AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 unprecedented meeting ⊱ alexis & lexa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Lexa Bernstein
all men must fight

MESSAGES : 187
AVATAR : holland roden
CRÉDITS : daylight

ÂGE : dix-neuf automnes ensevelis sous les cendres, dix-neuf années perdues en soupirs
NATION : fille du feu, chevelure ardente, prunelles bourrées d'étincelles, elle s'élève dans les flammes et renaît de ses cendres sous l'avidité d'une nation dévastatrice, d'une nation marquée par des actes écœurants, d'une nation bientôt bannie dans le néant.
STATUT CIVIL : pas le temps de souffler, pas le temps d'ouvrir les parois qui referment son coeur, pas le temps d'aimer. sa vie n'est que fuite, sa vie n'est que mensonge. Peut-être est-elle vouée à rester seule pour le restant de ses jours, elle l'aura bien cherché. elle l'aura bien mérité.
SIGNE DISTINCTIF : un regard de braise, passionné et pourtant brisé, forgé par des yeux pétillants, des prunelles embrasées, c'est seulement lorsque l'on se rapproche que l'on peut discerner deux couleurs différentes, l'une est verte, tandis que l'autre est brune. Des yeux vairons, comme on dit, si rares, si uniques, si précieux... si différents.
DAEMON : une crinière majestueuse pour un félin redoutable, un rugissement carnassier pour un prédateur sans égal, son daemon prend la forme d'un lion, incarnation même de la puissance et de la brutalité, à l'image de sa maîtresse. Caesar, un nom qui glisse sur les lèvres de la rouquine, sa fierté, le seul qui ne se méfie pas d'elle et qui ferait tout pour la protéger.
ALLÉGEANCE : salie par les actions effroyables de son passé, désir ardent d'être disculpée des erreurs commises par sa lignée, animée par une soif d'indépendance et de liberté, elle voue son allégeance à la rébellion, la seule cause d'où il émane encore un soupçon d'espoir.
MessageSujet: unprecedented meeting ⊱ alexis & lexa   Ven 23 Oct - 23:42

unprecedented meeting

alexis & lexa

Elle avait été bête, Lexa, de croire qu'il suffirait de faire un pas sur les terres de la nation de l'air pour que le monde de la rébellion s'offre à elle. Ça ne marchait pas comme ça par ici visiblement, et la jolie rousse avait mis du temps à le digérer, parce qu'elle savait que tôt ou tard elle devrait demander de l'aide, chose qu'elle n'avait pas l'habitude de solliciter. Elle qui s'était jurée de tout faire toute seule et de ne faire confiance à personne, la voilà qui était dans de beaux draps. Pourtant, contre toute attente, elle avait finalement réussi à mettre sa fierté de côté l'espace d'une minute, demandant à un homme son chemin et par la même occasion, un endroit assez fréquenté où elle pourrait trouver quelques résistants. Il avait d'abord haussé les épaules, et lui avait au final conseillé d'aller faire un tour du côté du bison volant, une taverne populaire dans le coin, avait-il dit. Depuis, Lexa passait ses journées là-bas. Vêtue de son capuchon brun, elle était assise dans l'angle le plus retiré de l'endroit. C'était là qu'elle s'installait chaque jour, dans l'espoir de voir débarquer quelqu'un qui pourrait lui être utile. Illuminé par seulement quelques bougies, l'encoignure était assez lumineuse pour que l'on discerne que la place était prise, mais également assez sombre pour que l'on ne puisse pas voir le visage de la concernée. Rassurée, la jeune femme ôta sa capuche, dévoilant une longue chevelure rousse qui tombait en cascade jusqu'au bas de son dos ainsi qu'une mine exténuée, bien plus pâle que d'habitude. Caesar était allongé au près d'elle, il n'était jamais bien loin, et c'était peut-être pour cette raison que personne n'avait encore osé lui adresser la parole, à la rouquine, c'était peut-être grâce à son félin. Lexa lui en était reconnaissante, elle n'était pas rassurée à l'idée de discuter, avec n'importe qui d'ailleurs. La simple pensée que l'on puisse la reconnaître lui glaça le sang. Ici, c'était peu probable, mais l'appréhension ne la quittait pas. Elle ne la quitterait sûrement jamais. Que se passerait-il si l'on découvrait qu'elle était en réalité une Bernstein ? Que se passerait-il si quelqu'un la pointait du doigt, devant tout ce monde, en hurlant son nom de famille ? Maudit. Il était maudit ce nom. Lexa, elle en avait honte. Elle en avait peur. Si bien qu'à chaque fois qu'il effleurait ses lèvres, à chaque fois qu'elle l'entendait, ça lui laissait un goût amer dans la bouche, ça lui faisait froid dans le dos. Mais elle n'était pas la seule à qui ce simple patronyme faisait cet effet, et, dans un sens, ça la rassurait un peu. Elle avait l'impression de ne pas être seule face à eux.

