AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ( Go your way, I'll take the long way 'round, I'll find my own way down ) livanovs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Alexis Livanov
all men must fight

MESSAGES : 2411
AVATAR : dylan o'brien.
CRÉDITS : bigbadwolf // gifs from tumblr, lyrics from halsey.

ÂGE : 23 ans.
NATION : Originaire de la nation de l'air, il a pourtant vécu toute sa vie au sein de la nation de la terre. Il est cependant des plus attaché à sa nation d'origine, et se retrouver enfermer dans les souterrains d'Alexia l'étouffe.
STATUT CIVIL : Autrefois, Alexis était en couple avec Aleya Hemingway. Une jeune femme qu’il apprécie plus que de raison, mais dont il n’a jamais été amoureux. Celui qu’il désire n’est autre que Gael, son double. Il est son air, tout ce dont il a besoin mais il le sait : Gael ne pourra jamais vraiment être sien. En effet, son frère va se marier et Alexis essaie de ne pas paniquer mais la haine se mêle à celle qu’il a déjà contre le monde entier et son cœur se durcit et est pollué par des sentiments qu’il n’avait jamais connu, lorsqu’il était protégé par les Hemingway.
SIGNE DISTINCTIF : Alexis aimerait être totalement physiquement semblable à son ainé, mais force est de constater que ce n'est pas le cas. Le jeune homme a une cicatrice dans le dos, longue et fine. Vestige d'un accident quand il était gamin. Il possède également, entre les omoplates, un tatouage de la taille d'un point et qui représente le signe de sa nation. Ensuite, depuis son accident lors des attentats, Alexis possède quelques cicatrices, surtout sur les jambes. Mais la plupart disparaissent assez vite.
DAEMON : Une hyène, Thanae. Elle est féroce et bien plus mesquine que lui. Rusée et le mot juste. En fait, Thanae ressemble presque plus à Gael qu'à Alexis, signant ainsi la preuve qu'ils sont liés au-delà de ce que les gens peuvent bien croire.
ALLÉGEANCE : A sa famille avant tout, Natalia et Gael... En théorie. Il sait qu'il suivrait son jumeau absolument partout, mais la haine et le désir de vengeance se font ardents, dans son coeur. Alexis a des idées de plus en plus arrêtées et pense que la rébellion doit renverser la situation. L'extermination des Bernstein, Pernington et même des Darsonval serait le prix à payer contre les vies de ses cousins et de sa famille.
MessageSujet: ( Go your way, I'll take the long way 'round, I'll find my own way down ) livanovs   Lun 19 Oct - 23:11

participants : Natalia Livanov, Gael Livanov & Alexis Livanov
date : début décembre 2002
lieu de l'action :Hjarta, les sous-terrains du gouvernement, le QG des rebelles.




Go your way, I'll take the long way 'round, I'll find my own way down

ft/Livanovs

Alexis se sentait enfin plus léger. Il pouvait marcher. C’était difficile, plutôt fastidieux, même, dans les pentes ou dans les descentes mais il y arrivait. Les escaliers étaient toujours sa hantise, mais il avait enfin l’espoir d’aller mieux un jour, d’aller vraiment mieux. Le jeune homme marchait beaucoup dans les couloirs de la rébellion. Juste pour s’y refaire. On lui avait dit que ça ne viendrait que si il s’y habituait lui-même, mais pas trop vite. Tu parles, Alexis n’écoutait pas l’entièreté des ordres des médecins, et marchait pendant des heures sans se lasser. Thanae le suivait docilement, et ils parlaient beaucoup. Pour l’essentiel, Alexis avait un mal fou à éloigner ses pensées loin de Natalia et Gael pendant plus de deux minutes. Ils occupaient tout son esprit, surtout Gael mais Natalia y avait toujours eu sa place, privilégiée elle aussi… Surtout depuis qu’elle était de retour, et qu’ils ne s’étaient pas réellement adressé la parole. Alexis s’arrêta dans le couloir, Thanae, qui avait sentit le mouvement avant qu’il ne se fasse, s’était arrêtée derrière lui, puis le contourna et le dévisagea. « Tu devrais lui parler. » Elle disait tout haut – dans sa tête – ce qu’il pensait tout bas, au plus profond de lui. « Elle ne va pas vouloir me parler. » Alexis s’appuya un peu contre le mur, ses jambes étaient un peu raides mais ça allait. « Tu n’en sais rien du tout. » Alexis posa son regard sur elle et dit à voix haute cette fois. « Je te dis qu’elle ne va pas vouloir me parler. J’ai enfermé son… J’ai enfermé Ace, il le méritait mais je ne pense pas qu’elle en soit consciente, Thanae. » Il tendit les doigts vers elle, et Thanae vint glisser sa tête sous sa main. « Demande à Gael de t’accompagner, alors ? Lui il l’a libéré, peut être qu’elle l’écoutera. » Alexis sourit un peu et hocha la tête.

Après quelques longues minutes, Alexis trouva son frère dans un couloir non loin du nouveau réfectoire. Récemment, Gael s’était mit à lui apporter à manger et il se demandait si c’était ce qu’il était en train de faire : aller en chercher pour venir le lui apporter. « Hey, Gael… » Il lui sourit, de ce sourire qu’il ne lui donnait qu’à lui quand il croisait son regard. « Tu sais où est Nat ? Il faut que je lui parle mais… Je suis pas sur qu’elle voudra bien me parler. Tu viens avec moi ? » Il avait le sentiment d’avoir dix ans à nouveau. Natalia et lui ne s’était jamais disputé, pas qu’il se souvienne en tout cas mais il avait toujours vu son frère et sa sœur plus proches que lui ne l’était avec elle. Quelque part, il en avait éprouvé une certaine jalousie, qui s’était atténuée quand il s’était fort rapproché d’Aleya. Lui aussi s’était trouvé une autre personne avec qui passé du temps, et puis après ça il n’y pensait même plus, alors qu’il se déchirait avec Gael et que Natalia se retrouvait entre eux deux. Mais maintenant, il n’avait jamais ressenti la différence avec autant de violence. Natalia l’évitait clairement, elle n’était même pas venue le voir quand il était alité et même si il préférait qu’elle ne le voit pas dans cet état, ça l’avait touché. Plus qu’il ne l’aurait pensé. Natalia était la seconde personne la plus importante dans la vie d’Alexis, et Thanae avait raison : il devait lui parler. Il devait lui faire comprendre qu’il n’avait que voulu la protéger et qu’il ne voulait que ça, toujours : la protéger. Il ne se rendait pas compte qu’il agissait presque exactement comme Gael avec lui, et que lui aussi, ça l’avait agacé.



