AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 glory and tragedy (alexis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Marik Belinski
all men must serve

MESSAGES : 84
AVATAR : rami malek
CRÉDITS : © wildword
ÂGE : vingt-sept poussières.
NATION : une nation qui a tout perdu, son prestige, sa gloire et son héritage. L'air qui a été muselé et violé par les trois autres éléments.
STATUT CIVIL : son palpitant est scellé selon ses propres souhaits, mais il se laisse atteindre par ce vent interdit, comme une renaissance.
SIGNE DISTINCTIF : un tatouage sous l'aisselle qui représente les trois nuages de sa nation à laquelle il reste très attaché.
DAEMON : un jeune élanion, un rapace discret et fidèle aux serres accérées qui répond au nom de Icare.
ALLÉGEANCE : sa loyauté va pour le gouvernement actuel, mais malgré son statut de soldat et désormais, membre de la ligue, il connait la corruption présente et ferme les yeux sur ces failles pour sa propre survie.
MessageSujet: glory and tragedy (alexis)   Mar 20 Oct - 11:45

participants : alexis livanov, marik belinski
date : novembre 2002, peu avant les attentats.
lieu de l'action : aleria en hamanat, ancien quartier des maîtres de l'air



that is our great glory
and our great tragedy


C'est sous un visage attendri et beau que se cache la souillure d'Aleria. Une cité comme il en existe, avec ses bons et ses mauvais côtés. Elle reflète à merveille le genre humain selon Marik. Quand on la découvre pour la première fois, on ne peut que s'émerveiller devant son architecture moderne, ses quartiers anciens et authentiques. En soi, un savant mélange entre modernisme et tradition. Mais tout ceci n'est qu'une façade et le soldat ne le sait que trop bien. Il a goûté à la part sombre de cette ville plus d'une fois. Il connait les dangers et les déchets qui s'y cachent, terrés dans l'ombre et c'est pour en rencontrer un qu'il arpente les rues endormies d'un quartier. Il avance et coince une cigarette entre ses lèvres avant de l'allumer pour en inspirer une grande bouffée. Un air empoisonné qui résonne avec son âme, définitivement torturée. Le jeune homme marche d'un pas pressé et léger à la fois, comme une marque de fabrique des fils de l'air. Les mains dans les poches, il se pose mille et une questions. Son réseau d'informateurs ne peut pas lui faire défaut et quand on lui rapporte contre quelques pièces qu'un gosse recrute des volontaires pour s'engager dans une fronde contre le gouvernement, il ne peut qu'agir. Il se demande quel visage va se dresser devant lui et si ce maître de la terre - car c'est ce qu'on lui a rapporté - est doué dans son élément. L'air contre la terre, célérité contre solidité. Un duel qui s'annonce intéressant et qui excite Marik intérieurement, mais il ne l'avouera pas.

Il expire la fumée de sa bouche et lève les yeux vers le ciel assombri. Il crache quelques gouttes depuis ce matin et cela devrait durer toute la journée. Le vent est faible, mais glacial en cette période et brûle la peau de Marik, légèrement rosie. Le froid est plus mordant que le feu et pour un maître de l'air, le soldat avoue volontiers préféré le sable chaud de Morbalat que les plaines gelées de l'ouest. Il cesse de marcher et fixe un bâtiment qui se dresse devant lui. Pratiquement en ruines, c'est le premier constat du soldat qui inspire à nouveau le tabac en détaillant l'architecture. Des fissures par endroit, des marques de combat ici et là. Le quartier était autrefois celui de l'air et aujourd'hui, c'est simplement un nid à rats, là où la vermine se cache pour éviter l'épée de la justice. Dans son uniforme propre, aucun doute que Marik fait tâche, mais il s'en moque. Il pousse la porte d'un geste et monte les étages. Tout se passe sur le toit, il le sait. Il avance, grimpe les marches sans se presser, mais en restant aux aguets. Ses yeux observent les lieux. Des pièces vides, violées par les violences du passé et des murs souillés. Toute forme de vie semble avoir quitté ces lieux et pourtant... Marik arrive devant l'accès au toit. Il inspire une toute dernière fois sur sa cigarette, une ultime bouffée qui lui pique les yeux avant de jeter le mégot en arrière et d'ouvrir la porte à la volée avec sa maîtrise de l'air.