La cloche de la porte d'entrée tinta, extirpant brusquement Lexa de ses songes. Une femme se tenait sur le paillasson de la taverne, une femme dont le regard se déposa presque instantanément à l'endroit où Lexa était installée. La rouquine semblait la suivre des yeux, elle observait la moindre parcelle de son visage, tapis dans l'ombre de la cloison, tandis que la femme se dirigeait vers le bar. Elle ne la quitta pas d'une seule seconde, épiant chacun de ses mouvements. Pendant un instant, elle aurait presque pu croire qu'elle était une Livanov, mais, une Livanov aurait sûrement eu droit à un accueil des plus chaleureux. Alors Lexa dévia le regard, baissant la tête vers la table vide qui lui faisait face. Elle perdait patience, la rouquine, elle en avait marre d'être ici et d'attendre en vain que l'un d'eux se pointe. Impatiente, ses jambes se mirent à vibrer, tandis que ses doigts pianotaient énergiquement la table. Un coup d’œil vers la fenêtre de l'endroit lui indiqua que la nuit s'était d'ores et déjà emparée d'Elioras, et la jeune Bernstein semblait tiraillée par l'ennui, la déception et le désespoir. Mais alors qu'elle s’apprêtait à partir, la cloche tinta une nouvelle fois. Les murmures s'élevèrent, tout comme la plupart des têtes présentes. Tout comme celle de Lexa. Il était grand, brun, et particulièrement jeune. Mais l'évidence était là, juste devant ses yeux. Plus que jamais, elle en était persuadée. C'était un Livanov. Lexa le regarda s’avancer jusqu'à à la table centrale; juste en face d'elle, en boitant. Il s'installa difficilement sur l'une des chaises de la tablée, scrutant les clients intensément, comme elle, depuis quelques temps. C'était le moment. La rouquine se leva de la banquette, sûre d'elle, avant de se diriger d'un pas confiant vers le brun. Confiant, mais pas trop, elle était quand même à découvert, et derrière son visage infaillible se cachait tout de même un soupçon d'incertitude. Elle s'assit sur la chaise située en face du garçon, sous les yeux éberlués de celui-ci qui devait se dire qu'elle ne manquait pas d'air. Mais elle ne lui laissa même pas le temps d'ouvrir la bouche, elle avait attendu cet instant depuis très longtemps. Trop longtemps. « Je m'appelle Elektra. » Mensonge. Mais c'était pour la bonne cause, n'est-ce pas ? Levant les yeux vers lui, elle se contenta d'ajouter simplement : « Je veux rejoindre la rébellion. »



Dernière édition par Lexa Bernstein le Dim 25 Oct - 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexis Livanov
all men must fight

MESSAGES : 2411
AVATAR : dylan o'brien.
CRÉDITS : bigbadwolf // gifs from tumblr, lyrics from halsey.