BEHIND EVERY DOOR IS A FALL,
AND NO ONE'S HERE TO SLEEP.
AND YOU WERE ALWAYS FASTER THAN ME
I'LL NEVER CATCH UP WITH YOU.

- semi-absente jusqu'au 7/11 -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t55-there-s-a-drumming-noise-inside-my-head-that-throws-me-to-the-ground
avatar
Gael Livanov
all men must fight

MESSAGES : 1241
AVATAR : dylan o'brien
CRÉDITS : bigbadwolf

ÂGE : 23 ans, quasiment dix passés dans l'anonymat, caché dans cette prison dorée au coeur d'Antrakar, où il a appris à rêver de liberté.
NATION : la nation détruite, celle que l'on a fait taire, dont il est le fils le plus enflammé. Une nation qu'il est fier de défendre, et pour laquelle il n'hésite pas à se livrer corps et âme dans la bataille.
DON : gael est doté du 6e sens : la très forte intuition. Jusqu'alors, il pensait que c'était de la chance, mais ce qui s'est passé pendant les explosions lui ont fait changé d'avis
STATUT CIVIL : fiancé, même s'il ne peut lui donner son cœur. Son coeur, il l'a arraché de sa poitrine, pour essayer de le faire cesser de battre, mais sans y parvenir.
SIGNE DISTINCTIF : quelques petites cicatrices, une autre énorme au niveau du cou qu'il a hérité en évitant un pic de glace pendant un combat, et une large trace de brûlure sur le flan qui ne veut pas partir. une flèche tatouée très bas sur la hanche, cachée
DAEMON : sa femelle jaguar Lokia, aussi calme que son jumeau, et qui passe son temps à le sermonner pour son imprudence. Elle le materne, quand il le faut, elle se fait douce lorsqu'il en a besoin, autant qu'elle sait être dure et sévère dans ses reproches.
ALLÉGEANCE : voué à la protection des siens et à l'honneur de son nom, Gael n'a aucun doute sur le bien fondé de son allégeance : la rébellion. Gare aux traîtres : sa loyauté rigoureuse et sa droiture rigide en font quelqu'un qui ne supporte pas la trahison.
MessageSujet: Re: ( Go your way, I'll take the long way 'round, I'll find my own way down ) livanovs   Lun 26 Oct - 17:22



Go your way, I'll take the long way 'round, I'll find my own way down

ft. Alexis & Natalia Livanov

Gael tenta un sourire. D’habitude, ça marchait très bien les sourires pour avoir ce qu’il voulait, qui plus est quand il s’efforçait d’être mignon et que la dame qu’il avait en face de lui était assez sensible. Mais aujourd’hui, Gael obtint très difficilement le supplément de nourriture qu’il réclamait : les vivres se faisaient de plus en plus rares, et cela se sentait de jour en jour. Les rebelles allaient finir par crever de faim s’ils n’étaient pas étouffés par les souterrains d’abord. C’est un soupir qu’il sorti du réfectoire avec deux gros pains à la vapeur, l’un pour lui et l’autre pour Alexis, qui ne mangeait presque rien, et bien évidemmentt inquiétait Gael. Alors l'aîné le forçait à manger devant lui et au moins il était sûr que son frère avait quelque chose dans le ventre. Il avança dans les couloirs pour retourner dans le coin réservé à l’hôpital quand il entendit la voix d’Alexis « Hey, Gael… » Un sourire, rien de plus, et le regard de Gael, quelques secondes auparavant un peu sombre, s’adoucit en un éclair. « Hey toi, » répondit-il automatiquement. Sans pouvoir se réfréner, sa main libre partit d’elle-même se loger dans le cou de son frère, et sa paume retrouva le battement régulier du cœur d’Alexis. Le temps de quelques secondes, pour se rassurer, et ses doigts quittèrent la peau chaude de sa gorge. « Tu sais où est Nat ? Il faut que je lui parle mais… Je suis pas sur qu’elle voudra bien me parler. Tu viens avec moi ? » Gael acquiesça silencieusement en glissant dans la main de son frère l’un des pains à la vapeur durement gagnés. Sans même réfléchir, il conserva le second pour sa petite sœur. « Mange. » intima-t-il à son frère, comme si son geste n’avait pas été assez clair. Gael ne dit rien d’autre et ouvrit la marche vers l’endroit où il présumait qu’était sa sœur. Enfermée dans sa chambre, recluse, punissant le monde de sa présence. Il détestait la voir ainsi, mais ne savait pas vraiment comment faire pour l’adoucir. Natalia avait changé : elle n’était plus la petite fille qui le suivait toujours sans hésitation dans la moindre aventure qu’il lui proposait. Maintenant, ses aventures, Natalia les trouvait elle-même, et pour Gael c’était bien plus effrayant. Parce qu’il n’avait aucun contrôle sur ce qui pouvait lui arriver. Mais comment l’emprisonner alors qu’il était celui qui la poussait depuis son plus jeune âge à prendre son envol ? Avait-il le droit de l’en empêcher si la direction qu’elle prenait n’était pas celle qu’il désirait ? Il poussa un soupir, passa le dos de sa main sur la joue de son frère avant de toquer à la porte. « Nat ? Ouvre, princesse, on veut te parler ! » Il ne savait pas si la gentille moquerie glissée dans ce  surnom pouvait passer, parce qu’il ne savait pas vraiment dans quelle humeur était sa petite sœur. Mais il espérait en tout cas qu’elle détendrait l’atmosphère : Natalia et Alexis ne s’était pas parlé depuis plus d’un mois, et si Gael ne disait rien, ça lui pesait sur la conscience.

