AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Welcome home, Livanov (ft. Dmitri Livanov)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Zoya Arslyan
all men must fight

MESSAGES : 530
AVATAR : Chloe Moretz
CRÉDITS : wildworld

ÂGE : 19 ans
NATION : Air
STATUT CIVIL : Fiancée à Gael Livanov et entend bien faire une parfaite épouse pour servir sa famille souveraine
DAEMON : Myrsky est un Pinscher au pelage bicolore, sous son apparence dangereuse il est très affectueux (mais ne le montre pas)
ALLÉGEANCE : Toujours et à jamais loyale aux Livanov, elle est prête à mourir pour eux
MessageSujet: Welcome home, Livanov (ft. Dmitri Livanov)   Jeu 22 Oct - 7:54

Welcome home, Livanov
Dmitri Livanov
feat.
Zoya Arslyan


 

 



 

 



Il avait fallu attendre son retour pour que Zoya réalise à quel point Elioras lui avait manqué. C'était sa ville, ses racines. Elle était née ici, y avait grandi avec l'amour de ses parents, puis avec l'aide d'Ivan. Elle avait connu la ville au sommet de sa gloire et avait longtemps parcouru ses ruines. Elle en avait été une citoyenne puis la gardienne de ce lieu. Inutile de préciser que la jeune femme connaissait la capitale comme sa poche. Elle savait précisément quels coins étaient plus sûrs que les autres, quelles constructions menaçaient de s'effondrer et quels espaces étaient trop découverts et pouvaient être dangereux en cas d'arrivée de l'armée d'Hamanat. Elle connaissait les lieux où s'étaient rassemblés les civils ayant survécu aux bombardements et le fonctionnement de cette nouvelle communauté. Elle avait aidé à la mettre en place, aux côtés d'Ivan. Elioras n'aurait jamais survécu sans lui. Les Kastarov étaient ces héros de l'ombre dont on ne se rappelle jamais du nom mais qui ont tant apporté. Dans un sens, Zoya était fière que son futur mari soit à moitié Kastarov. Mais il n'était pas question de Gael aujourd'hui.

Une dague accrochée à la cuisse et une lance dans le dos, Zoya quitta sa chambre aussi poussiéreuse que luxueuse. À leur arrivée, les Livanov avaient repris leurs quartiers d'antan et le palais avait été plus ou moins épargné par la guerre. La jeune femme ne s'y sentait pas à sa place, mais Malia avait insisté pour que les Kastarov et elle les accompagnent. Seul Ivan avait fait sa tête de mule et était parti dans sa propre maison. Zoya avait voulu le suivre, mais il lui avait bien fait comprendre qu'elle devait s'accommoder à sa future famille à présent. Comme si vivre avec Alexis la réjouissait. Mais son tuteur avait raison : elle avait une mission à mener à bien et devait s'y tenir. En attendant, elle s'entraînait surtout à ne pas se perdre dans le dédale des couloirs, à la recherche de la chambre de Dmitri. Il était encore tôt, il n'y avait pas âme qui vive dans le coin. Myrsky trottinait doucement à ses côtés, silencieux comme il en avait l'habitude.

D'un doigt, Zoya frappa contre le panneau de bois et attendit que le Livanov l'invite à entrer. Il avait préparé un sac de vivres comme elle le lui avait demandé. La journée serait longue et il aurait été bête de devoir l'écourter à cause d'une déshydratation ou d'hypoglycémie, d'autant plus qu'ils finiraient en grimpant l'un de ces innombrables escaliers à flanc de montagne. Comment mieux finir une visite de la ville, si ce n'est par une vue panoramique et une bonne prière dans un temple ? « Tu es prêt ? Aucune réunion de dernière minute pour aujourd'hui ? », s'enquit-elle néanmoins. Elle savait que Dmitri avait bien plus d'obligations qu'elle et cela expliquait pourquoi il leur avait fallu presque une semaine pour organiser cette visite guidée. Mais il avait besoin de voir ce qui était advenu de la population, de savoir dans quel état était Elioras et comment protéger la ville au cas où le gouvernement les retrouverait. Plus qu'une balade, Zoya était investie d'une mission capitale aujourd'hui. Et elle comptait bien réussir celle-ci.