ÂGE : 23 ans.
NATION : Originaire de la nation de l'air, il a pourtant vécu toute sa vie au sein de la nation de la terre. Il est cependant des plus attaché à sa nation d'origine, et se retrouver enfermer dans les souterrains d'Alexia l'étouffe.
STATUT CIVIL : Autrefois, Alexis était en couple avec Aleya Hemingway. Une jeune femme qu’il apprécie plus que de raison, mais dont il n’a jamais été amoureux. Celui qu’il désire n’est autre que Gael, son double. Il est son air, tout ce dont il a besoin mais il le sait : Gael ne pourra jamais vraiment être sien. En effet, son frère va se marier et Alexis essaie de ne pas paniquer mais la haine se mêle à celle qu’il a déjà contre le monde entier et son cœur se durcit et est pollué par des sentiments qu’il n’avait jamais connu, lorsqu’il était protégé par les Hemingway.
SIGNE DISTINCTIF : Alexis aimerait être totalement physiquement semblable à son ainé, mais force est de constater que ce n'est pas le cas. Le jeune homme a une cicatrice dans le dos, longue et fine. Vestige d'un accident quand il était gamin. Il possède également, entre les omoplates, un tatouage de la taille d'un point et qui représente le signe de sa nation. Ensuite, depuis son accident lors des attentats, Alexis possède quelques cicatrices, surtout sur les jambes. Mais la plupart disparaissent assez vite.
DAEMON : Une hyène, Thanae. Elle est féroce et bien plus mesquine que lui. Rusée et le mot juste. En fait, Thanae ressemble presque plus à Gael qu'à Alexis, signant ainsi la preuve qu'ils sont liés au-delà de ce que les gens peuvent bien croire.
ALLÉGEANCE : A sa famille avant tout, Natalia et Gael... En théorie. Il sait qu'il suivrait son jumeau absolument partout, mais la haine et le désir de vengeance se font ardents, dans son coeur. Alexis a des idées de plus en plus arrêtées et pense que la rébellion doit renverser la situation. L'extermination des Bernstein, Pernington et même des Darsonval serait le prix à payer contre les vies de ses cousins et de sa famille.
MessageSujet: Re: unprecedented meeting ⊱ alexis & lexa   Sam 24 Oct - 11:14



unprecedented meeting

ft/Lexa Bernstein

Depuis après son entrevue avec Dmitri, Alexis avait décidé de ne plus emmener sa canne avec lui quand il sortait du palais à moitié détruit de sa famille. Il pouvait marcher sans. C’était difficile, mais il y arrivait. Il boitait un peu car l’une de ses jambes avait plus de mal que l’autre à se remettre de son accident. Mais après trois mois, il commençait enfin à retrouver l’usage de son corps. Le jeune Livanov évoluait assez vite, il faisait attention d’où il posait les pieds et évitait de sauter par dessus les décombres de sa ville natale, pour préférer les contourner dans un premier temps. Autrefois, le maître de l’air n’aurait pas hésité. Il aurait foulé son sol de son pas aérien, comme si l’on effleurait un nuage du bout des pieds. Ce temps-là était pour le moment révolu, même si son pas était devenu moins lourd. Il ne faisait à nouveau presque plus de bruit. C’était l’évidence même que le brun essayait de manière acharnée à se retrouver lui-même. Il n’était d’ailleurs presque jamais au palais, s’enfuyait des qu’il le pouvait pour parcourir la capitale d’Elioras.

Alexis avait décidé, aujourd’hui, qu’il reprendrait ses activités de recruteurs. A Elioras, pratiquement tout le monde était un rebelle. Après tout sa famille avait repris le pouvoir et les rebelles ne se cachaient presque plus. Dans un sens, il pensait que trouver de nouvelles recrues serait facile… Mais il se rendit rapidement compte que ce n’était pas le cas, car pratiquement tout le monde était déjà de son côté. Ca lui faisait bizarre d’être reconnu par sa nation quand il marchait dans la rue. Thanae détestait qu’on puisse aussi facilement repérer les Livanov, mais Alexis la rassurait en lui disant que le peuple de l’air ne lui ferait rien. Les Livanov les avait protégés pendant longtemps. Alors certes, ils avaient récemment échoué et leur décision de ne pas accepter le traité de paix des nations du feu et de l’eau avait amené l’éradication de leur nation mais au moins, ils avaient tous le droit d’être fiers d’une nation qui ne courbait pas l’échine devant la dictature du plus fort.

