AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ➁ ☇ A MESSAGE ACROSS THE THROAT. // pv axton hemingway

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Léviathan Bluewind
all men must fight

MESSAGES : 2460
AVATAR : matt smith.
CRÉDITS : la p'tite mouette.

ÂGE : vingt-cinq fragiles gouttes d'eau. depuis tout jeune j'ai vu les rivalités se dérouler d'un oeil innocent et incompris. je n'ai pas vraiment agis durant toutes ces années, que ce soit pour me défendre ou pour prendre part à un combat... et le présent n'est pas plus sûr, j'espère donc m'épanouir encore longtemps.
NATION : de l'eau. et je m'en contente. je ne me voyais de toute manière être natif d'un autre élément. l'eau représente bien des choses. aussi bien la pureté pour son apparence cristalline que le chaos lorsqu'elle se décide à se révolter rien qu'un peu.
DON : guérison. après maintes journées à m'entraîner, je suis parvenu à manier ce contrôle d'une efficacité surprenante. moi qui ait toujours rêvé d'être utile en faisant le bien, je m'en réjouis et utilise la guérision pour n'importe qu'elle raison, dès que quelqu'un requiert de mon aide.
STATUT CIVIL : célibataire mais amoureux. il fut un temps où j'étais réticent à m'engager jusqu'à ce que je fasse la rencontre d'une douce vassale, membre de la famille des visegard. ce qui m'a poussé à laisser mes sentiments s'exprimer, c'est certainement la douce attention qu'elle a à mon égard, cette confiance qui s'est tout de suite forgée entre nous... une sorte de coup de foudre, en somme.
SIGNE DISTINCTIF : des blessures. durant toutes ces années de tension entre les nations, personne n'en est ressorti véritablement intacte, aussi bien psychologiquement que physiquement. il m'arrive de pleurer des personnes dont je n'ai plus de nouvelle, aussi on peut dorénavant voir un corps brisé par l'injustice. on peut donc dorénavant voir un pied droit ayant perdu un petit orteil et un pied gauche ayant également été privé de ses doigts les plus petits. Mon dos n'en est pas moins sorti indemne puisqu'il y a également des cicatrices qui y parcourent en long et en large. Heureusement qu'il m'est possible de cacher ces endroits à l'aide de tissus en temps normal.
DAEMON : sedna. un crocodile du nil qui semble dangereux en apparence mais qui est en réalité, aussi douce qu'une peluche au fond d'elle. elle est une très grande amie.
ALLÉGEANCE : secrètement pro-rebelle. par le fruit du hasard, j'ai fini par les rejoindre bien que je voulais rester assez neutre et fermer les yeux. mais c'est plus fort que moi. je veux aider ces maîtres de l'air qui sont injustement inconsidéré comme cela à pu l'être pour moi autrefois... si je suis à la normal pacifique et doux, je préfère être utile en soignant les révolutionnaires blessés lors d'une mission avec l'aide de mon don.
MessageSujet: ➁ ☇ A MESSAGE ACROSS THE THROAT. // pv axton hemingway   Sam 8 Aoû - 15:27


A message across the throat

eyes towards the ground

Première mission aujourd'hui. J'étais tout excité. D'un côté, je ne savais pas comment prendre la chose. Était-ce un bon point pour moi ? De porter allégeance à une autre nation que la mienne ? Mais l'homme que je servais est tout de même un régent. Un régent qui est normalement censé de représenter sa nation avec fierté et porter son allégeance, de la même manière, aux autres nations. Je savais que cela pouvait en gêner certains mais je savais également que ce n'était pas le cas de tout le monde : la preuve en est qu'il avait déjà une autre personne d'une autre nation qui travaillait pour lui. De la même manière, son emplois permettait également de rencontrer des tonnes d'autres personnes issues d'autres nations. Moi y compris... Pourtant, il aurait pu attribuer la tâche de messager à quelqu'un d'autre de plus... Compétent ? Non pas que je ne croyais aucunement en mes capacités, mais je me demandais tout de même qui avait pu solliciter ma personne et pas une autre. Et pourquoi. Qu'est ce qui faisait que chez moi, on pouvait avoir confiance sans craindre de voir la déclaration se perdre ? On me connaissait normalement surtout pour mes capacités de guérison et ma gentillesse qui n'a aucune limite surtout. Mon innocence et mes qualités qui me poussent à faire de mal à personne. Tandis que pour être messager, j'imagine qu'il fallait avant tout de la discrétion et faire preuve de rapidité en plus d'être certain que je n'ouvrirais pas les lettres ou que je ne donne de discours à personne d'autre que l'individu concerné... Bon, il est vrai qu'il est peut-être mieux de s'adresser à simple inconnu pour ce charger d'une telle tâche en ce qui concerne la discrétion. Néanmoins, les choses commencent à changer et dorénavant, je ne suis plus le petit Lévi qui va s'exiler dans son coin, mais peut-être le futur époux de la jeune Tessa Visegard. Cela ne va jamais sans quelques jaloux qui n'hésitent pas à m'embêter avec, me reprochant parfois d'être ce que je ne suis pas et m'insultant même de tout les noms inimaginables... Tandis que d'autres se réjouissent de la situation et me faisant part de leurs félicitations. Je ne sais comment j'allais vivre cela par la suite. Si j'allais réussir à tenir le coup et continuer notre relation comme nous l'entendions où si l'un de nous finira par briser notre lien pour éviter les rumeurs incessantes mais aujourd'hui, je n'allais plus y penser... Outre peut-être si c'est pour se remémorer des délicates secondes que j'avais pu passer avec elle, la première fois que je l'avais aperçu, tout proche du lac au souhait.

