrefois, Alexis était en couple avec Aleya Hemingway. Une jeune femme qu’il apprécie plus que de raison, mais dont il n’a jamais été amoureux. Celui qu’il désire n’est autre que Gael, son double. Il est son air, tout ce dont il a besoin mais il le sait : Gael ne pourra jamais vraiment être sien. En effet, son frère va se marier et Alexis essaie de ne pas paniquer mais la haine se mêle à celle qu’il a déjà contre le monde entier et son cœur se durcit et est pollué par des sentiments qu’il n’avait jamais connu, lorsqu’il était protégé par les Hemingway.
SIGNE DISTINCTIF : Alexis aimerait être totalement physiquement semblable à son ainé, mais force est de constater que ce n'est pas le cas. Le jeune homme a une cicatrice dans le dos, longue et fine. Vestige d'un accident quand il était gamin. Il possède également, entre les omoplates, un tatouage de la taille d'un point et qui représente le signe de sa nation. Ensuite, depuis son accident lors des attentats, Alexis possède quelques cicatrices, surtout sur les jambes. Mais la plupart disparaissent assez vite.
DAEMON : Une hyène, Thanae. Elle est féroce et bien plus mesquine que lui. Rusée et le mot juste. En fait, Thanae ressemble presque plus à Gael qu'à Alexis, signant ainsi la preuve qu'ils sont liés au-delà de ce que les gens peuvent bien croire.
ALLÉGEANCE : A sa famille avant tout, Natalia et Gael... En théorie. Il sait qu'il suivrait son jumeau absolument partout, mais la haine et le désir de vengeance se font ardents, dans son coeur. Alexis a des idées de plus en plus arrêtées et pense que la rébellion doit renverser la situation. L'extermination des Bernstein, Pernington et même des Darsonval serait le prix à payer contre les vies de ses cousins et de sa famille.
MessageSujet: Re: intrigue (3) : l'arrivée des rebelles à Elioras   Lun 19 Oct - 11:48

Il la détestait. De ton son être. Et Thanae et Gael n’arrêtaient pas de se foutre de lui, en plus. Surtout Thanae, elle était encore pire que son jumeau pour ça. Parce qu’elle l’avait vu le mériter, elle. La hyène lécha ses doigts en sentant son agacement, alors qu’il s’appuyait encore un peu contre sa canne pour marcher. « Bientôt, tu pourras t’en débarrasser. » Très bientôt, Alexis ne marchait déjà plus aussi souvent avec. Mais là, ils avaient marché beaucoup et Alexis avait sentit ses jambes s’affaiblir encore, donc il venait de la reprendre. Quand il ne l’utilisait pas, il l’accrochait au sac à dos de fortune qu’il s’était construit. Alexis retira ses doigts d’un geste boudeur, et puis il leva les yeux, et les vit. Les montagnes. Ca faisait quelques jours qu’ils les voyaient, mais ils étaient enfin arriver au pied des premières montagnes de sa nation. Le jeune Livanov leva les yeux, et se souvint de la dernière fois qu’il les avait vu. Ils partaient pour Antrakar, et il n’avait pas dû marcher, à l’époque. Ils étaient dans des espèces de carrioles réservées aux Livanov, belles de leurs atours à l’effigie de l’air. Il avait sorti sa tête de la fenêtre, et avait regardé les montagnes s’éloigner, avant que sa mère ne l’attrape par sa chemise d’un geste presque brutal, pour le faire rentrer à l’intérieur. Il bougea les omoplates, comme si ce geste datait de quelques secondes auparavant. Alexis s’était arrêté sans s’en rendre compte, son regard d’ambre se posait sur les pics des imposantes montagnes. Il voyait, là-haut, des silhouettes de temples qu’il avait adoré visité quand il était petit. Et puis, moins loin, le palais de sa famille. Quelques tours étaient détruits, la porte s’était effondrée et les vents semblaient nettoyé l’endroit mais pas totalement. Il sentit une brise lui caresser les cheveux, doucement. Souvent, Alexis pensait que son père était là, près de lui, dans le vent. Et puis il en sentit une autre, plus violente et il avança d’un pas sous l’impact de la bourrasque qui était venue lui frapper le dos. Comme si le vent lui ordonnait d’avancer et d’aller voir de plus près les dégâts qu’on avait osé faire à sa nation. Alors il reprit sa marche, et plus il voyait les décombres, plus le goût amer de la haine se rependait sur sa langue et sans sa gorge.