Après quelques heures de marche, Alexis passa devant une auberge qu’il connaissait de nom. Au bison volant, tenu par un Belinski. Un traitre, selon lui. Un allié, selon Dmitri. Alexis poussa la porte, motivé par la curiosité. Il se demandait quel genre de personne il allait trouver là. En entrant dans l’auberge, il sentit quelques regards se poser sur lui. Certaines personnes avaient même arrêté de parler, et Alexis balaya la salle du regard. Un regard qui n’avait rien d’exaspérer ou de menaçant, mais plutôt presque rieur et doux. Quelque chose qui lui ressemblait, pour changer de la haine qui lui étreignait le cœur depuis de longues semaines. Accompagné de sa hyène, le maître de l’air alla s’asseoir à une table vide. Il glissa les doigts dans la fourrure de Thanae, attendant d’elle qu’elle se mette à ronronner. Mais elle n’en fit rien, il la sentit se tendre un peu et Alexis leva les yeux devant lui. Une rousse s’était planté devant lui, elle tira la chaise en face de lui et s’installa dessus sans lui avoir demandé son avis. Alexis la dévisagea un instant, alors que Thanae ne lâchait pas l’imposant lion du regard. « Je m’appelle Elektra. » Alexis hocha doucement la tête, curieux d’entendre la suite. « Et je veux rejoindre la rébellion. » Elle n’y était pas passée par quatre chemins. Sa spontanéité fit sourire le Livanov, qui s’approcha un peu en glissant ses avant-bras sur la table. « Pourquoi ? » L’ambre de son regard s’ancra à l’olive de celui de la rousse. Elle ne ressemblait pas à une habitante d’Elioras, sa peau n’était pas assez pâle et elle n’avait pas cette attitude de rescapés que les habitants avaient tous, ils étaient méfiants et heureux de retrouver leur famille régente. Elle, elle semblait presque indifférente au fait de se retrouver devant lui. Alors il voulait savoir. Pourquoi ?



Spoiler:
 



BEHIND EVERY DOOR IS A FALL,
AND NO ONE'S HERE TO SLEEP.
AND YOU WERE ALWAYS FASTER THAN ME
I'LL NEVER CATCH UP WITH YOU.

- semi-absente jusqu'au 7/11 -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t55-there-s-a-drumming-noise-inside-my-head-that-throws-me-to-the-ground
avatar
Lexa Bernstein
all men must fight

MESSAGES : 187
AVATAR : holland roden
CRÉDITS : daylight

ÂGE : dix-neuf automnes ensevelis sous les cendres, dix-neuf années perdues en soupirs
NATION : fille du feu, chevelure ardente, prunelles bourrées d'étincelles, elle s'élève dans les flammes et renaît de ses cendres sous l'avidité d'une nation dévastatrice, d'une nation marquée par des actes écœurants, d'une nation bientôt bannie dans le néant.
STATUT CIVIL : pas le temps de souffler, pas le temps d'ouvrir les parois qui referment son coeur, pas le temps d'aimer. sa vie n'est que fuite, sa vie n'est que mensonge. Peut-être est-elle vouée à rester seule pour le restant de ses jours, elle l'aura bien cherché. elle l'aura bien mérité.
SIGNE DISTINCTIF : un regard de braise, passionné et pourtant brisé, forgé par des yeux pétillants, des prunelles embrasées, c'est seulement lorsque l'on se rapproche que l'on peut discerner deux couleurs différentes, l'une est verte, tandis que l'autre est brune. Des yeux vairons, comme on dit, si rares, si uniques, si précieux... si différents.
DAEMON : une crinière majestueuse pour un félin redoutable, un rugissement carnassier pour un prédateur sans égal, son daemon prend la forme d'un lion, incarnation même de la puissance et de la brutalité, à l'image de sa maîtresse. Caesar, un nom qui glisse sur les lèvres de la rouquine, sa fierté, le seul qui ne se méfie pas d'elle et qui ferait tout pour la protéger.
ALLÉGEANCE : salie par les actions effroyables de son passé, désir ardent d'être disculpée des erreurs commises par sa lignée, animée par une soif d'indépendance et de liberté, elle voue son allégeance à la rébellion, la seule cause d'où il émane encore un soupçon d'espoir.
MessageSujet: Re: unprecedented meeting ⊱ alexis & lexa   Mar 27 Oct - 21:17