Cependant, je ne pouvais continuer à rêver alors que j'avais une tâche à accomplir. Sans doute pas de la plus haute importance, mais je ne pouvais tout de même pas cracher sur ma mission. Cela sera comme un test pour savoir certainement si je suis apte à être garant de cette fonction ou non... Aussi, en quelque sorte pour acheter toujours la fierté de mes parents encore et toujours, j'allais exécuter l'ordre qui m'était donné et porter cette lettre à l'intéresser. Quittant le manoir Darsonval et aux côtés de Sedna, je me mis en route pour accomplir mon travail. Ni trop pressé et ni trop lent non plus, je profitais du paysage insolite de la capitale dont j'avais rarement pu admirer jusqu'à aujourd'hui, ainsi je fus surpris lorsque je tombais sur un visage que je reconnu tout de suite malgré le temps passé sans réellement le retrouver. Je fus surtout étonné de ne pas l'avoir vu avant alors que dorénavant, mes visites à Antrakar ne seront plus aussi rare que jadis. ≪ - Bonjour Axton ! ≫ Souriant aimablement, je serrais le message entre mes doigts avec la plus grande des minuties, comme apeuré de froisser le papier fragile. Je savais que je ne pouvais rester ici à discuter toute la journée, mais je ne voulais pas non plus passer à côté de quelqu'un que je considérais comme un ami. Après tout, autrefois, il m'avait sauvé la vie et il ne reste pas moins un homme issus des familles vassales que je dois respecter.



♒️
♒️
♒️
Our journey would take us to the depths of hell His eyes shine like the rays of morning His mouth is as a burning flame Leviathan Cresting the waves Leading us all to the grave Leviathan Slaying all foes Who dare to oppose Tearing bodies limb from limb Eviscerating on a whim The skies turned to black The oceans fell dead, no winds dared to blow Then out the darkness with a thunderous roar Leviathan rose up from the depths below

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ➁ ☇ A MESSAGE ACROSS THE THROAT. // pv axton hemingway   Lun 10 Aoû - 13:47



and the world don't stop

there is no time for cracking up

Les dernières rumeurs avaient contraint Axton de quitter Aléria pour la capitale d’Antrakar. Il avait besoin de savoir que les membres de sa nation allaient bien, que la plupart d’entre eux étaient protégés au sein de leurs propres terres. Mieux valait ne pas franchir les frontières et il savait qu’il aurait du mal à retourner à Aléria sans se faire réprimander. Il avait un rendez-vous avec son père, Gidéon, afin de prendre les informations et les ordres. Tel l’ainé modèle, il avait toujours suivi à la lettre la direction politique de son paternel et avait toujours fait honneur à la réputation jusqu’ici intacte des Hemingway. Avec les Darsonval moins confiants à ce qu'il avait entendu, peut-être que cette stabilité serait bientôt ébranlée et Axe se devait d’être préparé à affronter d’éventuelles répercussions. Il était arrivé en fin de matinée et avait pris à peine le temps de saluer ses voisins avant de se réfugier dans l’immense demeure familiale. Celle-ci paraissait toujours accueillante : les portes étaient ouvertes, les visites étaient toujours la bienvenue. Mais derrière les rideaux, les traits inquiets de Gidéon n’étaient pas pour rassurer son fils. Le déjeuner ne fut pas aussi enjoué et bavard qu’auparavant, à l’époque où la famille était au complet. Ce fut presque un repas d’affaire où les conversations ne tournaient qu’autour de la situation de leur nation et du royaume entier. L’académie et ses élèves poursuivaient leurs cours mais le père s'estima soulagé qu'aucun de ses progénitures n'y soit encore. Aléria et ses quartiers encore fragiles demeuraient parfois scindés par les opinions sinon par les barricades. L’unité communautaire s'évaporait, il l’avait sentie à l’aube avant de quitter la capitale. Les marchands n’installaient plus leurs étals au lever du soleil, ils attendaient désormais que les patrouilles soient en service. Les gens se saluaient mais s’épiaient les uns les autres, comme par peur de croiser un fantôme. Le fantôme de la guerre hantait encore la capitale. La peur, voilà le sentiment qui envahissait peu à peu et irrémédiablement le peuple, accompagnée par la suspicion auprès des maîtres de la terre. Ainsi, après ce repas où le ton des voix avait un peu monté, Axe fut soulagé de pouvoir retrouver les ruelles où il avait grandi. Ici, chacun se ressemblait, chacun était uni par le même élément. Les étrangers n’étaient pas dévisagés d’un œil méfiant et l’ombre d’un instant, l’homme se crut en dehors du temps.

Axton s’était assis à même le sol sur une herbe quotidiennement entretenue. Une végétation luxuriante mêlée au développement urbain et à l’état brut du paysage dans lequel avait été bâtie la ville faisait la particularité de la capitale. Il appréciait évoluer au sein des éléments même, il avait comme l’impression que ses pouvoirs étaient ainsi décuplés. Son sens sismique, lui, était d’autant plus développé, du moins sensible, si bien qu’il lui fallait souvent une journée ou deux pour s’habituer aux vibrations sous ses pieds. Il fut une fois où il craignait ses sensations de déséquilibre et de séisme imminent qui n’avaient finalement existé que dans sa tête. Les paumes à plat sur le sol, le corps et l’âme du trentenaire se sentaient comblés ici. Comment allait-il trouver le courage de repartir ? La réalité revint à lui lorsqu’une voix familière l’interpela. Ouvrant d’abord un œil puis l’autre, il tomba nez à nez avec Léviathan qui l’avait salué. Que faisait-il là ? S’était-il enfui d’Aléria ? Hallucinait-il tout simplement ? Ca n’était pas possible : dans ses rêves, la terre ne bougeait pas. Esquissa un sourire poli, il le salua à son tour. « Hey, Léviathan. Comment ça va ? » Il ne l’invita pas à s’asseoir à côté de lui ; après tout, tout le monde n’aimait pas se rouler dans la terre comme lui. Il n’y avait que lui pour croire à la communion. « Qu’est-ce que tu fais là ? » Ajouta-t-il alors que son caribou, qui s’était autorisée à s’allonger à ses côtés, avait levé la tête vers le visiteur. Rhéa avait étrangement toujours apprécié le maître de l’eau, incluant même son crocodile de daemon, pourtant prédateur de son espèce. Ce fut d’ailleurs elle, toujours observatrice, qui remarqua le bout de papier entre les mains de Léviathan. Le monsieur joue les messagers, ou alors il a une requête à faire aux Darsonval. « Tu n’as pas fait le chemin de Lumisol pour une lettre quand même ? »