« Décline ton identité, gamin. » dit-il en fixant la silhouette, dos à lui, du maître de la terre. Il l'observe sans avancer. Plus petit que lui, il a même une silhouette fine pour un garçon, mais le soldat serait idiot de sous-estimer quelqu'un. C'est une erreur qu'il ne peut pas se permettre. Marik sort une main de ses poches et la pose sur le pommeau froid du couteau qu'il porte à sa ceinture. Avant d'arriver à la violence, il veut savoir qui est ce gosse, que fait-il ici et surtout, pour qui recrute-il des petites frappes. Il veut le soumettre à la question de gré ou de force. Peut-être que Marik a eu tord de venir ici seul, de n'informer personne de ses intentions, mais c'est fait et il ne peut plus reculer. « Et surtout, pas de geste brusque si tu veux encore te tenir sur tes deux jambes en sortant d'ici. »



    you are a beast, a monster (...)
    The gods envy us. They envy us because we're mortal, because any moment may be our last. Everything is more beautiful because we're doomed.
    We will never be here again.


Dernière édition par Marik Belinski le Mer 21 Oct - 8:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t1042-gods-envy-us-belinski#23613 http://www.thefournations.com/t1054-hell-followed-marik#23886
avatar
Alexis Livanov
all men must fight

MESSAGES : 2411
AVATAR : dylan o'brien.
CRÉDITS : bigbadwolf // gifs from tumblr, lyrics from halsey.

ÂGE : 23 ans.
NATION : Originaire de la nation de l'air, il a pourtant vécu toute sa vie au sein de la nation de la terre. Il est cependant des plus attaché à sa nation d'origine, et se retrouver enfermer dans les souterrains d'Alexia l'étouffe.
STATUT CIVIL : Autrefois, Alexis était en couple avec Aleya Hemingway. Une jeune femme qu’il apprécie plus que de raison, mais dont il n’a jamais été amoureux. Celui qu’il désire n’est autre que Gael, son double. Il est son air, tout ce dont il a besoin mais il le sait : Gael ne pourra jamais vraiment être sien. En effet, son frère va se marier et Alexis essaie de ne pas paniquer mais la haine se mêle à celle qu’il a déjà contre le monde entier et son cœur se durcit et est pollué par des sentiments qu’il n’avait jamais connu, lorsqu’il était protégé par les Hemingway.
SIGNE DISTINCTIF : Alexis aimerait être totalement physiquement semblable à son ainé, mais force est de constater que ce n'est pas le cas. Le jeune homme a une cicatrice dans le dos, longue et fine. Vestige d'un accident quand il était gamin. Il possède également, entre les omoplates, un tatouage de la taille d'un point et qui représente le signe de sa nation. Ensuite, depuis son accident lors des attentats, Alexis possède quelques cicatrices, surtout sur les jambes. Mais la plupart disparaissent assez vite.
DAEMON : Une hyène, Thanae. Elle est féroce et bien plus mesquine que lui. Rusée et le mot juste. En fait, Thanae ressemble presque plus à Gael qu'à Alexis, signant ainsi la preuve qu'ils sont liés au-delà de ce que les gens peuvent bien croire.
ALLÉGEANCE : A sa famille avant tout, Natalia et Gael... En théorie. Il sait qu'il suivrait son jumeau absolument partout, mais la haine et le désir de vengeance se font ardents, dans son coeur. Alexis a des idées de plus en plus arrêtées et pense que la rébellion doit renverser la situation. L'extermination des Bernstein, Pernington et même des Darsonval serait le prix à payer contre les vies de ses cousins et de sa famille.
MessageSujet: Re: glory and tragedy (alexis)   Mar 20 Oct - 21:04