unprecedented meeting

alexis & lexa

Les deux jeunes gens se dévisageaient, entourés de quelques pochtrons qui semblaient avoir déjà oublier qui se tenait juste en face d'elle. Adoptant une posture un peu trop lasse, Lexa se fit violence pour rester en mouvement, tournant d'abord la tête à gauche, puis à droite, tandis que ses paupières vacillaient contre sa volonté. « Pourquoi ? » Qu'il répondit d'un ton presque désintéressé, faisant glisser ses avant bras sur la table afin de faire face à la rouquine. Lexa cilla brièvement. Voilà qui venait de ruiner son assurance. Et pourtant la réponse elle la connaissait. Le désir ardent d'une vengeance, voilà ce qui l'avait poussée à s'enfuir, voilà quelle était sa principale motivation; pour échapper à ses propres démons. Est-ce que ça faisait d'elle une lâche ? Est-ce que ça la rendait faible ? La jolie rousse n'en savait trop rien. Elle avait essayé de leur résister, vraiment. Mais il arrive un moment où il faut savoir s'arrêter, sous peine d'exploser. Et après dix-neuf années passées à leurs côtés, Lexa en était arrivée à la conclusion qu'il était grand temps d'abandonner à son tour. Seule elle ne pouvait rien face à eux. L'heure était venue de voir si aux côtés de ceux qui partageaient ses convictions elle pouvait changer les choses. Depuis son plus jeune âge elle éprouvait une haine indescriptible envers sa famille, les Bernstein, et, par répercussion, envers le gouvernement tout entier. Pas sans raison, sûrement pas. C'était parce qu'ils avaient fait du mal. Beaucoup de mal. Et pas seulement à la nation de l'air, pas seulement aux Livanov, mais aussi à elle. Cependant était-ce une cause suffisante pour une telle trahison ? Lexa ne savait pas. Elle n'était plus sûre de rien, là, en face du brun. Croisant les bras sur la table, son regard se perdit un instant dans les prunelles du garçon, puis elle baissa la tête, incapable de lui donner une réponse sans se trahir en même temps.

Pourquoi ? Parce qu'elle détestait son père pour la torture infligée, parce qu'elle détestait sa mère pour n'avoir rien fait et parce qu'elle détestait ses frères et sœurs pour être si aveugles, si naïfs, d'autres parce qu'ils l'avaient abandonnée. Pour leur faire du mal à son tour, pour leur faire comprendre qu'ils n'avaient plus la moindre emprise sur elle, c'était terminé. Voilà pourquoi. Mais elle ne pouvait pas répondre ça, Lexa, il fallait qu'elle trouve une autre alternative. Replongeant son regard dans celui du Livanov, elle se contenta d'énumérer quelques arguments : « Pour les mêmes raisons que vous tous, j'imagine. Venger la nation de l'air. Venger ta famille. Faire tomber les familles régentes.  » Son regard infaillible dénué de la moindre trace de tromperie confirma la véracité de ses mots. Mais si sa réplique n'était pas digne de ses ambitions, au moins elle ne mentait pas. Et c'était tout ce qui comptait, parce qu'autour de ça, les mensonges, elle les collectionnait. Et ça aussi, il fallait que ça s'arrête. La rébellion sonnait comme une nouvelle ère pour elle, un endroit où elle aurait le droit d'être qui elle a envie d'être, sans qu'un père affamé par le pouvoir et la convoitise n'empiète sur ses actes et ses choix. C'était comme si elle avait le droit de recommencer, comme une deuxième chance. Mais la méritait-elle, cette nouvelle chance ? Peut-être pas. « Sûrement pas. » Aurait répondu son paternel, un sourire carnassier au coin des lèvres.