AVENGEDINCHAINS


I don't know where I'm going but I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead, this is the road to ruin and we're starting at the end. Let's be alone together.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t267-i-try-to-picture-me-without-you http://www.thefournations.com/t1031-taste-the-pain-right-on-my-tongue-gael
avatar
Natalia Livanov
all men must fight

MESSAGES : 419
AVATAR : zoey deutch
CRÉDITS : wildworld (avatar)

ÂGE : elle est âgée de vingt ans
NATION : si elle est originaire de la nation de l'air, elle a pourtant vécu la majeure partie de sa jeune vie dans la nation de la terre.
STATUT CIVIL : son coeur est libre même si ses pensées sont de plus en plus tournées vers quelqu'un.
DAEMON : une loutre nommée circé.
ALLÉGEANCE : elle ne sait plus à qui se fier donc elle n'a aucune allégeance en ce moment.
MessageSujet: Re: ( Go your way, I'll take the long way 'round, I'll find my own way down ) livanovs   Mer 28 Oct - 0:14


~~~
the saddest part about betrayal is that
it never comes from your enemies.
it comes from friends and loved ones.

© tumblr  

L'obscurité était devenue familière à Natalia. Quand elle ne s'enfermait pas dans sa chambre, elle s'arrangeait pour essayer de voir Ace en douce. Des excursions risquées qui ne prenaient place qu'une fois la nuit tombée. Jusqu'à présent, ses tentatives n'avaient pas vraiment toutes abouties mais la jeune femme ne perdait pas espoir. Ace était enfermé par sa faute et elle ferait tout ce qu'elle pourrait pour l'aider. Natalia avait essayé de raisonner sa famille mais personne ne comprenait la relation qui s'était créée entre eux. Elle ne pouvait pas vraiment les blâmer mais cela la rendait folle. Natalia ne comprenait pas comment sa propre famille pouvait agir de cette façon, même si Ace portait le patronyme de leurs ennemis. Elle en voulait en particulier à l'un de ses frères pour l'avoir trahi ainsi. Ses doutes s'étaient rapidement transformés en rancune quand elle avait appris qu'il avait reçu la mission de capturer Ace s'il le pouvait. La jeune femme s'en voulait d'avoir laissé le Bernstein aux mains d'Alexis. Elle n'aurait jamais du l'écouter et partir avec Gael, son autre frère qu'elle blâmait pour d'autres raisons. Natalia se doutait qu'il était au courant, et pourtant, il l'avait tout de même éloigné afin de laisser Alexis s'occuper d'Ace. Serrant les dents à cette pensée, la jeune femme enfonça son poing dans le mur face à elle. Ignorant la douleur qui irradiait dans sa main, la brune se redressa et fixa la faible lueur de la bougie au loin. Elle ne supportait pas de rester constamment dans le noir qu'offrait sa chambre mais elle n'avait pas d'autres choix. Natalia sortait peu depuis qu'elle était rentrée au sein même des tunnels de la résistance. Elle n'avait aucune envie de se confronter à sa famille et encore moins aux autres rebelles qui l'observaient avec dégoût. Même si Natalia tentait de rester impassible, elle savait ce que l'on pensait d'elle et de sa relation avec Ace Bernstein. Beaucoup pensaient qu'elle avait été manipulée afin d'en arriver à ce point. C'était absurde qu'une Livanov aime un Bernstein, après tout, puisque la famille régente de la nation du feu était responsable du massacre des siens. Mais Ace ne devait pas en payer le prix. Elle le connaissait après tout ce temps et même si c'était incompréhensible, Natalia n'allait pas l'abandonner. Elle avait changé et la brune ne pouvait pas revenir en arrière, quel qu'en soit le prix. Relevant la tête en entendant quelqu'un frapper à la porte, la jeune femme demeura immobile. Natalia se doutait que l'un de ses frères se tenait au seuil de sa chambre. « Nat ? Ouvre, princesse, on veut te parler !» La jeune femme aurait pu rire autrefois mais ce n'était plus le cas. Les taquineries de Gael ne l'atteignaient plus. Fronçant les sourcils en comprenant que son autre frère était présent, elle n'esquissa aucun geste pour se diriger vers la porte. Natalia était aussi têtue que les autres Livanov et elle ne comptait pas laisser l'un d'entre eux l'approcher tant que Ace serait encore prisonnier. Croisant les bras contre sa poitrine, elle resta un long instant silencieuse avant de daigner répondre. « Je n'ai aucune intention de vous parler, à toi comme à Alexis. Vous pouvez partir. » murmura-t-elle avec froideur. Natalia ne s'était jamais adressée de cette façon à ses aînés. Une première qui ne faisait qu'attrister davantage la jeune femme. Sa vie avait tellement changé qu'elle ne reconnaissait plus le reflet qu'elle apercevait d'elle dans le miroir. Elle voyait le monde d'une toute autre façon désormais, ce qui n'était apparemment pas du goût de ses frères. Natalia n'était plus une petite fille à présent et ils devaient s'y faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexis Livanov
all men must fight

MESSAGES : 2411
AVATAR : dylan o'brien.
CRÉDITS : bigbadwolf // gifs from tumblr, lyrics from halsey.

ÂGE : 23 ans.
NATION : Originaire de la nation de l'air, il a pourtant vécu toute sa vie au sein de la nation de la terre. Il est cependant des plus attaché à sa nation d'origine, et se retrouver enfermer dans les souterrains d'Alexia l'étouffe.
STATUT CIVIL : Autrefois, Alexis était en couple avec Aleya Hemingway. Une jeune femme qu’il apprécie plus que de raison, mais dont il n’a jamais été amoureux. Celui qu’il désire n’est autre que Gael, son double. Il est son air, tout ce dont il a besoin mais il le sait : Gael ne pourra jamais vraiment être sien. En effet, son frère va se marier et Alexis essaie de ne pas paniquer mais la haine se mêle à celle qu’il a déjà contre le monde entier et son cœur se durcit et est pollué par des sentiments qu’il n’avait jamais connu, lorsqu’il était protégé par les Hemingway.