glory and tragedy

ft/Marik Belinski

Il en emmenait quelques-uns sur les terres dévastées de sa nation, de temps en temps. Ceux en qui il n’avait qu’une confiance limitée. Il les emmenait là, pour leur faire voir la destruction mais pas uniquement. Il les emmenaient là, surtout pour qu’ils prouvent qu’ils n’avaient pas peur de pouvoir se faire prendre en tant que membres de la rebellion. Parce que cette place était déserte, personne ne voulait être associé aux maîtres de l’air. Et parfois, il arrivait qu’on ne le suive pas. Ceux-là ne passait jamais le cap de l’entrée dans la rébellion, et ignoraient à jamais qu’ils avaient eu à faire avec Alexis Livanov. Car avant cette étape, Alexis leur faisait croire qu’il était un maître de la terre. Une idendité qu’il avait longuement travaillée avec Aleya, lors de leur traversée d’Antrakar. Le jeune maître devenait alors Xander. Il avait emprunté le prénom de son défunt cousin, un des cousins avec qui il s’entendait le mieux, avant son départ pour Antrakar…

Aujourd’hui encore, Alexis avait emmené quelques-unes de ses recrues sur le toit d’une maison proche de l’ancienne résidence des Livanov, plus loin. Il leur avait révélé qui il était et pourquoi il avait besoin d’eux. Cette fois-ci, une femme s’était levée presque tout de suite pour venir le prendre dans ses bras. Après tout, tous étaient persuadés que la troisième branche des Livanov était éteinte à jamais, perdue dans une bataille au début de la guerre. Ils étaient persuadé que les pauvres enfants étaient morts, si jeunes… Alors qu’ils étaient tous en vie et prêt à venger leur nation. Alexis les avait laissé partir, la suite des évenements était pour ses cousins. Il resta là quelques instants, cependant. Assis sur un pan de mur qui s’était renversé sur le toit, il écoutait les vents. Et les esprits. C’était ici qu’il les sentait les plus présents, il était persuadé qu’une partie de sa famille se trouvait avec lui. Parfois, quand il restait là trop longtemps, il se laissait submerger par ses souvenirs et sentait la douleur lui déchirer les entrailles comme si on lui arrachait sa famille une nouvelle fois. Il les avait perdus depuis plus de dix ans, il n’avait même pas pu leur dire au revoir et ils étaient morts en pensant que lui était mort aussi.

« Décline ton identité, gamin. » Alexis ne l’avait pas entendu venir, il se leva rapidement et ancra ses jambes dans le sol, dans un réflexe apprit au fil du temps avec Aleya. Une posture de maître de la terre, pas très bien maitrisée mais qui ferait mouche si l’autre n’en était pas. « Et surtout, pas de geste brusque si tu veux encore te tenir sur tes deux jambes en sortant d'ici. » La lèvre supérieure du jeune maître eut un léger spasme. Un sourire amusé qui ne s’étira finalement pas, de peur de paraître arrogant quand il n’était pas dans la position pour l’être. C’était la seconde fois qu’il se retrouvait devant un soldat, et cette fois il ne partirait pas sans l’avoir mis au tapis. Sa maîtrise lui manquait… Mais Alexis se souvint aussi qu’il ne pouvait pas. Il devait être Xander, un maître de la terre. « Xander. » Fit-il dans un souffle. Il se détendit, et retourna à une position normale. « J’ai le droit d’être ici, non ? » Tout le monde était méfiant, de nos jours. Sa réaction était devenue quelque chose de tristement banal.



BEHIND EVERY DOOR IS A FALL,
AND NO ONE'S HERE TO SLEEP.
AND YOU WERE ALWAYS FASTER THAN ME
I'LL NEVER CATCH UP WITH YOU.

- semi-absente jusqu'au 7/11 -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t55-there-s-a-drumming-noise-inside-my-head-that-throws-me-to-the-ground
 

glory and tragedy (alexis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [L5A] Glory of the Empire
» Field of glory Moyen
» VV 86 - Pursuit of Glory (PoG et TS)
» 1805: Sea of Glory - GMT
» BON ANNIVERSAIRE ALEXIS ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The four elements ::  :: Retour arrière :: Hamanat-