Repartir de zéro. Ça sonnait comme un rêve. Un rêve qu'elle ne serait prête à gâcher sous aucun prétexte. Une utopie si convoitée. Mais Lexa n'était pas dupe, elle ne l'avait jamais été. Elle savait que la réalité n'était pas loin et qu'elle ne s'éteindrait jamais vraiment. Oui, elle savait que tôt ou tard, ça finirait par la rattraper. Après tout son capuchon ne pourrait pas la sauver à tous les coups, pas vrai ? Il suffirait que quelqu'un crie son véritable prénom pour que tous ses plans tombent à l'eau, il suffirait d'un seul regard pour que tout s'envole en fumée. Et mine de rien, ça lui faisait peur. En dépit de sa carapace et ses grands airs, ça la terrifiait, Lexa. Parce qu'après ça, plus personne ne lui ferait confiance. Plus personne. Et elle ne pouvait pas les blâmer pour ça; elle portait le nom maudit. Le nom de l'ennemi. Elle était l'une de ceux qu'ils combattaient. Elle aurait beau les supplier, elle aurait beau leur dire qu'elle n'est pas comme eux, qu'elle ne partage pas les mêmes convictions, ils ne l'écouteraient pas, et le pire c'est qu'elle le comprenait. Après ce que les Bernstein avaient fait à leur nation, qui ne le comprendrait pas ? De toute façon, elle avait signé pour ça. En s’enfuyant de Morbalat, elle avait parfaitement conscience des risques. Mais était-elle prête à les affronter ? Alors que ses songes l'assaillaient, que ses épaules se faisaient lourdes sous la fatigue qui lui torturait les entrailles, Lexa releva la tête. Et c'est les joues creusées par la remontée de ses souvenirs, le regard miné par la douleur émanant de son passé qu'elle souffla doucement, d'une voix qui se faisait bien plus sincère : « Parce que c'est la seule cause qui me semble juste, la seule pour laquelle je serais prête à tout. »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexis Livanov
all men must fight

MESSAGES : 2411
AVATAR : dylan o'brien.
CRÉDITS : bigbadwolf // gifs from tumblr, lyrics from halsey.

ÂGE : 23 ans.
NATION : Originaire de la nation de l'air, il a pourtant vécu toute sa vie au sein de la nation de la terre. Il est cependant des plus attaché à sa nation d'origine, et se retrouver enfermer dans les souterrains d'Alexia l'étouffe.
STATUT CIVIL : Autrefois, Alexis était en couple avec Aleya Hemingway. Une jeune femme qu’il apprécie plus que de raison, mais dont il n’a jamais été amoureux. Celui qu’il désire n’est autre que Gael, son double. Il est son air, tout ce dont il a besoin mais il le sait : Gael ne pourra jamais vraiment être sien. En effet, son frère va se marier et Alexis essaie de ne pas paniquer mais la haine se mêle à celle qu’il a déjà contre le monde entier et son cœur se durcit et est pollué par des sentiments qu’il n’avait jamais connu, lorsqu’il était protégé par les Hemingway.
SIGNE DISTINCTIF : Alexis aimerait être totalement physiquement semblable à son ainé, mais force est de constater que ce n'est pas le cas. Le jeune homme a une cicatrice dans le dos, longue et fine. Vestige d'un accident quand il était gamin. Il possède également, entre les omoplates, un tatouage de la taille d'un point et qui représente le signe de sa nation. Ensuite, depuis son accident lors des attentats, Alexis possède quelques cicatrices, surtout sur les jambes. Mais la plupart disparaissent assez vite.
DAEMON : Une hyène, Thanae. Elle est féroce et bien plus mesquine que lui. Rusée et le mot juste. En fait, Thanae ressemble presque plus à Gael qu'à Alexis, signant ainsi la preuve qu'ils sont liés au-delà de ce que les gens peuvent bien croire.
ALLÉGEANCE : A sa famille avant tout, Natalia et Gael... En théorie. Il sait qu'il suivrait son jumeau absolument partout, mais la haine et le désir de vengeance se font ardents, dans son coeur. Alexis a des idées de plus en plus arrêtées et pense que la rébellion doit renverser la situation. L'extermination des Bernstein, Pernington et même des Darsonval serait le prix à payer contre les vies de ses cousins et de sa famille.
MessageSujet: Re: unprecedented meeting ⊱ alexis & lexa   Sam 31 Oct - 1:40