Dernière édition par Axton Hemingway le Mar 11 Aoû - 10:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Léviathan Bluewind
all men must fight

MESSAGES : 2460
AVATAR : matt smith.
CRÉDITS : la p'tite mouette.

ÂGE : vingt-cinq fragiles gouttes d'eau. depuis tout jeune j'ai vu les rivalités se dérouler d'un oeil innocent et incompris. je n'ai pas vraiment agis durant toutes ces années, que ce soit pour me défendre ou pour prendre part à un combat... et le présent n'est pas plus sûr, j'espère donc m'épanouir encore longtemps.
NATION : de l'eau. et je m'en contente. je ne me voyais de toute manière être natif d'un autre élément. l'eau représente bien des choses. aussi bien la pureté pour son apparence cristalline que le chaos lorsqu'elle se décide à se révolter rien qu'un peu.
DON : guérison. après maintes journées à m'entraîner, je suis parvenu à manier ce contrôle d'une efficacité surprenante. moi qui ait toujours rêvé d'être utile en faisant le bien, je m'en réjouis et utilise la guérision pour n'importe qu'elle raison, dès que quelqu'un requiert de mon aide.
STATUT CIVIL : célibataire mais amoureux. il fut un temps où j'étais réticent à m'engager jusqu'à ce que je fasse la rencontre d'une douce vassale, membre de la famille des visegard. ce qui m'a poussé à laisser mes sentiments s'exprimer, c'est certainement la douce attention qu'elle a à mon égard, cette confiance qui s'est tout de suite forgée entre nous... une sorte de coup de foudre, en somme.
SIGNE DISTINCTIF : des blessures. durant toutes ces années de tension entre les nations, personne n'en est ressorti véritablement intacte, aussi bien psychologiquement que physiquement. il m'arrive de pleurer des personnes dont je n'ai plus de nouvelle, aussi on peut dorénavant voir un corps brisé par l'injustice. on peut donc dorénavant voir un pied droit ayant perdu un petit orteil et un pied gauche ayant également été privé de ses doigts les plus petits. Mon dos n'en est pas moins sorti indemne puisqu'il y a également des cicatrices qui y parcourent en long et en large. Heureusement qu'il m'est possible de cacher ces endroits à l'aide de tissus en temps normal.
DAEMON : sedna. un crocodile du nil qui semble dangereux en apparence mais qui est en réalité, aussi douce qu'une peluche au fond d'elle. elle est une très grande amie.
ALLÉGEANCE : secrètement pro-rebelle. par le fruit du hasard, j'ai fini par les rejoindre bien que je voulais rester assez neutre et fermer les yeux. mais c'est plus fort que moi. je veux aider ces maîtres de l'air qui sont injustement inconsidéré comme cela à pu l'être pour moi autrefois... si je suis à la normal pacifique et doux, je préfère être utile en soignant les révolutionnaires blessés lors d'une mission avec l'aide de mon don.
MessageSujet: Re: ➁ ☇ A MESSAGE ACROSS THE THROAT. // pv axton hemingway   Mar 11 Aoû - 0:20


A message across the throat

eyes towards the ground

Axton. Il était là, paisible. Bien plus paisible que la fois où nous dûmes faire face à un maître des flammes en tout cas ! Je le regardais un instant comme incertain d'avoir affaire à lui avant de prendre la parole et de l'interpeller tout en se rapprochant de l'homme. Le voir me faisait tellement plaisir. Il avait changé depuis tout ce temps là. Grandis surtout je crois.  ≪ - Hey, Léviathan. Comment ça va ? ≫ J'affichais un grand sourire suspendu à mes lèvres rosées, montrant alors la joie que j'avais que de le retrouver aussi soudainement. Si j'allais bien ? Je ne pouvais qu'aller au mieux alors que la vie semblait se montrer si généreuse actuellement malgré les temps difficiles qui pouvaient courir. Oscillant entre une vie de rebelle peu marquée et une existence admirable où je fréquentais monarques et maîtres. Mes parents l'avaient dit eux-même : peut-être est-ce une nouvelle ère pour les Bluewind, s'apprêtant à s'élever à un rang bien plus important qu'ils n'avaient connus jusque là. ≪ - Je vais bien et toi ? ≫ demandais-je alors par pur politesse lorsque je le voyais là, assis, profitant du temps qui passe et de son élément qui l'entourait et qui devait le ménager. Lui aussi devait se sentir apaisé, bien que je ne connaissais toute les facettes de l'Hemingway qui devait avoir une vie bien plus chargée que la mienne. C'est alors qu'il me demandait la raison de ma venue ici. Il est vrai que l'on devrait certainement s'interroger sur la présence d'un maître de l'eau dans la nation de la terre. Certains avaient dû se dire que je faisais très certainement parti de l'armée et que je venais faire un petit tour pour vérifier les alentours... Ou quelque chose comme ça. Du moins que j'étais venu pour les embêter lorsque l'on sait que ma nation a aidé celle du feu à les vaincre durement. M'enfin, presque tout le monde savait bien que je n'étais certainement pas le plus méchant des maîtres de l'eau bien que mon nom pouvait laisser croire que j'avais la cruauté d'une vilaine bête. Ce n'est lorsque l'on me voyait pour la première fois, semblable à un jeune adolescent innocent plus qu'autre chose que l'on comprenait que l'on pouvait me faire confiance malgré mon appartenance au peuple des fluides liquides.