BEHIND EVERY DOOR IS A FALL,
AND NO ONE'S HERE TO SLEEP.
AND YOU WERE ALWAYS FASTER THAN ME
I'LL NEVER CATCH UP WITH YOU.

- semi-absente jusqu'au 7/11 -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t55-there-s-a-drumming-noise-inside-my-head-that-throws-me-to-the-ground
avatar
Dmitri Livanov
all men must fight

MESSAGES : 304
AVATAR : garrett hedlund
CRÉDITS : blondie

ÂGE : Dimitri est né il y a 25 ans printemps. Cela fait donc un quart de siècle qu'il a la chance de fouler cette terre.
NATION : Né dans la nation de l'air, il lui est depuis toujours fidèle. Dmitri ne pourrait appartenir à aucune autre nation, il fait partie intégrante de l'air qui l'entoure, il ressent chacune de ses vibrations, chacun de ses appels et il adore ça.
DON : Le jeune homme ne l'a pas choisi et si au début il l'a pris comme une malédiction. Désormais, il a comprit que celui-ci s’avérait être plus bénéfique que maléfique. Dmitri possède le pouvoir de projection astrale. Un don méconnu qui a souvent été mal utilisé. Peu de chance de l'entourage de Dmitri sont au courant, si ce n'était sa cousine.
STATUT CIVIL : Célibataire par choix et conviction. Hélas pour lui, il semblerait bien que malgré son avis de rester loin de tout engagement, son coeur, lui ne respecte pas cette règle. Pour le moment, Dmitri tient bon, mais cela n'est sûrement plus qu'une question de temps.
SIGNE DISTINCTIF : Outre, la flèche située sur son épaule et commune à la nation de l'air, Dmitri possède aussi deux tatouages. Deux ailes, une face à l'autre de chaque côté de son dos, sa colonne vertébrale marquant la séparation entre celles-ci
DAEMON : Eowa,un nom tout doux pour une créature tout aussi douce qui pourtant peut quand elle le veut se montrer redoutable. Avec son plumage colorée et son chant mélodieux, la petite femelle Quetzal est loin d'inspirer la crainte. Si Dmitri peut imposer par sa stature et son caractère parfois ronchon, il faut bien avouer que la présence d'Eowa suffit à l'adoucir.
ALLÉGEANCE : Sa famille, c'est avant tout pour elle qu'il est dans la rébellion. Il est aussi très fidèle à la nation qui l'à vu naître.
MessageSujet: Re: intrigue (3) : l'arrivée des rebelles à Elioras   Lun 19 Oct - 21:17