SIGNE DISTINCTIF : Alexis aimerait être totalement physiquement semblable à son ainé, mais force est de constater que ce n'est pas le cas. Le jeune homme a une cicatrice dans le dos, longue et fine. Vestige d'un accident quand il était gamin. Il possède également, entre les omoplates, un tatouage de la taille d'un point et qui représente le signe de sa nation. Ensuite, depuis son accident lors des attentats, Alexis possède quelques cicatrices, surtout sur les jambes. Mais la plupart disparaissent assez vite.
DAEMON : Une hyène, Thanae. Elle est féroce et bien plus mesquine que lui. Rusée et le mot juste. En fait, Thanae ressemble presque plus à Gael qu'à Alexis, signant ainsi la preuve qu'ils sont liés au-delà de ce que les gens peuvent bien croire.
ALLÉGEANCE : A sa famille avant tout, Natalia et Gael... En théorie. Il sait qu'il suivrait son jumeau absolument partout, mais la haine et le désir de vengeance se font ardents, dans son coeur. Alexis a des idées de plus en plus arrêtées et pense que la rébellion doit renverser la situation. L'extermination des Bernstein, Pernington et même des Darsonval serait le prix à payer contre les vies de ses cousins et de sa famille.
MessageSujet: Re: ( Go your way, I'll take the long way 'round, I'll find my own way down ) livanovs   Ven 30 Oct - 11:12



Go your way, I'll take the long way 'round, I'll find my own way down

ft/Livanovs

« Hey toi, » le sourire de son autre lui fait élargir le sien, alors que Gael glisse ses doigt sur son cou. Il fait toujours ça, Alexis ne sait pas trop pourquoi mais il a cessé de frissonner à ce contact. Au début, ça ne lui plaisait pas, pas après que son corps se souvenait si bien du mal que Gael lui avait fait. Désormais, Alexis cherchait à nouveau son contact sous toutes ses formes. Il aurait voulu pouvoir s’avancer et caresser ses lèvres des siennes, mais c’était risqué dans un couloir, donc il se retint. Son frère lui glissa un pain à la vapeur entre les mains. Il remarqua qu’il en avait un second, mais désormais qu’ils allaient voir Natalie, Alexis n’avait même pas besoin de lui demander pourquoi Gael ne mangeait pas le sien. « Mange. » Toujours le même ordre quand Gael lui apportait à manger. Alexis ne broncha pas. Il voulait vraiment retrouver son poids initial, revenir à leur ressemblance presque parfaite. Alors Alexis s’exécuta, il déchira un bout de pain et le fourra dans sa bouche en suivant Gael. Son frère marchait plus lentement pour lui permettre de garder le rythme, et Alexis lui en était silencieusement reconnaissant. Ses jambes lourdes ne lui permettaient plus de se déplacer aussi facilement qu’avant. Alexis rejoint Gael près de la porte, il sourit quand il sentit les doigts de son autre sur sa joue, et voulu un instant se laisser aller contre ses doigts mais, pour ne pas changer, il se retint à la dernière seconde. « Nat ? Ouvre, princesse, on veut te parler ! » Alexis fourra un second morceau de pain dans sa bouche, plus petit cette fois. Il n’aimait pas manger et la nervosité lui nouait déjà l’estomac.

« Je n'ai aucune intention de vous parler, à toi comme à Alexis. Vous pouvez partir. » Alexis ferma les yeux un instant, il s’appuya un peu contre le mur, le regard sur Gael, et puis, il se tourna vers la porte. « Nat… S’il te plait. Comment tu veux que je comprenne ce qui se passe dans ta tête si tu refuses de me parler ? » Ils avaient la même voix, Gael et Alexis, mais il savait très bien que ça sœur pouvait faire la différence entre eux deux. C’était comme si elle était née avec le décodeur intégré. Même quand leurs daemons prenaient la même apparence, quand ils étaient gamins, elle savait tout de suite dire qui était Gael et qui était Alexis. Ils étaient semblables, mais presque tout différait dans leurs attitudes et leur manière de parler. Alexis avait pris son habituel ton plus doux, une voix presque mielleuse qu’il adoptait quand il devait désamorcer la colère de son frère ou de sa sœur. Mais auparavant, jamais ces colères n’avaient vraiment été dirigées contre lui. C’était souvent contre leurs parents, et Alexis allait trouver son frère ou sa sœur pour parler avec eux. Il aimait bien faire ça, mais c’était différent quand c’était lui-même qu’il devait défendre. Alexis alla glisser ses doigts entre ceux de Gael, son pain dans l’autre main, pour chercher un peu de force. « Il faut qu’on parle, Nat. » Ajouta le brun, en espérant que sa sœur allait lui dire oui. Alexis lâcha les doigts de Gael, au cas ou sa sœur ouvrirait la porte. Ils avaient vingt-trois ans, ils n’étaient plus réellement autorisés à se toucher tout le temps comme ils le faisaient avant et surtout pas maintenant. Il ne voulait pas que Natalia pense qu’ils feraient barrage, à deux, contre elle seule. Il savait bien la position de Gael a propos d’Ace, et savait qu’il se trouvait entre Natalia et lui.




BEHIND EVERY DOOR IS A FALL,
AND NO ONE'S HERE TO SLEEP.
AND YOU WERE ALWAYS FASTER THAN ME
I'LL NEVER CATCH UP WITH YOU.

- semi-absente jusqu'au 7/11 -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t55-there-s-a-drumming-noise-inside-my-head-that-throws-me-to-the-ground
avatar
Gael Livanov
all men must fight

MESSAGES : 1241
AVATAR : dylan o'brien
CRÉDITS : bigbadwolf

ÂGE : 23 ans, quasiment dix passés dans l'anonymat, caché dans cette prison dorée au coeur d'Antrakar, où il a appris à rêver de liberté.