Les yeux du vassal se posa alors sur le maigre bout de papier qui prenait place dans mes mimines et me questionna à nouveau. ≪ - Tu n’as pas fait le chemin de Lumisol pour une lettre quand même ? ≫ Le regardant avec malice, les yeux pétillants et gardant toujours mon sourire, je laissais le doute planer quelques instants avant de bonder fièrement le torse. ≪ - Les choses ont changé depuis notre dernière rencontre. Aujourd'hui, je suis dorénavant le messager officiel de Bellerophon Darsonval ! ≫ fis-je. C'était bien la première fois que je me montrais aussi vantard. Mais avec les encouragements de Tessa, j'apprenais aujourd'hui peu à peu à m'aimer pour ce que j'étais plutôt que de chercher à me changer. De la même manière, avec mes parents qui appréciaient tout autant cette nouvelle fonction, je me disais que je ne pouvais cracher sur ce que l'on m'avait proposé ou sur ma personnalité... Même si cela valait également dire que je devrais faire des allers-retours pour le compte d'un Darsonval. Je rentrais tout simplement dans la cours des grands... Et j'espérais que cela plaise à Axton, lui qui faisait justement parti d'une famille vassale, prêtant allégeance à la famille Darsonval. Ou du moins, qu'il ne voit pas cela comme de la concurrence, moi qui ne cherchait simplement à satisfaire les Bluewind et non porter une couronne sur la tête en finalité. Je dirais même que la fonction de messager me suffisait amplement bien que je n'assimilais pas encore totalement les engagements importants que signifiait cette fonction.



♒️
♒️
♒️
Our journey would take us to the depths of hell His eyes shine like the rays of morning His mouth is as a burning flame Leviathan Cresting the waves Leading us all to the grave Leviathan Slaying all foes Who dare to oppose Tearing bodies limb from limb Eviscerating on a whim The skies turned to black The oceans fell dead, no winds dared to blow Then out the darkness with a thunderous roar Leviathan rose up from the depths below

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ➁ ☇ A MESSAGE ACROSS THE THROAT. // pv axton hemingway   Ven 14 Aoû - 22:39



and the world don't stop

there is no time for cracking up

C’était toujours particulier de tomber nez à nez avec Léviathan Bluewind. Il faisait partie de ces personnages qu’on ne pensait pas rencontrer dans une vie, qui paraissaient trop différentes de vous pour que vos chemins ne se croisent. Axton fréquentait peu de maîtres de la nation de l’eau. Pure coïncidence ou volonté inconsciente de s’éloigner de ceux qu’il considérait beaucoup comme des partisans opportunistes, il accordait peu de crédit à ceux-là quand bien même leur pacifisme était plutôt réputés. Des sages disait-on d’eux, des avertis et des penseurs. Sans doute avaient-ils eu le temps de fomenter leur alliance avec la nation du feu. Pourtant l’eau était l’élément contraire du feu, la seule faiblesse élémentaire qu’ils n’aient jamais pu connaître. Ils auraient pu être leurs grands adversaires, leurs ultimes rivaux pour l’accession au pouvoir et ils avaient choisi de se soumettre. A son tour, la nation de la terre avait suivi, déjà ébranlée par des pénuries et des crises économiques. La chute de tous les autres nations résultait du seul choix de l’eau de participer à cette mascarade de gouvernement. Ainsi, la rancune de l’ainé Hemingway continuait de s’alimenter, brisant progressivement la loyauté qu’il s’était promis de respecter au nom de son père. Puis il y avait ces exceptions telles que Léviathan. Une âme qu’il était impossible de haïr tant elle était candide et honnête. Même dans ses travers, même dans ses peurs, l’homme avait toujours montré de la constance dans son tempérament. « On ne peut aller mieux lorsque l’on foule ces terres. » Répondit-il avec un léger sourire, laissant sa main frôler l’herbe verte. Il n’avait jamais été un ami à proprement parler puisqu’ils se connaissaient si peu. Axton avait besoin de temps pour accorder sa confiance. Néanmoins, il ne pouvait nier avoir trouvé en lui un allié. L’ennemi commun rapprochait toujours les esprits persécutés. Le natif de la terre ne s’était jamais considéré comme une victime, et c’était bien dans ce but-là qu’il œuvrait pour garder Léviathan de son côté. L’un comme l’autre n’avait pas à souffrir des erreurs et des égos mal placés des autres. Et il fallait avouer que les natifs du feu étaient particulièrement bien lotis à ce niveau-là.