intrigue (3) : l'arrivée des rebelles à Elioras.
ft/les rebelles

« Tu penses qu'il y aura toujours mon nid ? » Dmitri releva la tête pour poser ses yeux sur une forme lointaine. Eowa volait un peu plus loin, elle s'amusait à suivre les courants, virevoltant avec son élégance naturelle.  " Nan je pense pas " Souvent, il la voyait s'éloigner pour observer ceux qui étaient derrière, elle rapportait ainsi de sérieuses informations au jeune homme. Il savait ainsi s'il pouvait maintenir le rythme, l'accélérer ou ralentir. Le voyage touchait à sa fin, la fatigue avait envahi les corps même les plus solides, mais celle-ci n'était finalement rien par rapport au moral des rebelles. Dmitri le savait, il ne pouvait gagner cette guerre que si les gens qui se battaient avec lui possédaient assez de forces mentales et d'espoir pour se lancer dans une telle lutte. En cette journée glaciale où les vents de la montagne frappaient avec violence les corps des hommes et des femmes qui avançaient pour la plupart courbés, l'espoir n'était plus qu'une lueur lointaine, une lumière qui commençait doucement à s'éteindre. Cette lumière Dmitri et Lyra allaient devoir la refaire brûler d'un feu vif. Dmitri savait qu'Elioras pouvait être le déclencheur. Les rebelles avaient besoin d'un lieu sécuritaire, lumineux, à l'air libre. L'ancienne cité de l'air leur offrirait tout ça, mais pour y vivre convenablement ils allaient devoir se remonter les manches. Dmitri avait fui Elioras au début de la guerre, il y était retourné par la suite pour voir les dégâts. Une punition qu'il avait dû s'infliger et qui l'avait sans nul doute poussé à accepter la demande de sa cousine. La ville de son enfance n'existait plus, mais il savait qu'il y avait assez de potentiel pour qu'elle retrouve sa grandeur d'antan.

« Oué je suis vraiment pas sûre de retrouver mon nid, dire que tu l'avais si bien construit... » Reconnaissant le bruissement d'ailes habituel d'Eowa quand celle-ci s'approchait pour se poser, Dmitri inclina légèrement sa tête pour lui rendre la vie plus facile avant de reprendre une position plus agréable. « Je t'en referais un si t'es sage » Si ça pouvait lui faire plaisir, il ne rechignerait pas à passer quelques minutes à recréer un nouveau nid pour sa belle Quetzal.

En tête de cortège, Dmitri s'arrêta non loin des portes. Les grandes piles d'entrées se dressaient encore fièrement dans la montagne, certaines gravures étaient encore présentes. Machinalement il passa les mains dessus suivant les courbes glacées de la pierre polie par les vents. Jetant un regard derrière lui, il observa le cortège avant de reprendre son avancée jusqu'à arriver sur la place centrale. Son premier réflexe fut de jeter un regard vers le palais des livanov. Celui-ci était dans un état lamentable, Eowa pouvait vraiment dire adieu à son ancien nid. Les dégâts étaient considérables, mais seule Elioras leur permettrait de retrouver leur puissance d'antan et il n'y avait pas meilleure place pour asseoir quelqu'un sur le trône. Sa sœur pouvait réclamer le trône des vents, mais de là où elle était elle n'avait aucun pouvoir, si ce n'est celui que les Bernstein voudraient bien lui octroyer.

Dmitri s'approcha de son cousin, pour les membres de sa famille qui n'avaient jamais vu les dégâts, il savait que le constat était douloureux, voir insupportable à regarder. Lui même avait franchement du mal à regarder les ruines sans se vriller le cœur. Il posa avec tendresse, mais également fermeté sa main sur l'épaule d'Alexis. « On va reconstruire. Bientôt la cité retrouvera sa splendeur et les vents pourront crier avec bonheur que les maîtres de l'air sont de retour » Un léger sourire se dessina sur ses lèvres, c'était en tout cas ce qu'il espérait.




Hope is a waking dream.”

All we have to decide is what to do with the time that is given to us©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Zoya Arslyan
all men must fight

MESSAGES : 530
AVATAR : Chloe Moretz
CRÉDITS : wildworld

ÂGE : 19 ans
NATION : Air
STATUT CIVIL : Fiancée à Gael Livanov et entend bien faire une parfaite épouse pour servir sa famille souveraine
DAEMON : Myrsky est un Pinscher au pelage bicolore, sous son apparence dangereuse il est très affectueux (mais ne le montre pas)
ALLÉGEANCE : Toujours et à jamais loyale aux Livanov, elle est prête à mourir pour eux
MessageSujet: Re: intrigue (3) : l'arrivée des rebelles à Elioras   Lun 19 Oct - 21:34