NATION : la nation détruite, celle que l'on a fait taire, dont il est le fils le plus enflammé. Une nation qu'il est fier de défendre, et pour laquelle il n'hésite pas à se livrer corps et âme dans la bataille.
DON : gael est doté du 6e sens : la très forte intuition. Jusqu'alors, il pensait que c'était de la chance, mais ce qui s'est passé pendant les explosions lui ont fait changé d'avis
STATUT CIVIL : fiancé, même s'il ne peut lui donner son cœur. Son coeur, il l'a arraché de sa poitrine, pour essayer de le faire cesser de battre, mais sans y parvenir.
SIGNE DISTINCTIF : quelques petites cicatrices, une autre énorme au niveau du cou qu'il a hérité en évitant un pic de glace pendant un combat, et une large trace de brûlure sur le flan qui ne veut pas partir. une flèche tatouée très bas sur la hanche, cachée
DAEMON : sa femelle jaguar Lokia, aussi calme que son jumeau, et qui passe son temps à le sermonner pour son imprudence. Elle le materne, quand il le faut, elle se fait douce lorsqu'il en a besoin, autant qu'elle sait être dure et sévère dans ses reproches.
ALLÉGEANCE : voué à la protection des siens et à l'honneur de son nom, Gael n'a aucun doute sur le bien fondé de son allégeance : la rébellion. Gare aux traîtres : sa loyauté rigoureuse et sa droiture rigide en font quelqu'un qui ne supporte pas la trahison.
MessageSujet: Re: ( Go your way, I'll take the long way 'round, I'll find my own way down ) livanovs   Ven 30 Oct - 19:49



Go your way, I'll take the long way 'round, I'll find my own way down

ft. Alexis & Natalia Livanov

Le silence de Natalia les tua à petit feu. Et puis soudain, la voix dure de leur petite sœur leur parvint aux oreilles : « Je n'ai aucune intention de vous parler, à toi comme à Alexis. Vous pouvez partir. » Gael serra les dents et respira à fond. Il adorait Natalia, vraiment, mais leurs caractères parfois trop identiques pouvaient entrer en contradiction. Deux phénomènes aux tempéraments aussi forts que les leurs pouvaient très souvent entrer en confrontation, et ils l’avaient de nombreuses fois. Natalia et Gael fonctionnaient par friction, par confrontation, puis par réconciliation et grand fou-rire. Tout était intense entre eux, jamais dans la mesure. Avec Natalia, Gael sentait qu’il n’était pas si étrange pour un maître de l’air. Après tout, puisque sa petite sœur était comme lui, c’est qu’ils avaient leur place dans cette nation, non ? « Nat… S’il te plait. Comment tu veux que je comprenne ce qui se passe dans ta tête si tu refuses de me parler ? » Gael put entendre toute la souffrance dans la voix de son jumeau, et ne supportait pas du tout ça. Alexis avait toute la douceur dont ses deux frères étaient privés, et n’entretenait pas du tout les mêmes relations avec eux. Lui discutait là où Gael et Natalia s’affrontaient du regard, un sourire taquin aux lèvres, il venait désamorcer les choses là où les deux autres s’enfermaient dans un silence têtu. A la caresse des doigts de son double contre les siens, Gael les attrapa brièvement puis les relâcha aussitôt. Pour lui dire qu’il était là et qu’il le soutenait face à leur têtue de sœur. « Il faut qu’on parle, Nat.
–  Et ouvre cette porte, soupira Gael. Tu sais très bien ce que je fais aux portes fermées, petite sœur. » Un brin menaçant, juste assez pour qu’elle comprenne à quel point il fallait qu’ils parlent, tous les trois. Certes, il n’approuvait pas les choix d’Alexis, Ace étant devenu un sujet sensible entre eux, mais il n’aimait pas non plus la manière dont Natalia le traitait. Alors qu’Alexis avait besoin des siens autour de lui dans l’épreuve qu’il traversait : il était encore faible et son poids avait du mal à revenir sur ses os. Qui plus est, ça faisait trop longtemps qu’ils n’avaient pas eu de moment entre eux, rien qu’entre eux et tous les trois. Des mois, depuis leur départ de chez les Hemingway, et même avant : pour Gael, ça n’était pas vraiment des moments à eux si Aleya était dans le coin, et Alexis avait eu tendance à l’amener partout avec lui, au grand dam de Gael. Avec tout ce qui s’était passé, ils avaient besoin de se retrouver. « Allez, s’il te plaît Nat. Tu nous manques, c’est à peine si on a pu voir ton visage depuis que tu es revenue. » Quel euphémisme pour évoquer ces événements tempétueux. « Et si je n’avais pas mes connaissances chez les médecins, je n’aurais jamais su que t’étais encore en vie. S’il te plaît, Nat. » la supplia-t-il encore une fois. C’était rare qu’il mette des mots sur tout ça, mais le langage qu’il utilisait d’ordinaire avec sa benjamine ne pouvait pas s’opérer derrière une porte close.

AVENGEDINCHAINS


I don't know where I'm going but I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead, this is the road to ruin and we're starting at the end. Let's be alone together.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t267-i-try-to-picture-me-without-you http://www.thefournations.com/t1031-taste-the-pain-right-on-my-tongue-gael
avatar
Natalia Livanov
all men must fight

MESSAGES : 419
AVATAR : zoey deutch
CRÉDITS : wildworld (avatar)

ÂGE : elle est âgée de vingt ans
NATION : si elle est originaire de la nation de l'air, elle a pourtant vécu la majeure partie de sa jeune vie dans la nation de la terre.
STATUT CIVIL : son coeur est libre même si ses pensées sont de plus en plus tournées vers quelqu'un.
DAEMON : une loutre nommée circé.
ALLÉGEANCE : elle ne sait plus à qui se fier donc elle n'a aucune allégeance en ce moment.
MessageSujet: Re: ( Go your way, I'll take the long way 'round, I'll find my own way down ) livanovs   Ven 30 Oct - 22:35