En parlant de terre natale, Axton choisit de l’interroger sur sa présence incongrue dans la capitale d’Antrakar. Il était pourtant convaincu de n’avoir jamais entendu Léviathan lui parler d’un quelconque séjour dans cette région. Lorsque les yeux clairs du traqueur lurent la malice dans les yeux de son interlocuteur, il comprit que tout cela avait un sens précis. Mais que cachait-il ? Comme un écho à ses propres pensées, Rhéa leva un regard interrogateur vers le daemon-crocodile, laissant croire qu’il allait lui répondre. Ce fut au tour de Léviathan d’adopter une posture de fierté avant de lui révéler finalement qu’il travaillait désormais pour le compte des Darsonval. Et pas n’importe quel Darsonval puisqu’il œuvrait pour un des membres de la famille les plus ingénieux et les plus habiles. Bellorophon. Autrefois, ce nom lui évoquait des jeux de mots taquins et des souvenirs enfantins plutôt heureux. Aujourd’hui, il ne parvenait à en extraire que de la honte et de la rancœur. Aussi proches amies qu’ils avaient été lors de leur jeunesse, ils étaient révolus au statut d’inconnus ou de proches qu’on ignorait. Même si le caractère violent et imprévisible de l’Axton de l’époque y était pour beaucoup, il ne pouvait s’empêcher de penser qu’il y avait d’autres éléments plus obscurs qui avaient fini par briser l’amitié des deux hommes. « Félicitations. » S’exclama Axton pour encourager la fierté de Léviathan. Visiblement, il prenait cette promotion pour un véritable honneur. Il comprendrait bientôt que Bellorophon n’était pas le plus sympathique des patrons. Au contraire, l’énorme pression qu’il se mettait à lui-même, il n’hésitait pas à la porter sur les autres. « J'espère que tu n'es pas un oiseau de mauvais augure, alors. » Ne put-il s’empêcher de se moquer gentiment. « Comment tu as connu les Darsonval ? Raconte-moi tout. » Axton était réellement intéressé. Les relations sociales et politiques en disaient long sur la situation actuelle de Kandrakar. A cet instant précis, rien ne l’inquiétait plus que la tranquillité de sa région.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Léviathan Bluewind
all men must fight

MESSAGES : 2460
AVATAR : matt smith.
CRÉDITS : la p'tite mouette.

ÂGE : vingt-cinq fragiles gouttes d'eau. depuis tout jeune j'ai vu les rivalités se dérouler d'un oeil innocent et incompris. je n'ai pas vraiment agis durant toutes ces années, que ce soit pour me défendre ou pour prendre part à un combat... et le présent n'est pas plus sûr, j'espère donc m'épanouir encore longtemps.
NATION : de l'eau. et je m'en contente. je ne me voyais de toute manière être natif d'un autre élément. l'eau représente bien des choses. aussi bien la pureté pour son apparence cristalline que le chaos lorsqu'elle se décide à se révolter rien qu'un peu.
DON : guérison. après maintes journées à m'entraîner, je suis parvenu à manier ce contrôle d'une efficacité surprenante. moi qui ait toujours rêvé d'être utile en faisant le bien, je m'en réjouis et utilise la guérision pour n'importe qu'elle raison, dès que quelqu'un requiert de mon aide.
STATUT CIVIL : célibataire mais amoureux. il fut un temps où j'étais réticent à m'engager jusqu'à ce que je fasse la rencontre d'une douce vassale, membre de la famille des visegard. ce qui m'a poussé à laisser mes sentiments s'exprimer, c'est certainement la douce attention qu'elle a à mon égard, cette confiance qui s'est tout de suite forgée entre nous... une sorte de coup de foudre, en somme.
SIGNE DISTINCTIF : des blessures. durant toutes ces années de tension entre les nations, personne n'en est ressorti véritablement intacte, aussi bien psychologiquement que physiquement. il m'arrive de pleurer des personnes dont je n'ai plus de nouvelle, aussi on peut dorénavant voir un corps brisé par l'injustice. on peut donc dorénavant voir un pied droit ayant perdu un petit orteil et un pied gauche ayant également été privé de ses doigts les plus petits. Mon dos n'en est pas moins sorti indemne puisqu'il y a également des cicatrices qui y parcourent en long et en large. Heureusement qu'il m'est possible de cacher ces endroits à l'aide de tissus en temps normal.
DAEMON : sedna. un crocodile du nil qui semble dangereux en apparence mais qui est en réalité, aussi douce qu'une peluche au fond d'elle. elle est une très grande amie.
ALLÉGEANCE : secrètement pro-rebelle. par le fruit du hasard, j'ai fini par les rejoindre bien que je voulais rester assez neutre et fermer les yeux. mais c'est plus fort que moi. je veux aider ces maîtres de l'air qui sont injustement inconsidéré comme cela à pu l'être pour moi autrefois... si je suis à la normal pacifique et doux, je préfère être utile en soignant les révolutionnaires blessés lors d'une mission avec l'aide de mon don.
MessageSujet: Re: ➁ ☇ A MESSAGE ACROSS THE THROAT. // pv axton hemingway   Mar 18 Aoû - 21:02


A message across the throat

eyes towards the ground

≪ - On ne peut aller mieux lorsque l’on foule ces terres. ≫ Il souriait et j'en fis autant. Comme je le comprenais. Moi-même, cela me faisait un peu bizarre de passer ici où l'élément de la terre dominait. Néanmoins, je me sentais pourtant pas si dépaysé que cela alors que l'on pouvait malgré tout voir des points d'eau ici et là... Une diversité naturelle que l'on ne pouvait trouver nulle part ailleurs. Aussi je comprenais pourquoi la nation du feu s'est battue pour obtenir des territoires de ce peuple même si cela signifie dérober des lieux où vivent déjà d'autres individus. Bien évidemment, je trouvais également dommage que l'on vienne à se faire la guerre rien que pour cela. Il y a longtemps que les peuples auraient dû se mélanger et non se rejeter pour son élément... En tout cas, c'est ce que je pensais. Après tout, en tant qu'être humain, chaque éléments est nécessaire à notre survie. Nous avions besoin de l'eau pour nous hydrater, de l'air pour respirer et de la terre, où pousse les arbres et les fleurs obligatoires pour le développement de la vie... Et même si les flammes sont avant tout considérées pour leur côté destructeur que bienfaiteur, nous avons toujours besoin d'une source de chaleur pour nous réchauffer lorsque la fraîcheur devient inquiétante. Les tempêtes, les séismes et les tsunamis peuvent être tout aussi dévastateur. Chaque éléments sont bons et mauvais suivant leur utilisation. Moi j'avais pris la décision de soigner les gens avec l'eau.