© Gasmask





.


Zoya #ccccff - Myrsky #ffcc99
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t887-zoya-loyalty-is-everything-i-live-by http://www.thefournations.com/t1018-zoya-be-loyal-or-be-dead
avatar
Dmitri Livanov
all men must fight

MESSAGES : 304
AVATAR : garrett hedlund
CRÉDITS : blondie

ÂGE : Dimitri est né il y a 25 ans printemps. Cela fait donc un quart de siècle qu'il a la chance de fouler cette terre.
NATION : Né dans la nation de l'air, il lui est depuis toujours fidèle. Dmitri ne pourrait appartenir à aucune autre nation, il fait partie intégrante de l'air qui l'entoure, il ressent chacune de ses vibrations, chacun de ses appels et il adore ça.
DON : Le jeune homme ne l'a pas choisi et si au début il l'a pris comme une malédiction. Désormais, il a comprit que celui-ci s’avérait être plus bénéfique que maléfique. Dmitri possède le pouvoir de projection astrale. Un don méconnu qui a souvent été mal utilisé. Peu de chance de l'entourage de Dmitri sont au courant, si ce n'était sa cousine.
STATUT CIVIL : Célibataire par choix et conviction. Hélas pour lui, il semblerait bien que malgré son avis de rester loin de tout engagement, son coeur, lui ne respecte pas cette règle. Pour le moment, Dmitri tient bon, mais cela n'est sûrement plus qu'une question de temps.
SIGNE DISTINCTIF : Outre, la flèche située sur son épaule et commune à la nation de l'air, Dmitri possède aussi deux tatouages. Deux ailes, une face à l'autre de chaque côté de son dos, sa colonne vertébrale marquant la séparation entre celles-ci
DAEMON : Eowa,un nom tout doux pour une créature tout aussi douce qui pourtant peut quand elle le veut se montrer redoutable. Avec son plumage colorée et son chant mélodieux, la petite femelle Quetzal est loin d'inspirer la crainte. Si Dmitri peut imposer par sa stature et son caractère parfois ronchon, il faut bien avouer que la présence d'Eowa suffit à l'adoucir.
ALLÉGEANCE : Sa famille, c'est avant tout pour elle qu'il est dans la rébellion. Il est aussi très fidèle à la nation qui l'à vu naître.
MessageSujet: Re: Welcome home, Livanov (ft. Dmitri Livanov)   Ven 23 Oct - 20:00



We don't nedd no hero

ft/Zoya Arslyan


Assis au bord de la fenêtre, le dos posé contre la pierre froide, Dmitri observait les montagnes qui entouraient Elioras. Chaque bouffée d'air qu'il inspirait lui permettait de se rassurer, non il ne rêvait pas, il était bien de retour chez lui. C'était un rêve qu'il avait eu durant de nombreuses années avant qu'il ne l'abandonne comme beaucoup d'autres choses. Pourtant, aujourd'hui la réalité venait de le rattraper et pour une fois elle n'était pas cruelle. Un jet de lumière passa devant lui et Dmitri ne put s'empêcher de sourire en voyant Eowa virevolter à l'extérieur. Dmitri appréciait la sensation des vents, le froid ne le gênait pas. Voilà pourquoi, il avait laissé la fenêtre grande ouverte et profitait avec plaisir de son élément. Ici, l'air était partout et Dmitri sentait que cela le rendait plus fort, c'était une sensation agréable, après tant de mois passés sous terre.