~~~
the saddest part about betrayal is that
it never comes from your enemies.
it comes from friends and loved ones.

© tumblr  

Parfois, Natalia se disait qu'ils n'auraient jamais du quitter la nation de la terre. Ils étaient peut-être maintenus dans l'ignorance mais ils étaient au moins en sécurité. Tout cela ne serait jamais arrivé et ils seraient peut-être encore une famille. Ce terme ne s'appliquait plus à eux désormais. La jeune femme avait l'impression que ses propres frères lui étaient devenus étrangers, sans doute parce qu'elle avait changé et qu'elle ne se reconnaissait plus elle-même. La brune avait mûri durant ces quelques semaines d'enfermement chez les Bernstein. Au contact d'Ace, elle s'était posée des questions nouvelles et s'était découvert des facettes qu'elle n'aurait jamais imaginé. Natalia avait toujours été quelqu'un de têtu et de fidèle à ce qu'elle était mais elle avait été fière en voyant qu'elle pouvait mourir pour ses idéaux et pour protéger les êtres qui lui étaient chers. Ace en faisait désormais partie, d'où son comportement récent envers Alexis. Elle ne supportait pas de savoir le jeune homme enfermé. Il aurait pu être traité d'une façon bien plus désagréable si elle n'était pas intervenue en sa faveur mais cela ne changeait rien au fait qu'il était captif. Sa liberté lui avait été arrachée par sa propre famille alors qu'elle avait subi le même sort quelques temps auparavant. Immobile sur son lit de fortune, la jeune femme se raidit davantage en percevant les bruits de pas devant sa chambre. Natalia se doutait bien qu'elle devrait mettre les choses au clair avec ses frères mais elle repoussait toujours cette éventualité à plus tard. « Nat… S’il te plait. Comment tu veux que je comprenne ce qui se passe dans ta tête si tu refuses de me parler ? » Levant les yeux au ciel, la cadette des Livanov resta silencieuse à son argumentation ridicule. Même si la jeune femme tentait de lui expliquer ce qui se passait dans son esprit, jamais Alexis n'arriverait à comprendre. Il avait beau adopter son ton si familier et doux, il n'arriverait pas à berner Natalia. « Il faut qu’on parle, Nat. » Prostrée contre le mur, la brune fixa le sol avec résignation. Elle n'avait aucune envie de faire face à ses frères mais elle savait pertinemment qu'ils ne lui laisseraient pas le choix. « Et ouvre cette porte. Tu sais très bien ce que je fais aux portes fermées, petite sœur. » Oui, elle le savait. Natalia avait toujours ressemblé à Gael et c'est pourquoi elle le connaissait suffisamment bien pour cela. Posant ses mains à plat sur la couverture qui ornait son lit, elle ferma les yeux un instant avant de se mettre sur ses pieds. Hésitant longuement avant de se rendre à la porte, la jeune femme posa sa main sur la poignée et se figea. Depuis que ses frères étaient venus à la chercher, Natalia ne les avait que peu rencontré depuis. Elle se demandait s'ils avaient changé eux aussi. « Allez, s’il te plaît Nat. Tu nous manques, c’est à peine si on a pu voir ton visage depuis que tu es revenue. Et si je n’avais pas mes connaissances chez les médecins, je n’aurais jamais su que t’étais encore en vie. S’il te plaît, Nat.» Le coeur serré, la jeune femme actionna la poignée et la poussa sans ménagement. Posant ses prunelles, identiques à celles de ses frères, sur ces derniers, elle demeura impassible face à leurs expressions. Remarquant néanmoins avec inquiétude la perte de poids d'Alexis, Natalia le fixa avec tristesse et rancune. « C'est dingue, Ace est en prison et pourtant, je suis sûre qu'il a l'air en meilleure forme que toi. » murmura-t-elle avec un ton de reproche non dissimulé. Détournant le regard, elle observa Gael avec un air légèrement plus aimable. « Tu devrais le forcer à manger bien plus qu'une miche de pain. Ce n'est pas très nourrissant. » poursuivit-elle tout en donnant un bref coup de menton en direction du pain qu'il tenait dans ses mains. Croisant les bras contre sa poitrine, la brune profita du silence de ses frères pour leur dire ce qu'elle pensait. « Si vous êtes venus pour reformer la jolie bande que l'on formait avant, vous vous fourvoyez. » débuta-t-elle tout en ignorant la peine qu'elle s'infligeait à elle-même. « Je ne suis plus la même et honnêtement, vous me décevez en pensant comme tous les autres. Je n'ai pas été manipulée par Ace, même si son nom l'accable immédiatement aux yeux des rebelles. » Reprenant son souffle, elle tenta de se calmer mais elle était bien trop remontée pour pouvoir se taire et écouter gentiment ses frères. « Je sais très bien ce qu'on pense d'Ace et même de moi mais je m'en fiche. On ne choisit pas qui on aime et j'espérais au moins avoir le bénéfice du doute de votre part. Au lieu de ça, vous m'avez trahi chacun à votre manière. » Fixant un à un ses aînés, Natalia luttait contre les larmes qui perlaient à ses yeux. Ils avaient agi pour leur cause mais ils avaient pu comprendre que les choses avaient changé avant de mettre la main sur Ace. Ils savaient qu'elle s'y était attachée et cela ne les avait pas empêché d'aller jusqu'au bout de leur mission. Natalia était curieuse d'entendre ce qu'ils avaient à dire pour leur défense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexis Livanov
all men must fight

MESSAGES : 2411
AVATAR : dylan o'brien.
CRÉDITS : bigbadwolf // gifs from tumblr, lyrics from halsey.

ÂGE : 23 ans.
NATION : Originaire de la nation de l'air, il a pourtant vécu toute sa vie au sein de la nation de la terre. Il est cependant des plus attaché à sa nation d'origine, et se retrouver enfermer dans les souterrains d'Alexia l'étouffe.
STATUT CIVIL : Autrefois, Alexis était en couple avec Aleya Hemingway. Une jeune femme qu’il apprécie plus que de raison, mais dont il n’a jamais été amoureux. Celui qu’il désire n’est autre que Gael, son double. Il est son air, tout ce dont il a besoin mais il le sait : Gael ne pourra jamais vraiment être sien. En effet, son frère va se marier et Alexis essaie de ne pas paniquer mais la haine se mêle à celle qu’il a déjà contre le monde entier et son cœur se durcit et est pollué par des sentiments qu’il n’avait jamais connu, lorsqu’il était protégé par les Hemingway.
SIGNE DISTINCTIF : Alexis aimerait être totalement physiquement semblable à son ainé, mais force est de constater que ce n'est pas le cas. Le jeune homme a une cicatrice dans le dos, longue et fine. Vestige d'un accident quand il était gamin. Il possède également, entre les omoplates, un tatouage de la taille d'un point et qui représente le signe de sa nation. Ensuite, depuis son accident lors des attentats, Alexis possède quelques cicatrices, surtout sur les jambes. Mais la plupart disparaissent assez vite.
DAEMON : Une hyène, Thanae. Elle est féroce et bien plus mesquine que lui. Rusée et le mot juste. En fait, Thanae ressemble presque plus à Gael qu'à Alexis, signant ainsi la preuve qu'ils sont liés au-delà de ce que les gens peuvent bien croire.
ALLÉGEANCE : A sa famille avant tout, Natalia et Gael... En théorie. Il sait qu'il suivrait son jumeau absolument partout, mais la haine et le désir de vengeance se font ardents, dans son coeur. Alexis a des idées de plus en plus arrêtées et pense que la rébellion doit renverser la situation. L'extermination des Bernstein, Pernington et même des Darsonval serait le prix à payer contre les vies de ses cousins et de sa famille.
MessageSujet: Re: ( Go your way, I'll take the long way 'round, I'll find my own way down ) livanovs   Sam 31 Oct - 0:21