Seulement soigner. Dur à faire en ces temps où l'on pourrait être pris à chaque instants dans un conflit malgré nous. D'ailleurs, j'ai eus de la chance de rencontrer Axton alors qu'un maître du feu n'aurait fait qu'une bouchée de moi lorsque j'avais osé me dresser contre lui afin de protéger un ami. Même à deux nous nous en étions ressortis avec de terribles séquelles. Lui avec des cicatrices et moi avec une peur incontrôlée pour l'élément brûlant. Encore jeune et incapable de me défendre, c'est l'expérience du maître de la terre qui vint à bout de l'ennemi. Quoique le terrible homme aurait pu nous achever... Je ne sais encore à ce jour la raison véritable qui a cessé notre combat. Dans tout les cas, je ne voulais en rien revoir ce guerrier, de peur qu'il termine ce qu'il a commencé et si je ne pouvais considérer totalement Axton comme un ami mais plutôt comme un sauveur, ce fut malgré tout une véritable satisfaction de le voir ici.

Le maître de la terre me demande alors la raison de ma présence ici avant que je la lui annonce, heureux si ce n'est carrément fier alors que je dois apporter le tout premier message. Et puis, il fallait dire qu'Axton fait également parti des familles vassales et qu'il devait sans nul doute connaître donc l'homme que j'allais dorénavant servir. Peut-être étaient-ils amis ? Et cela allait donc me permettre de revoir Axton le plus souvent possible... Du moins je l'espérais. ≪ - Félicitations. (...) J'espère que tu n'es pas un oiseau de mauvais augure, alors. (...) Comment tu as connu les Darsonval ? Raconte-moi tout. ≫ Je restais un instant silencieux, ne sachant pas vraiment quoi répondre. Comment je l'avais connu ? En vérité, cela fut un pur hasard... Hésitant un instant, je finis par répondre. ≪ - Et bien... C'est Bellerophon qui est venu vers moi me solliciter... Je ne sais pas vraiment pourquoi parce que je n'ai jamais été messager auparavant. Mais j'ai accepté son offre, pour mes parents. ≫ terminais-je enfin en lui adressant un petit sourire. Je me trouvais assez confus après ce qu'il venait de dire... Oiseau de mauvais augure ? Je priais pour cela ne soit pas pas le cas. Et pourtant, je n'avais même pas assuré mes arrières en travaillant avec lui. Aussi, je ne savais pas comment il avait pu me connaître alors que rien ne laissait croire que l'on s'était rencontré.



♒️
♒️
♒️
Our journey would take us to the depths of hell His eyes shine like the rays of morning His mouth is as a burning flame Leviathan Cresting the waves Leading us all to the grave Leviathan Slaying all foes Who dare to oppose Tearing bodies limb from limb Eviscerating on a whim The skies turned to black The oceans fell dead, no winds dared to blow Then out the darkness with a thunderous roar Leviathan rose up from the depths below

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ➁ ☇ A MESSAGE ACROSS THE THROAT. // pv axton hemingway   Jeu 27 Aoû - 15:22



and the world don't stop

there is no time for cracking up

C’était étrange d’imaginer Léviathan au service de Bellorophon Darsonval. C’était comme imaginer deux éléments totalement incompatibles s’allier par pur enchantement. Suite à cette nouvelle, Axton était traversé par la suspicion et le soulagement de voir son ami réellement honoré de servir une famille de la terre. Les contrats professionnels qui unissaient deux nations différentes étaient rares et souvent intéressés. D’autant plus que Bellorophon était en train d’accorder au natif de l’eau un pouvoir réellement puissant. Il devenait le gardien de chaque message, le livreur de chaque nouvelle alliance, le porteur des désaccords. On en voudrait à Léviathan pour avoir transmis une annonce désagréable tout autant qu’on féliciterait l’eau d’avoir éventuellement participé à la construction d’un accord important dans les affaires des Darsonval. Sur ce coup, l’homme les trouva imprudent mais ça n’était pas si étonnant de la part de son ami. Il présumait qu’il avait une idée derrière la tête ou bien qu’il avait trouvé son intérêt en Bluewind mais lequel ? A ses dernières croyances, Léviathan n’était pas investi dans la politique des Bernstein – il n’était pas plus un élément important dont le patronyme assurerait une garantie à la paix avec la nation de la terre. Peut-être qu’il tenait entre ses mains un rôle bien plus conséquent qu’il ne l’avait cru. Et cela poussait Axton à poser davantage de questions, à chercher le facteur inconnu dans ce récent partenariat. Il ne voulait pas affoler Léviathan, celui-ci avait connu déjà bien des épreuves. L’une d’entre elles, ils l’avaient vécue ensemble et c’était sans doute ce qui le menait à se conduire de façon aussi protectrice. Sa méfiance envers quiconque rôdait autour de ses proches et l’ombre envahissante du Hemingway traduisaient sans équivoque de la meilleure façon le respect qu’il portait à l’égard de quelqu’un. Il voyait bien que ses dernières interrogations l’avaient troublé, il l’encouragea donc d’un nouveau sourire franc ainsi que d’un geste de la main pour l’inviter à s’asseoir à côté de lui. Sentirait-il la fraicheur de l’herbe ? Sentirait-il l’aura réconfortant de la terre sous ses membres comme lui le ressentait ? En contact avec sa terre, son être se revigorait, se chargeait d’une puissance qu’il croyait inégalable. Assis par terre, Axton se sentait presque invincible.  