Zoya avait délibérément choisi de prendre la queue du cortège pour toute la durée du voyage. Elle s'était aussitôt proposée à ce poste, prétextant qu'elle connaissait le trajet comme sa poche et qu'elle pourrait mener les rebelles si jamais le groupe venait à être séparé par un quelconque événement. Mais la véritable raison était tout autre. Comme il fallait s'y attendre, les Livanov avaient pris la tête du cortège, en bons leaders de la rébellion. Il était de son devoir de les protéger, et elle n'aurait jamais accepté de s'éloigner d'eux en temps normal. Sauf qu'il y avait eu cet incident, avec Alexis. Depuis qu'elle l'avait blessé, la jeune femme n'osait plus s'approcher de lui, trop honteuse de son comportement envers l'un de ses supérieurs. Personne ne savait que c'était par sa faute qu'il se retrouvait à présent à se déplacer à l'aide d'une canne - dieu merci -, mais la culpabilité restait là. De plus, elle ne doutait pas qu'Alexis ne souhaitait en aucun cas la voir. Sur ce point, il avait été très clair.

Malheureusement, Alexis Livanov n'était pas son unique soucis. Avant de quitter Aleria, Ermès était venu la voir pour lui demander de rester, de l'aider à libérer son frère. La confiance qu'il avait en elle l'avait flattée, mais elle n'avait pas hésité une seule seconde avant de refuser : jamais elle n'aurait pu abandonner les Livanov pour sauver Adès. Elle savait qu'elle avait pris la bonne décision, mais elle s'en voulait d'avoir laissé tomber l'un de ses amis - si elle pouvait le considérer comme tel. Alwen était restée, elle, prenant sa place. Elle lui avait d'ailleurs passé un bon savon à ce propos et cela tuait Zoya de savoir qu'elle avait quitté sa presque soeur en de mauvais termes. Et s'il lui arrivait quelque chose ? Elle ne préférait pas y penser.

« Zoya, regarde ! ». La jeune femme sortit de ses pensées et leva la tête. Devant eux se dressaient les montagnes au flanc desquelles la ville d'Elioras avait été construite. Avec un petit sourire, la blonde observa le paysage familier, chaque courbe, chaque pic et chaque ruine qu'elle pouvait apercevoir, une vague de chaleur se répandant dans sa poitrine. Devant elle, Myrsky jappa. « On est à la maison. »


Zoya #ccccff - Myrsky #ffcc99
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t887-zoya-loyalty-is-everything-i-live-by http://www.thefournations.com/t1018-zoya-be-loyal-or-be-dead
avatar
Októ Belinski
all men must fight

MESSAGES : 829
AVATAR : Tom Hardy.
CRÉDITS : Babine, tumblr (inconnu), PATHOS (code signature), Présidente Lilian pour la ban' susu la famille.

ÂGE : Trente-cinq ans, un âge qu'il ne pensait jamais atteindre un jour pour être honnête. Il porte les stigmates du temps et des événements, un livre d'histoire tracé à même la peau.
NATION : L'air. Déracinée, engourdie, effacée, comme un lointain souvenir ; la nation des parias et des gosses en manque d'amour.
DON : Sixième sens. Októ voit dans ses songes ou dans des impressions furtives montées du bide, sans savoir ou sans vouloir l'admettre, les produits d'une magie dont lui-même s'étonne sans cesse. Il partage ce don avec son jeune frère Kael mais sans en cerner tout à fait les pouvoirs incroyables.
STATUT CIVIL : Il n'a de douceur et d'amour que pour une fille de l'eau qui lui a volé depuis plus de vingt courtes années son esprit et ses sens, à le rendre fou et con.
SIGNE DISTINCTIF : Victime d'un souffle lors d'une explosion ayant partiellement endommagée sa colonne vertébrale et sa jambe droite, Októ boîte visiblement. Ses tatouages ont recouvert les cicatrices mais les douleurs n'ont pas abandonné sa carcasse.
DAEMON : Une petite pie bavarde répondant au nom d'Agata. Sa queue et ses ailes sont abîmées et par conséquent, elle flotte plutôt qu'elle ne vole, portée par les courants aériens.
ALLÉGEANCE : Pour toujours obligé à sa cause, l'enfant des bourrasques. Animé par la tristesse plus que le désir de vengeance, il s'active aux côtés de la Rebellion pour ce qu'elle représente d'espoir.
MessageSujet: Re: intrigue (3) : l'arrivée des rebelles à Elioras   Mar 20 Oct - 4:29