Les montagnes étaient superbes, elles étaient les mêmes, inchangées. Si Elioras avait été détruite en partie, ce n'était pas le cas des montagnes qui l'abritaient. Celles-ci se dressaient encore avec force, les pics, les glaciers, aucun n'avait plié sous la force des autres nations. Souvent Dmitri se désespérait de tant de haine et de colère, il ne comprenait pas pourquoi ils en étaient arrivés là. Laissant échapper un soupir l'héritier de la branche secondaire de la famille Livanov se laissa délicatement tombé sur le sol de la grande pièce où il se trouvait. Quelques secondes plus son daemon passa à travers la fenêtre et se posa un peu plus loin, sur une poutre qui à l'époque servait de perchoir au daemon de sa mère : Bratj, un condor des Andes. Si Dmitri avait retrouvé les appartements de sa famille, il ne pouvait cependant sans réjouir, car il était désormais le seul à en fouler le sol. Toute sa famille avait été détruite, et la seule sœur qui lui restait avait décidé de tourner le dos à la rébellion pour s'allier avec les Bernstein. Si souvent en train de commenter ses pensées, la voix d'Eowa ne se fit pas entendre. Elle aussi ressentait ce vide, ce manque que peu de personnes avaient réussi à combler, si ce n'est la jolie Maggy. À elle seule, elle n'avait bien sûr pas réussi à tout combler, mais elle en avait comblé une très grande partie, sauf qu'elle avait aussi fait le choix de partir. C'était un choix qu'il avait compris, mais cela ne rendait pas les choses plus faciles.

Il était grand temps que Dmitri prépare ses affaires. La journée allait être longue et il lui tardait l'arrivée de Zoya. La jeune femme s'était proposée pour lui faire faire une visite des lieux et autant qu'il en avait grand besoin. Dmitri avait vécu loin d'Elioras pendant trop longtemps, ils connaissaient la plupart des personnes qui y vivaient, mais ce qu'ils ne savaient pas, c'était leur mode de fonctionnement. Durant tant années les Kastarov avaient réussi à protéger cette ville. Ils avaient réussi là où leurs dirigeants avaient échoué. Dmtri le savait, la rébellion et les membres de sa famille devaient énormément à cette famille vassale. Retourner à Elioras était un vrai symbole, une grande avancée pour la nation de l'air qui retrouvait enfin sa capitale. Le symbole était fort et celui-ci pouvait faire pencher la balance à leur faveur. Tout ça n'aurait jamais été possible sans les Kastarov. Ils venaient d'offrir aux rebelles, un cadeau de choix et Dmitri était bien décidé à ne pas en faire n'importe quoi.

Pour diriger cette ville, L'héritier Livanov devait apprendre à la connaître et pour ça il n'y avait pas mieux placé que Zoya. Ayant vécu ici durant de nombreuses années, elle était la personne la plus apte à lui expliquer le mode de vie des habitants et les changements qui avaient été effectués après la fuite de sa famille. Attrapant un pain, il le fourra dans son sac avec quelques fruits secs, cela suffirait sûrement pour la journée. Avec un léger sourire sur les lèvres, il ramassa titi, la peluche qui accompagnait Lilou, la petite fille qu'il avait recueillie quelque temps plutôt. Dmitri s'était attachée à elle sans le vouloir, il avait pensé plusieurs fois à la placer dans une famille, mais c'était chaque fois ravisé, sûrement parce qu'il avait appris à l'aimer et qu'il ne se voyait pas lui imposer de vivre ailleurs avec lui, surtout qu'il ne le voulait pas. « Et moi je dois me coltiner l'éducation d'un jeune daemon » râla son âme sœur. « Arrête de dire ça, je sais que tu l'adores » « Pas quand il picore mes graines !' » Ah c'était donc ça, Eowa et son estomac, une grande histoire. Leur petite conversation fut interrompue quand on frappa à la porte. «Tiens ça doit être Zoya ». Déployant ses ailes, Eowa suivit l'avancée de Dmitri jusqu'à la porte d'entrée et se posa juste en face de celle-ci. En plus d'être très gourmande, elle était aussi très curieuse et hors de question pour elle de rester en retrait. « Totalement prêt, j'ai ma journée » . Dmitri laissa passer Eowa et referma la porte avant de balancer son sac sur son dos. « Je te suis » . Il avait attendu cette journée avec une certaine impatience, il préférait mille fois marcher dans Elioras et découvrir ses habitants plutôt que de devoir réfléchir à la suite des événements. Dmitri avait besoin d'air et cette sortie allait le lui amener. « Comment tu sens la population ? Pas trop déstabilisée par notre retour ? » Après tout les rebelles étaient arrivés sans crier gare mettant une sacrée pagaille dans la vie des habitants d'Elioras…






Hope is a waking dream.”