Léviathan lui conta l’histoire et les sourcils du maître de la terre se froncèrent légèrement sous la réflexion intense. Tu penses qu’il a une idée derrière la tête ? Pourquoi Bellorophon manigancerait-il ? Il avait toujours servi honnêtement les intérêts des Darsonval, quitte à se muter lui-même en appât. C’était à lui qu’on confiait les tâches ingrates et les décisions risquées. Bien entendu que rien n’était sécurisé quand il s’agissait de l’environnement fragile de Bel. « Pour tes parents ? Pourquoi ? » Axton savait qu’il était trop bavard, trahissant ainsi un malaise. Je te connais, Axe. Ne juge pas à la hâte. Attends de voir ce qu’il a à dire. « Et tu te plais à Antrakar ? Qu’en penses-tu ? » Surenchérit-il pour ne pas inquiéter le maître du daemon crocodile. Aux côtés de la grande silhouette de Léviathan, se tenait paisiblement Sedna. Tout autant que son apparence inspirait la prédation, l’animal se montrait étonnamment serein. Elle n’avait jamais esquissé aucun mouvement hostile envers Rhéa qui représentait pourtant l’un des meilleurs gibiers qui puissent exister. Elle reflétait le flegme de sa moitié humaine, elle complétait peut-être sa vulnérabilité aussi. A quoi ressemblait la sensation de sa peau reptilienne sous les doigts ? Se souvenait-il d’avoir vu Sedna attaquer seulement une fois le daemon de l’aliéné enflammé qui avait essayé de les brûler sur place ? « Fais attention à ne pas accepter n’importe quoi de la part de n’importe qui, Léviathan. Même ici, on peut succomber à la facilité des complots. » Et avec ses lettres, lui officiait désormais comme l'ultime exécutant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Léviathan Bluewind
all men must fight

MESSAGES : 2460
AVATAR : matt smith.
CRÉDITS : la p'tite mouette.

ÂGE : vingt-cinq fragiles gouttes d'eau. depuis tout jeune j'ai vu les rivalités se dérouler d'un oeil innocent et incompris. je n'ai pas vraiment agis durant toutes ces années, que ce soit pour me défendre ou pour prendre part à un combat... et le présent n'est pas plus sûr, j'espère donc m'épanouir encore longtemps.
NATION : de l'eau. et je m'en contente. je ne me voyais de toute manière être natif d'un autre élément. l'eau représente bien des choses. aussi bien la pureté pour son apparence cristalline que le chaos lorsqu'elle se décide à se révolter rien qu'un peu.
DON : guérison. après maintes journées à m'entraîner, je suis parvenu à manier ce contrôle d'une efficacité surprenante. moi qui ait toujours rêvé d'être utile en faisant le bien, je m'en réjouis et utilise la guérision pour n'importe qu'elle raison, dès que quelqu'un requiert de mon aide.
STATUT CIVIL : célibataire mais amoureux. il fut un temps où j'étais réticent à m'engager jusqu'à ce que je fasse la rencontre d'une douce vassale, membre de la famille des visegard. ce qui m'a poussé à laisser mes sentiments s'exprimer, c'est certainement la douce attention qu'elle a à mon égard, cette confiance qui s'est tout de suite forgée entre nous... une sorte de coup de foudre, en somme.
SIGNE DISTINCTIF : des blessures. durant toutes ces années de tension entre les nations, personne n'en est ressorti véritablement intacte, aussi bien psychologiquement que physiquement. il m'arrive de pleurer des personnes dont je n'ai plus de nouvelle, aussi on peut dorénavant voir un corps brisé par l'injustice. on peut donc dorénavant voir un pied droit ayant perdu un petit orteil et un pied gauche ayant également été privé de ses doigts les plus petits. Mon dos n'en est pas moins sorti indemne puisqu'il y a également des cicatrices qui y parcourent en long et en large. Heureusement qu'il m'est possible de cacher ces endroits à l'aide de tissus en temps normal.
DAEMON : sedna. un crocodile du nil qui semble dangereux en apparence mais qui est en réalité, aussi douce qu'une peluche au fond d'elle. elle est une très grande amie.
ALLÉGEANCE : secrètement pro-rebelle. par le fruit du hasard, j'ai fini par les rejoindre bien que je voulais rester assez neutre et fermer les yeux. mais c'est plus fort que moi. je veux aider ces maîtres de l'air qui sont injustement inconsidéré comme cela à pu l'être pour moi autrefois... si je suis à la normal pacifique et doux, je préfère être utile en soignant les révolutionnaires blessés lors d'une mission avec l'aide de mon don.
MessageSujet: Re: ➁ ☇ A MESSAGE ACROSS THE THROAT. // pv axton hemingway   Jeu 3 Sep - 14:51


A message across the throat

eyes towards the ground

Axton m'invitait à m'asseoir ce que je fis sans pour autant oublier ma mission première. Livrer le message. Coûte que coûte. D'ailleurs je gardais une certaine pression dessus comme par crainte de le perdre à tout jamais à cause d'un petit courant d'air. Non pas que je sois effrayé à ce que le maître de la terre me l'arrache pour déchirer même si mes pensées divergeaient lorsque je l'entendais parler et me poser de drôles d'interrogations. J'avais envie de pleurer comme si toute la confiance que j'avais eus en moi finirait par s'évaporer. Comme si je n'aurais jamais une place auprès des Seigneurs, qu'il valait mieux pour moi que je m'en éloigne plutôt de les venir en aide. D'un côté, cela était vrai. Après tout, j'avais avant tout une place parmi les rebelles et pour que cela ne se sache pas, mieux valait pour moi de ne pas trop traîner autour du gouvernement. Mais il y avait également mes parents avec lesquels je m'entends plutôt bien malgré leur abandon presque total pendant la guerre. Je ne voulais donc pas qu'ils s'indignent en apprenant que j'avais refusé l'offre d'un Darsonval. Si l'homme est un maître de la terre, il est également et restera un membre d'une famille régente. ≪ - Pour tes parents ? Pourquoi ? (...) Et tu te plais à Antrakar ? Qu’en penses-tu ? ≫ Je me recroquevillais et posais mon regard bleuté en direction du sol tout en gonflant les joues. Cette investigation me mettait mal à l'aise, comme s'il avait été un membre de la milice... Et si au départ je me plaisais à être confortablement installé dans cet endroit où la terre était reine, je me sentais soudainement oppressé. ≪ - Et bien... Je... ≫ Commençais-je d'abord hésitant. ≪ - Mes parents aiment s'investir au nom du gouvernement. Et je pense qu'ils seront heureux d'apprendre que j'en fasse autant... Déjà qu'ils étaient comblé à l'idée que Tessa Visegard et moi sommes ensembles. ≫ fis-je alors en souriant tout me remémorant des doux moments que j'avais passé avec la jeune maîtresse de l'eau. Et même si notre relation n'était aucunement semblable aux arrangements foireux qui s'organisent au sein des familles régentes, ce fut, pour mes parents, un bon point qui méritait d'être soulevé : Cela leur permettrait d'avoir une plus grande réputation et moi j'avais trouvé l'amour de ma vie.  ≪ - Oui... Je me plais à Antrakar, c'est magnifique ici. ≫ Fis-je ensuite en lui adressant un sourire sincère qui ne tenu bien longtemps lorsque Axton m'adressa de nouveau la parole et cette fois-ci, pour un conseil des plus clairs.