Un pied sur la balustre, l'autre dans le vide, il écoutait sur le pas de sa porte le vent lui siffler les souvenirs des beaux jours que sa mémoire avaient tâché d'immoler par la force. Il se balançait lentement, la pipe au bec, le corps ankylosé de ses blessures récentes, des preuves tangibles de la folie de son engagement. Les pèlerins avaient entamés leur chemin plusieurs semaines après qu'il se soit réapproprié les lieux, l'auberge, les monts environnant. Il était ici l'éternel, la mémoire ; il traçait dans son imagination fugace ce qui avait été et n'était plus, se narrait comme il le faisait aux enfants, les histoires de ses jeunes années. Lorsqu'Elioras la magnifique resplendissait sur les flancs de la montagne. Okto ferme les yeux. Andrej Livanov lui sourit à travers la brume humide. Le sang coule de la commissure de ses lèvres, de ses oreilles internes, de l'œil enfoncé dans le globe et qui lui traverse le crâne. Les cris s'évacuent dans les échos du lointains. Des bruits de pas, et puis enfin, soudain, ils arrivent.

C'est dans le repos relatif de trois semaines d'un silence pesant qu'il regarde passer le cortège avec une appréhension mêlée de doute. La chaise à bascule exulte ses grincements et l'odeur du bois ranci couvre les volutes du tabac. Des vestiges d'un passé qui disparaissent derrière la lisseur des visages poupins, du cortège d'une vie déracinée, enlevée à sa mère patrie. Du haut d'une branche de hêtre, les cris d'Agata déchire le silence du lent défilé. Lorsqu'il baisse les yeux, Lyra est en tête et dans les difficultés de sa vision troublée, il croit un moment apercevoir le spectre d'Elina Livanov. Son regard croise le regard de Dmitri mais il ne s'y attarde pas. Il erre, les visages, les noms, la nation de l'air toute entière qui marche d'une même respiration. Il y a plus de dix ans qu'il n'a pas vu un Livanov passer les larges portes qui marquent l'entrée du royaume d'Elioras. Okto souffle. Il souffle, vient ajouter à la clameur du vent qui claque le retour de ses enfants prodiges, ses enfants fidèles.

Ce sont des ruines, mais ce sont leurs ruines. C'est un désastre mais il leur appartient, ils le possèdent, ils l'habitent. C'est une réalité comme un mauvais souvenir.


devour your kings
Bring me your war—  split open my mouth and make me wolf; I’ll let the sea seep through me until its machine is nothing but rust.


BITCH, IM FABULOUS.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t420-okto-mechanical-chaos-of-casual http://www.thefournations.com/t452-okto-let-the-less-loving-one-be-me

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: intrigue (3) : l'arrivée des rebelles à Elioras   

Revenir en haut Aller en bas
 

intrigue (3) : l'arrivée des rebelles à Elioras

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RP]L'arrivée
» Arrivée précipitée
» Question sur l'équipement eau arrivée au niveau 11X
» l'arrivée des prophete charnel
» [Comics] VF des BD Bionicle : L'arrivée des Kali N°10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The four elements ::  :: elioras :: la capitale de l'air-