All we have to decide is what to do with the time that is given to us©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Zoya Arslyan
all men must fight

MESSAGES : 530
AVATAR : Chloe Moretz
CRÉDITS : wildworld

ÂGE : 19 ans
NATION : Air
STATUT CIVIL : Fiancée à Gael Livanov et entend bien faire une parfaite épouse pour servir sa famille souveraine
DAEMON : Myrsky est un Pinscher au pelage bicolore, sous son apparence dangereuse il est très affectueux (mais ne le montre pas)
ALLÉGEANCE : Toujours et à jamais loyale aux Livanov, elle est prête à mourir pour eux
MessageSujet: Re: Welcome home, Livanov (ft. Dmitri Livanov)   Sam 31 Oct - 10:51

Welcome home, Livanov
Dmitri Livanov
feat.
Zoya Arslyan


 

 



 

 



La jeune femme acquiesça lorsque Dmitri lui confirma avoir sa journée de libre. Tant mieux. Elle aurait été affreusement déçue si ils avaient dû reporter leur escapade. C'était l'une des seules choses positives de son quotidien actuellement et elle en avait désespérément besoin. Alexis la haïssait, Gael l'ignorait toujours, Natalia avait rejoint les Bernstein et Morrigan les avait trahis. Isaak était toujours fâché contre elle et Alwen l'avait disputée avant qu'elles ne se séparent à Aleria. Elle avait abandonné Ermès et ne pouvait même pas compter sur la présence d'Ivan à ses côtés. Autant dire que ce n'était pas la joie et que Zoya avait besoin de penser à autre chose que tout cela.

Elle regrettait souvent de ne pas avoir rencontré Dmitri plus tôt. Elle savait qu'elle l'avait croisé lorsqu'elle était plus jeune, mais bien moins que les enfants de Malia qui étaient plus proches d'elle en âge. Toute ces années, Dmitri n'avait été qu'un nom sur lequel elle n'arrivait pas à poser de visage, tout comme sa soeur. Et même s'ils n'étaient pas véritablement proches, elle avait remarqué qu'ils avaient un certain nombre de points communs les rares fois où ils avaient réellement eu l'occasion de parler. Ils auraient pu être amis, peut-être, s'il n'y avait pas eu la guerre et tout le reste. Il n'était jamais trop tard pour cela, au fond.

Ils n'attendirent pas plus longtemps et retournèrent dans les couloirs du palais, Eowa voletant devant eux, Myrsky non loin. «  Il vaudrait mieux que ce soit toi qui me guide jusqu'à la sortie. Je ne connais pas encore bien le palais. », avança-t-elle avant de le laisser prendre les commandes. Elle finirait bien par s'y repérer, mais s'orienter dans les ruines et passages souterrains lui semblait bien plus aisé qu'au milieu de ce luxe poussiéreux et abîmé. Le palais avait souffert de la guerre lui aussi, et surtout du temps. Mais il n'en restait pas moins majestueux, trop impressionnant pour un soldat comme elle. Elle avait beau le savoir, Zoya n'avait pas réalisé jusqu'à présent ce que son mariage impliquait réellement. Elle aurait à vivre ici, avec son mari, leurs enfants, et peut-être des servants. L'idée la rendait mal à l'aise.