Go your way, I'll take the long way 'round, I'll find my own way down

ft/Livanovs

Il sentit les doigts de Gael brièvement se refermer sur les siens, avant de le lâcher. Ca rassura un peu Alexis, et puis Gael renchérit. « Et ouvre cette porte. Tu sais très bien ce que je fais aux portes fermées, petite sœur. » Alexis se tendit un peu et lança un regard désapprobateur à son frère. Il n’avait pas besoin de parler pour que Gael comprenne qu’il n’était pas ravi de la menace. Alexis, lui, pensait qu’il valait mieux prendre sa sœur dans le bon sens, la caresser dans le sens du poil. Gael avait toujours été plus dans la confrontation avec elle, d’où le besoin constant, pour Alexis, se faire tampon entre eux deux. Au final, il assumait parfaitement sa place de second, en tempérant les deux caractères de son aîné et de sa cadette. Mais aujourd’hui, c’était lui qui avait merdé. « Allez, s’il te plaît Nat. Tu nous manques, c’est à peine si on a pu voir ton visage depuis que tu es revenue. » Alexis n’arrivait plus à manger, il avait son morceau de pain dans la main mais n’y touchait plus. La tension était palpable, et il se tenait avec le dos plus droit, tendu. « Et si je n’avais pas mes connaissances chez les médecins, je n’aurais jamais su que t’étais encore en vie. S’il te plaît, Nat. » Gael avait raison, ils n’avaient pas vu la brune depuis des semaines. Alexis, lui, ne l’avait qu’entrevue lors de sa libération. Autrement dit, ça faisait des mois pour lui qu’il n’avait plus parlé avec sa petite sœur. Peut être qu’elle s’en fichait, que ce n’était pas aussi important pour elle que ça l’était pour lui, mais au fond, Alexis se refusait à y croire. Ils s’aimaient, tous les trois, et il ne pouvait pas croire que Natalia les détestait réellement, désormais.

La porte s’ouvrit et Alexis fit un pas en arrière assez rapidement. Il mourrait d’envie de la prendre dans ses bras, mais il savait qu’il devait se retenir. Le regard qu’elle eut pour lui lui fit mal au cœur, presque littéralement. « C'est dingue, Ace est en prison et pourtant, je suis sûre qu'il a l'air en meilleure forme que toi. » Alexis ouvrit la bouche pour répondre, quand il comprit qu’elle ignorait qu’Ace avait été libéré par Gael… Depuis au moins un mois et demi, puisque c’était avant l’accident d’Alexis. Il jeta un regard à Gael, en fronçant les sourcils, mais ne dit rien pour le moment. « Tu devrais le forcer à manger bien plus qu'une miche de pain. Ce n'est pas très nourrissant. » Elle le sortit de sa réflexion avec cette phrase. Alexis soupira, un peu agacé que sa sœur s’y mette aussi. Au fond, ça voulait dire qu’elle tenait toujours à lui, probablement, mais ce n’était pas le sujet. « Je vais bien. » Fit-il doucement, avant de laisser la jeune Livanov s’exprimer. « Si vous êtes venus pour reformer la jolie bande que l'on formait avant, vous vous fourvoyez. Je ne suis plus la même et honnêtement, vous me décevez en pensant comme tous les autres. Je n'ai pas été manipulée par Ace, même si son nom l'accable immédiatement aux yeux des rebelles. » Natalia marqua une pause pour reprendre son souffle, Alexis décida de la laisser continuer et ne dit rien. « Je sais très bien ce qu'on pense d'Ace et même de moi mais je m'en fiche. On ne choisit pas qui on aime et j'espérais au moins avoir le bénéfice du doute de votre part. Au lieu de ça, vous m'avez trahi chacun à votre manière. » La douleur imprégnait son corps comme un mauvais venin. Il venait tout juste de se débarrasser de la douleur d’avoir perdu son lien sacré avec Gael, que désormais il se rendait compte qu’il avait aussi perdu Natalia. Alexis avait foutu les deux pieds dans le plat, et son mauvais pressentiment quant à son arrivée chez les rebelles se confirmait une fois encore. Lui n’était pas douée du don de son frère, mais ça n’empêche qu’il avait eu de l’instinct, du moins un peu. Il n’aurait jamais dû, ils n’auraient jamais dû quitter les Hemingway, même. « Nat… » débuta Alex. La voir dans un tel état le rendait dingue, il avait la frustration de ne pas pouvoir la toucher et pourtant, c’était tout ce qu’il voulait. Il voulait la prendre dans ses bras, comme avant et caresser des cheveux pour la rassurer et l’aider à se sentir mieux. Il l’avait si souvent fait, son rôle de grand frère, il ne pouvait l’exercer qu’avec elle, après tout. Et c’était précieux, pour lui. « Ace n’est plus en prison… » Il regarda Gael à nouveau, peut être que c’était la première chose à lui dire. Gael pourrait mieux lui expliquer. « Je ne sais pas si tu as été manipulée par Ace, ce n'est pas le sujet.. » Thanae vint se frotter contre sa jambe, alors qu’il réfléchissait à toute vitesse à ce qu’il allait dire. « Tu l’as dis, c’est un Bernstein. Sa famille a tuer la nôtre. Nos cousins, nos tantes, nos oncles. Ils sont presque tous morts à cause des Bernstein. » Alexis avait un ton légèrement plus dur, désormais. Il la regardait avec intensité, il ne voulait pas être sévère mais il voulait qu’ils se comprennent. En croisant son regard il comprenait qu’elle avait pour Ace une affection qu’il aurait du comprendre. Qu’il comprenait, en fait, mais il tentait d’ignorer ce que son cœur lui disait. Qu’il ne pouvait pas juger, qu’il devait la laisser être heureux et la laisser s’envoler de ses propres ailes. Mais elle était son sang, au même titre que Gael, et il ne supporterais pas de les voir s’éloigner trop loin de lui. Il avait besoin qu’elle soit raisonnable… Mais comment l’être, quand il s’agit d’amour ? Alexis glissa ses doigts sur l’arrête de son nez, la situation était complexe. « J’ai juste du mal à comprendre comment ça a pu arriver. » Souffla-t-il finalement, le laissant retomber sa main le long de son corps. Son autre main tenait toujours le morceau de pain entamé, mais il n’y pensait plus. « Est-ce que tu peux vraiment lui faire confiance, Natalia ? Est-ce que tu t’es vraiment posé cette question ? Il aurait pu essayer de te suivre, de trouver notre QG. Qui sait ? Envoyer des soldats dans les souterrains et nous exterminer tous, comme dans une fourmilière. » A nouveau, son ton était entre la dureté nécessaire à ses propos, et sa douceur naturelle, qu’il mettait toujours dans sa voix quand il devait désamorcer une situation critique.





BEHIND EVERY DOOR IS A FALL,
AND NO ONE'S HERE TO SLEEP.
AND YOU WERE ALWAYS FASTER THAN ME
I'LL NEVER CATCH UP WITH YOU.