unprecedented meeting

ft/Lexa Bernstein

Elle mettait beaucoup trop de temps à répondre à son goût. Comme si elle cherchait une justification valable, comme si elle avait besoin d’une autre raison que ‘parce que c’est juste’. Il n’attendait que ça. Alexis avait entendu milles et unes raisons, mais au final ils se battaient tous pour quelque chose : la justice. Ce qui était arrivé à la nation de l’air était profondément injuste. La nation avait été exterminée sous les ordres de deux familles régentes qui avaient plus de pouvoir que les deux autres, alors. Son régent, Maverick Livanov, avait été assassiné sur la place publique d’Aleria sans mouvement de foule, si ce n’était de la part de l’air. « Pour les mêmes raisons que vous tous, j'imagine. Venger la nation de l'air. Venger ta famille. Faire tomber les familles régentes. » Evidemment, qu’elle savait qu’il était un Livanov. Alexis bougea un peu sur sa chaise, il cala son dos sur le dossier et la fixa encore intensément. Ils se perdirent mutuellement dans le regard de l’autre. Peut être pour y trouver une réponse. Alexis n’était pas satisfait de la réponse de la rousse, aussi il ne dit rien. Il attendait qu’elle parle, qu’elle dise quelque chose de plus intéressant. Sinon quoi, il ne l’accepterait pas.

Quelque chose changea dans le regard de la rousse. Alexis pouvait le voir, c’était une étincelle qui s’éteignait, remplacée par une lueur qu’il croisa à chaque fois qu’il se voyait dans un miroir, ou qu’il croisait le regard clair de sa cousine, désormais régente de la nation de l’air (non officialisée par le gouvernement mais ils s’en fichaient tous). La douleur et la colère avaient pris leur place dans le regard de la jeune fille dont il ignorait presque tout. « Parce que c'est la seule cause qui me semble juste, la seule pour laquelle je serais prête à tout. » Alexis s’humecta les lèvres, il bougea à nouveau sur sa chaise et s’avança encore vers elle. « La nation de l’air a perdu beaucoup de choses, plus qu’une famille régente. Le drame de ma famille est connu de tous, mais combien d’autres ont été totalement décimées sans que personne ne le sache ? » Alexis marqua une pause. « Je m’appelle Alexis. Et ma famille est une famille régente. » Il sourit doucement, il ne voulait pas de discours qui se rapprochait trop de ceux de la ligue, chez les rebelles. Faire tomber les familles régentes n’étaient pas leur plan. Ils voulaient un gouvernement équitable. Alors certes, ils voulaient la mort des Bernstein dans leur intégralité, et peut être de quelques Pernington mais il ne désirait pas abolir le système des familles régentes. « On peut discuter dehors, si tu le veux bien. » Il y avait trop de monde ici, trop d’oreilles indiscrètes. Et d’ailleurs la question du brun n’était que rhétorique. Il se leva, et tendit les doigts vers Thanae, qui s’y frotta doucement avant de prendre la tête de file. Alexis sortit de l’auberge et le vent claqua autour d’eux. C’était comme ça qu’il se sentait bien. Il fit un signe de tête à la rousse, et l’emmena plus haut dans les montagnes, où le vent porterait leurs paroles au sommet, sans personne pour les entendre. « J’ai besoin d’en savoir plus sur toi, Elektra. Tu n’es pas une fille de l’air, c’est évident. » Elle n’avait pas son aisance dans le vent et son pas était trop lourd. « De quelle nation est-ce que tu provient ? Et qu’est-ce qu’ils t’ont fait ? » Il devait savoir. Alexis ne pouvait intégrer n’importe qui chez les rebelles. Il ne pouvait pas prendre le risque d’intégrer un espion. Et en emmenant la rousse dans le vent qui se déchainait sur Elioras, il était certain d’avoir l’avantage si elle voulait s’en prendre à lui.



BEHIND EVERY DOOR IS A FALL,
AND NO ONE'S HERE TO SLEEP.
AND YOU WERE ALWAYS FASTER THAN ME
I'LL NEVER CATCH UP WITH YOU.

- semi-absente jusqu'au 7/11 -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t55-there-s-a-drumming-noise-inside-my-head-that-throws-me-to-the-ground

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: unprecedented meeting ⊱ alexis & lexa   

Revenir en haut Aller en bas
 

unprecedented meeting ⊱ alexis & lexa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The four elements ::  :: elioras-