« Comment tu sens la population ? Pas trop déstabilisée par notre retour ? » Zoya accueillit avec plaisir la distraction. Elle prit le temps de peser ses mots. « Bien sûr qu'ils le sont. Nous avons vécu 12 ans sans aucun Livanov, et la plupart vous pensaient morts, même s'ils priaient pour le contraire. Quand nous sommes arrivés, ils ont d'abord cru à un raid de l'armée. Ils ont eu peur. Et maintenant, ils sont perturbés. » Ils arrivèrent enfin à l'extérieur, et Zoya reprit les devants, demandant à Dmitri de la suivre d'un signe de la main. « Ils sont heureux de vous avoir, sincèrement heureux. Mais ils s'étaient habitués à cette vie calme, à rester cachés. Ils ne savent pas ce qui va se passer maintenant, ça les effraie. »

Elle décida de ne pas le confronter directement à la population, et l'entraîna plutôt vers les quartiers les plus touchés de la ville. Là-bas, tout n'était que ruines, aucun mur ne tenait encore debout. Et malgré les efforts de la population à l'époque, elle savait que certains corps n'avaient pu être récupérés sous les décombres. Personne ne s'aventurait jamais dans ce coin : il y avait trop de souffrances en ces lieux. Mais Dmitri devait voir ce qui s'était passé. « C'était après votre départ. L'armée de Morbalat est venue. Ils ont tout détruit et il n'y a eu aucun survivant. Le temps qu'ils rasent ce quartier a suffit à ce que le reste de la population puisse se cacher, même s'ils en ont trouvé quand même. C'était le premier raid. Et le plus meurtrier. »

La jeune femme avança au milieu des décombres, le regard triste. Elle n'avait pas vu ce qu'il s'était passé. Mais elle se souvenait des flammes rougeoyantes qui montaient dans le ciel lorsque Ivan l'avait portée pour la mettre à l'abris. Elle se souvenait des cris, des pleurs, puis des lamentations dans les semaines qui avaient suivi. Et aujourd'hui encore, elle voyait les visages se fermaient à la moindre mention de ce lieu. La Nation du Feu avait laissé une cicatrice écarlate sur les leurs. Elle les haïssait pour cela, mais il y avait des années qu'elle avait laissé son désir de vengeance de côté. Cela ne leur apporterait rien.

Lentement, elle alla s'accroupir sur la base d'un mur et laissa son regard défiler sur les lieux. « Ils vous suivront. Ils vous seront fidèles, même s'ils ont peur. Mais je veux que Lyra et toi ayez conscience de ce qu'ils ont vécu. Et que vous vous rappeliez d'une chose : ils n'ont rien demandé. C'est votre peuple, Dmitri. Et ils n'ont rien demandé. »


© Gasmask





.


Zoya #ccccff - Myrsky #ffcc99
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t887-zoya-loyalty-is-everything-i-live-by http://www.thefournations.com/t1018-zoya-be-loyal-or-be-dead
avatar
Dmitri Livanov
all men must fight

MESSAGES : 304
AVATAR : garrett hedlund
CRÉDITS : blondie

ÂGE : Dimitri est né il y a 25 ans printemps. Cela fait donc un quart de siècle qu'il a la chance de fouler cette terre.
NATION : Né dans la nation de l'air, il lui est depuis toujours fidèle. Dmitri ne pourrait appartenir à aucune autre nation, il fait partie intégrante de l'air qui l'entoure, il ressent chacune de ses vibrations, chacun de ses appels et il adore ça.
DON : Le jeune homme ne l'a pas choisi et si au début il l'a pris comme une malédiction. Désormais, il a comprit que celui-ci s’avérait être plus bénéfique que maléfique. Dmitri possède le pouvoir de projection astrale. Un don méconnu qui a souvent été mal utilisé. Peu de chance de l'entourage de Dmitri sont au courant, si ce n'était sa cousine.
STATUT CIVIL : Célibataire par choix et conviction. Hélas pour lui, il semblerait bien que malgré son avis de rester loin de tout engagement, son coeur, lui ne respecte pas cette règle. Pour le moment, Dmitri tient bon, mais cela n'est sûrement plus qu'une question de temps.
SIGNE DISTINCTIF : Outre, la flèche située sur son épaule et commune à la nation de l'air, Dmitri possède aussi deux tatouages. Deux ailes, une face à l'autre de chaque côté de son dos, sa colonne vertébrale marquant la séparation entre celles-ci
DAEMON : Eowa,un nom tout doux pour une créature tout aussi douce qui pourtant peut quand elle le veut se montrer redoutable. Avec son plumage colorée et son chant mélodieux, la petite femelle Quetzal est loin d'inspirer la crainte. Si Dmitri peut imposer par sa stature et son caractère parfois ronchon, il faut bien avouer que la présence d'Eowa suffit à l'adoucir.
ALLÉGEANCE : Sa famille, c'est avant tout pour elle qu'il est dans la rébellion. Il est aussi très fidèle à la nation qui l'à vu naître.
MessageSujet: Re: Welcome home, Livanov (ft. Dmitri Livanov)   Lun 2 Nov - 23:58