- semi-absente jusqu'au 7/11 -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t55-there-s-a-drumming-noise-inside-my-head-that-throws-me-to-the-ground
avatar
Gael Livanov
all men must fight

MESSAGES : 1241
AVATAR : dylan o'brien
CRÉDITS : bigbadwolf

ÂGE : 23 ans, quasiment dix passés dans l'anonymat, caché dans cette prison dorée au coeur d'Antrakar, où il a appris à rêver de liberté.
NATION : la nation détruite, celle que l'on a fait taire, dont il est le fils le plus enflammé. Une nation qu'il est fier de défendre, et pour laquelle il n'hésite pas à se livrer corps et âme dans la bataille.
DON : gael est doté du 6e sens : la très forte intuition. Jusqu'alors, il pensait que c'était de la chance, mais ce qui s'est passé pendant les explosions lui ont fait changé d'avis
STATUT CIVIL : fiancé, même s'il ne peut lui donner son cœur. Son coeur, il l'a arraché de sa poitrine, pour essayer de le faire cesser de battre, mais sans y parvenir.
SIGNE DISTINCTIF : quelques petites cicatrices, une autre énorme au niveau du cou qu'il a hérité en évitant un pic de glace pendant un combat, et une large trace de brûlure sur le flan qui ne veut pas partir. une flèche tatouée très bas sur la hanche, cachée
DAEMON : sa femelle jaguar Lokia, aussi calme que son jumeau, et qui passe son temps à le sermonner pour son imprudence. Elle le materne, quand il le faut, elle se fait douce lorsqu'il en a besoin, autant qu'elle sait être dure et sévère dans ses reproches.
ALLÉGEANCE : voué à la protection des siens et à l'honneur de son nom, Gael n'a aucun doute sur le bien fondé de son allégeance : la rébellion. Gare aux traîtres : sa loyauté rigoureuse et sa droiture rigide en font quelqu'un qui ne supporte pas la trahison.
MessageSujet: Re: ( Go your way, I'll take the long way 'round, I'll find my own way down ) livanovs   Dim 1 Nov - 21:15



Go your way, I'll take the long way 'round, I'll find my own way down

ft. Alexis & Natalia Livanov

En entendant la menace, Alexis lui jeta un regard désapprobateur. Gael articula silencieusement « Bah quoi ! » en haussant les épaules. Au moins, il annonçait la couleur ! Et puis, la porte s’ouvrit et la silhouette de Natalia se détacha de l’embrasure. « C'est dingue, Ace est en prison et pourtant, je suis sûre qu'il a l'air en meilleure forme que toi. » Gael soupira, se mordant la langue pour ne pas approfondir le sujet. « Tu devrais le forcer à manger bien plus qu'une miche de pain. Ce n'est pas très nourrissant. » Alors qu’Alexis répondais avec sa douceur habituelle qu’il allait bien, Gael cette fois ne put empêcher la remarque acide qui lui brûlait la gorge : « Si tu sortais un peu de ta chambre, tu saurais que c’est pas vraiment la joie en ce moment dans les cuisines. Ou à l’hôpital. Je t’ai dit qu’on manquait de matériel médical pour soigner les gens, comme par exemple, ton frère ? » Gael était un peu dur dans ses propos, mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Natalia pouvait avoir toutes les raisons du monde, Gael lui en voulait de ne pas avoir pris des nouvelles d’Alexis, d’avoir été égoïste. Et il savait que ça touchait son jumeau plus que de raison. Natalia continua, chacun de ses mots porteurs d’une souffrance, l’attitude de la jeune femme traductrice d’une colère qu’elle portait depuis trop longtemps. C’est en regardant cette colère que Gael se calma. Sa sœur allait mal : pas la peine de l’accabler plus encore. Tout comme Alexis, Gael eut la sagesse de rester silencieux, afin de la laisser sortir ce qu’elle avait sur le cœur, même si ça lui faisait du mal. A la regarder ainsi, Gael craignit pour la première fois d’avoir perdu sa petite sœur adorée. La complice de tous ses méfaits et de chacune de ses bêtises. « Nat… » Gael savait très bien qu’Alexis se retenait pour ne pas la prendre dans ses bras, il connaissait son frère et savait qu’il avait besoin de contact. « Ace n’est plus en prison… » Alexis croisa les yeux de son frère, qui assentit et n’ajouta rien. Si Natalia voulait des explications, il en donnerait, mais n’avait pas vraiment de quoi disserter sur le sujet. Il laissa son frère continuer, craignant de laisser s’échapper une pique amère. « Tu l’as dis, c’est un Bernstein. Sa famille a tuer la nôtre. Nos cousins, nos tantes, nos oncles. Ils sont presque tous morts à cause des Bernstein. » Gael tiqua, mais essaya de ne pas trop le montrer. Il n’aimait pas vers où cette conversation menait, et laisser ses deux cadets se regarder sans intervenir. « J’ai juste du mal à comprendre comment ça a pu arriver. » Il fronça les sourcils en s’empêchant de regarder son frère. Gael lui n’avait pas besoin de comprendre, parce qu’il savait très bien que ça ne se comprenait pas. Ca se ressentait, ça n’avait rien à voir avec la raison. Il se mordit les lèvres pour rester silencieux, et laisser le rôle de grand frère à Alexis. Il l’endossait toujours mieux que lui. « Est-ce que tu peux vraiment lui faire confiance, Natalia ? Est-ce que tu t’es vraiment posé cette question ? Il aurait pu essayer de te suivre, de trouver notre QG. Qui sait ? Envoyer des soldats dans les souterrains et nous exterminer tous, comme dans une fourmilière.
Il a fait Adès prisonnier, en sortant d’ici. » ajouta Gael. Il n’aidait pas sa sœur, mais il fallait lui faire comprendre qu’Ace n’était pas leur allié. Elle avait beau l’aimer, et il avait beau essayer de l’accepter comme il le pouvait, il n’empêche qu’il restait une menace pour eux, pour la rébellion et pour toutes les personnes qui se trouvaient à leur côté.


AVENGEDINCHAINS

Spoiler:
 


I don't know where I'm going but I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead, this is the road to ruin and we're starting at the end. Let's be alone together.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t267-i-try-to-picture-me-without-you http://www.thefournations.com/t1031-taste-the-pain-right-on-my-tongue-gael

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ( Go your way, I'll take the long way 'round, I'll find my own way down ) livanovs   

Revenir en haut Aller en bas
 

( Go your way, I'll take the long way 'round, I'll find my own way down ) livanovs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Moc] Takanuva avec un long coup
» La vie est un long flood tranquille...
» MecRéant, de retour dans un gros jeu après un long périple !
» Voyage le long de l'Anduin
» « We used to be lovers, a very long time ago » (Jake)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The four elements ::  :: Retour arrière :: Hamanat-