We don't nedd no hero

ft/Zoya Arslyan

Dmitri avait assez de mal avec sa nouvelle vie. Il était heureux de retrouver le palais qui l'avait vu grandir, mais beaucoup moins les gardes qui se trouvaient de chaque côté de sa porte, sans parler d'Isaak qui le collait chaque heure de la journée. Les Kastarov lui avaient répété qu'il était important et qu'il était temps qu'il prenne des précautions. Des gardes s'occupaient donc de sa protection, ce qui déplaisait fortement à l'héritier Livanov. Dmitri aimait la liberté, la solitude, le simple fait de savoir que deux hommes étaient à sa porte, l'oreille tendue pour savoir si tout allait bien, suffisait à lui donner envie de disparaître. Il est d'ailleurs devenu un vrai fantôme, pour ne pas devoir supporter ses gardes, il se contentait tout simplement de les semer et autant dire qu'il était particulièrement doué pour ça. Après tout, il avait fait ça toute sa jeunesse. Sa mère avait passé des heures à le chercher, mais il gagnait toujours. Son côté observateur lui permettait toujours de savoir le bon moment pour agir, il arrivait ainsi à retrouver sa liberté, même si cela n'était que durant un court instant. Dmitri avait besoin de sortir, c'était indispensable pour lui et pendant ses sorties il voulait être seul. Seuls Eowa et Blue étaient acceptés. Le chien-loup emboîta le pas à son maître et sortit en évitant bien de rentrer en contact avec la jeune femme. Le fait qu'il ait gardé cet animal n'avait pas fait l’unanimité, mais Dmitri n'était pas le genre d'homme à changer d'idées pour faire plaisir aux gens. Il avait tendance à garder sa ligne de conduite. Il avait trouvé ce chiot mourant, il l'avait sauvé, aujourd'hui il faisait partie de sa vie et il était hors de question qu'il s'en sépare. Sans oublier qui lui avait sauvé la vie plus d'une fois.

À vrai dire, Dmitri était très heureux de partir faire ce tour en compagnie de Zoya. Il savait qu'elle connaissait la ville comme sa poche ce qui était un avantage considérable, mais ce n'était pas tout. Il la connaissait depuis peu de temps, mais il savait qu'elle ne se gênerait pour lui dire le fond de sa pensée et c'était un trait de caractère que Dmitri appréciait tout particulièrement. Il aimait qu'on lui dise la vérité, celle qui se cache dans le cœur de ceux qu'on écoute rarement. Il voulait entendre sa vérité à elle, celle qui lui animait l'âme, mais à qui peu de gens prêtent attention. Il y avait aussi un autre avantage, ses gardes restaient à leur place. Il allait donc pouvoir passer quelque temps sans avoir l'impression d'être épié et autant dire qu'il était bien décidé à en profiter.

« La prochaine fois on devrait faire l'inverse. Je te fais visiter le palais et tu prends des notes » Après tout, la demoiselle n'allait sûrement pas tarder à se retrouver dans ses lieux, en tant que l'épouse de son cousin Gael. À vrai dire, Dmitri ne savait pas s'il s'agissait vraiment d'une bonne chose. De un il voyait bien qu'aucun sentiment amoureux n'animait les deux jeunes gens et de deux il craignait qu'un mariage affecte la personnalité de la jeune femme, qu'elle finisse par devenir quelqu'un d'autre, quelqu'un qu'elle ne désirait pas. Dmitri avait toujours refusé l'idée d'un mariage arrangé, ses parents avaient pourtant bien évoqué la possibilité avec une fille dont il ne se souvenait même plus le nom. Conséquence, ils avaient passé 15 jours à chercher leurs fils et à cette époque il n'avait que 13 ans. Le jeune homme était trop désireux de liberté pour qu'on l'oblige à aller dans ce genre d'histoire. Pour Zoya, il se doutait qu'elle ne manquait pas de caractère, au contraire elle était tellement fidèle à leur cause qu'elle était prête à donner sa vie pour celle-ci. « Tu as de la chance, je le connais par coeur. J'aimais tellement échapper à la vigilance des mes parents, enseignants et nourrices que j'ai rapidement appris à savoir quel chemin prendre ». Passant devant la jeune femme, il prit un couloir sur sa droite. Marcher sur le sol en pierre lui rappelait de nombreux souvenirs, le son était toujours le même, certaines choses ne changent jamais.
« Ils sont heureux de vous avoir, sincèrement heureux. Mais ils s'étaient habitués à cette vie calme, à rester cachés. Ils ne savent pas ce qui va se passer maintenant, ça les effraie. » Attentif, il écouta Zoya sans l’interrompre. Le sentiment des habitants était l'une de ses premières préoccupations. Ils étaient peut-être des Livanov, mais cela ne changeait pas le fait qu'ils venaient de pénètre dans un monde qui avait évolué sans eux pendant des années. Ils ne pouvaient pas arriver et changer leur vie. « C'est une réaction normale, nous amenons la guerre avec nous et c'est un choix qui ne leur est pas revenu ».

Un large sourire se dessina sur ses lèvres quand ils sortirent enfin à l'extérieur. C'était une sensation dont il ne se passerait jamais, la caresse du vent, l'altitude. Il ne savait pas comment il avait fait pour vivre si longtemps loin des montagnes. Silencieux, il s'adapta au pas de Zoya et la suivit dans une partie de la ville qu'il n'avait pas eu le temps de visiter. La vision apocalyptique qui apparut sous ses yeux lui coupa le souffle. Il resta quelque secondes, le regard vide, perdu dans les ruines. Aussi choquée que lui, Eowa se posa sur ce qu'il restait d'un montant de porte. Elle aussi semblait chamboulée par ce qu'elle découvrait. Le quartier, Dmitri le connaissait, il y avait joué enfant. Son maître aimait l'y amener pour qu'il découvre une vie différente de celle qu'il menait au château. Apprendre à être humble, aimer son prochain qu'importe son rang, voila ce qui lui avait enseigné. « Il n'y avait que des familles sans histoire » La voix de Dmitri était emplie colère, il ne comprenait pas, jamais il ne comprendrait qu'on puisse tuer des gens pour leur appartenance. « Y a-t-il eu une cérémonie pour accompagner les âmes ? » C'était un poing important pour Dmitri, savoir qu'ils n'étaient pas partis comme ça,que leurs âmes avaient été accompagnées vers la résurrection où si ce n'était pas le cas aient trouvé le chemin de la paix.

Restant quelques minutes de plus en retrait, il laissa évoluer Zoya dans ce champ de ruine. « Je ne pensais pas que c'était autant détruit ». La voix d'Eowa avait perdu de sa candeur, elle avait passé de très moments ici, jouant avec les âmes sœurs des enfants qu'elle croisait, alors que Dmitri cherchait au contraire à éviter le contact. Ils n'avaient pas besoin de savoir comment ça s’était passé, pour comprendre la terreur, la peur et l'horreur qui avaient envahi ce petit coin de paradis. Le peuple de l'air avait payé un lourd tribut et il en payait encore le prix. C'était pour ça que Dmitri se battait pour que ça n'arrive plus jamais. Abandonnant sa position immobile, il se laissa tomber du rocher sur lequel il avait pris place et se dirigea vers Zoya qui se trouvait un peu plus loin. « Ils vous suivront. Ils vous seront fidèles, même s'ils ont peur. Mais je veux que Lyra et toi ayez conscience de ce qu'ils ont vécu. Et que vous vous rappeliez d'une chose : ils n'ont rien demandé. C'est votre peuple, Dmitri. Et ils n'ont rien demandé » voilà c'était pour ça qu'il appréciait la jeune femme, pour cette manière qu'elle avait de lui parler sans tenir compte de leur rang. Beaucoup n'osait pas parler franchement avec lui, parce qu'il était un Livanov et qu'il dirigeait la rébellion, mais c'était bien pour ces deux raisons qu'il voulait qu'on fasse preuve de franchise à son égard. Dmitri passait son temps à se battre contre sa cousine et Alexis pour tenter de leur faire comprendre qu'une attaque serait précipitée. Ils ne pouvaient pas demander ça aux gens qui se trouvaient ici, ni aux rebelles d'ailleurs, ils étaient trop affaiblis. La guerre viendrait bien assez vite. Dmitri se laissa doucement tombé à côté de Zoya. « Je sais pourquoi Ivan t’a gardé. Outre sa bonté d'âme, je crois qu'il a vu en toi quelqu'un d'indispensable pour la nation de l'air ». Esquissant un sourire, Dmitri se fit plus sérieux, son regard rivait sur les montagnes qui les entouraient, sur les pics au loin qui se dressaient comme des géants oubliés, mais pas non moins puissants. «  Et je ne leur demanderais rien qu'ils ne seront pas capables d'accomplir. Quant à ceux qui décideront de ne pas nous suivre, ce choix sera respecté. Je ne veux forcer personne à prendre part à cette folie, même si je crois que note arrivée ne le leur passe vraiment ». Le simple fait de recueillir les Livanov et les rebelles suffisait pour les mettre du côté des ennemis du gouvernement et de la ligue. Dmitri se frotta les trempes. « Je te promets, te tant que Lyra veut bien de moi, je me battrais pour éviter qu'on ne perde ne serait-ce qu'une vie de plus ». Chaque mort, Dmitri se souvenait presque de tous les noms, il ne pouvait oublier. La guerre, il n'avait jamais été fait pour ça, il était en fait tout le contraire. « Ils ont déjà assez payé, nous sommes censés protéger notre peuple, pas l'envoyer à la mort... » . C'était une contestation déplorable de savoir que certains membres de sa famille n’éprouvaient que peu de scrupules à agir de cette manière. Dmitri se montrait beaucoup plus réfractaire à l'idée. Pour lui on ne pouvait pas demander aux gens de donner leur vie, ce choix devait venir d'eux, comme il en avait été pour lui. Dmitri avait choisi de donner sa vie à la rébellion et il en payait le prix chaque jour. « Pour le moment, je pense que nous sommes tranquilles, pour quelque temps du moins. L'hiver arrive, nous attaquer à cette période serait du suicide. Alexis aimerait qu'on parte libérer sa sœur, mais je crains que cela ne soit pas possible. On ne peut pas se permettre de perdre plusieurs vies, même pour secourir une Livanov... » Laisser Nathalia aux mains d'Ace Bernstein était un vrai coup dur pour Dmitri, mais il ne pouvait faire autrement, pas pour le moment en tout cas. « D'ailleurs, il s'est passé quelque chose entre vous ? J'ai remarqué certaines tensions ». Bien souvent silencieux, mais très observateur, peu de choses échappaient au regard du jeune homme et il ne lu avait pas fallu beaucoup de temps pour comprendre que quelque chose cloché. « Sache que tu n'es pas obligé de me répondre, on peut tout simplement continuer notre route »




Hope is a waking dream.”

All we have to decide is what to do with the time that is given to us©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Welcome home, Livanov (ft. Dmitri Livanov)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Welcome home, Livanov (ft. Dmitri Livanov)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Adhésions a la Home Fleet
» Le playstation Home
» GFX-Home : Votre nouvelle communauté graphiste
» MAMAN, J'AI RATE L'AVION ! - HOME ALONE (THQ) 1990-1992
» Little Big Planet arrive dans le HOME

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The four elements ::  :: elioras :: la capitale de l'air-