≪ - Fais attention à ne pas accepter n’importe quoi de la part de n’importe qui, Léviathan. Même ici, on peut succomber à la facilité des complots. ≫ Allons bon. Quel complot pouvait-il avoir contre moi ? Aucun. Je n'était qu'un maître de l'eau comme les autres avec ses problèmes. Possédant simplement un daemon un peu plus gros que les autres et un don qui pourrait être désirable aux yeux de certain, mais sinon je ne voyais quel complot il pourrait y avoir en plus de m'inclure dedans. ≪ - Je ne pense pas que Bellerophon soit n'importe qui... ≫ répondis-je en lâchant un petit rire. ≪ - Contrairement à moi... ≫ rajoutais-je en terminant ma phrase. Est-ce que je disais là que c'était à Bellerophon de faire attention à moi ? Non, je pense qu'il devait être assuré de ma fidélité pour que je lui fasse faux-bon... Ce que je laissais croire, c'était plutôt par rapport au fait qu'Axton devait faire partie de ces personnes qui devaient sans doute s'élever au-dessus du peuple et ne s'en préoccuper que très peu. Bien que je n'en doutais guère puisqu'il m'avait tout de même protéger face à un maître des flammes et je lui étais reconnaissant pour cela... Pourtant, je ne comprenais pas son inquiétude quant à mon envie de jouer les messagers. C'est qu'au moins il devait me croire non apte à ce poste... Et je ne savais aucunement pourquoi. Il ne m'avait jamais vu à l’œuvre. Il semblait même me donner aucune chance de lui prouver le contraire alors qu'il me retenait et que je devais aujourd'hui même porter un message.



♒️
♒️
♒️
Our journey would take us to the depths of hell His eyes shine like the rays of morning His mouth is as a burning flame Leviathan Cresting the waves Leading us all to the grave Leviathan Slaying all foes Who dare to oppose Tearing bodies limb from limb Eviscerating on a whim The skies turned to black The oceans fell dead, no winds dared to blow Then out the darkness with a thunderous roar Leviathan rose up from the depths below

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ➁ ☇ A MESSAGE ACROSS THE THROAT. // pv axton hemingway   Mer 23 Sep - 19:29



and the world don't stop

there is no time for cracking up

Plus Axton posait des questions et plus Léviathan en semblait troublé. Il s’en voulut immédiatement d’avoir mis le doigt dans un engrenage dangereux et d’avoir embarqué son ami de l’eau avec lui. Il n’avait pas voulu remettre en question la loyauté de l’homme ou même son nouveau travail. D’ordinaire, le maître de la terre ne s’embarrassait jamais d’interrogations et de doute envers quelqu’un d’autres. Il préférait trouver les réponses par lui-même plutôt que de risquer de soulever un sujet qui pourrait s’avérer sensible. De toute évidence, cette habitude raisonnable s’expliquait alors qu’il avait l’impression de s’enfoncer un peu plus dans l’erreur. L’hésitation dans le ton de voix de Léviathan lui confirmait qu’il l’avait positionné dans une mauvaise situation. Peut-être même doutait-il à présent du bien-fondé de son emploi auprès des Darsonval. Ca n’était pas le but d’Axton et déjà, il regrettait d’avoir trop parlé. Il ne parlait jamais trop, il haussait rarement la voix lorsque la situation l’exigeait seulement. Les mots pouvaient être trop forts, trop incisifs alors que les pensées derrière n’étaient pas plus curieuses que réellement bien intentionnées. Léviathan souriait et à son tour, il s’efforça de faire de même. Depuis quand se montrait-il si méfiant, si sur la retenue avec l’homme au crocodile ? Son oreille tiqua lorsqu’on lui expliqua que les Bluewind étaient dévoués au gouvernement. Les Hemingway aussi étaient censés se montrer exemplaires, en tant que vassaux des Darsonval et représentants de la terre. Avec la nation de la terre, on ne pouvait pas dire un mot plus haut que l’autre et Axton l’avait rapidement compris en observant son père évoluer dans les méandres politiques et diplomatiques. Il s’était toujours montré conciliant bien que d’autres desseins et opinions ne quittaient jamais la demeure familiale. Tout n’était pas une question d’obédience ou de discipline, mais bel et bien d’adaptation. Après tout, Léviathan s’adaptait comme les autres et tel les alliés des ardents, il se créait une place au sein des affaires importantes inter-nations. Il apprit par la même occasion qu’il était en couple avec Tessa Visegard, une femme qui ne laissait personne indifférent et qui ne se faisait oublier de personne. Mais ceci, Axton décida de le garder pour plus tard, choisissant d’aborder la merveille qu’était le paysage d’Antrakar. On aimait ou on détestait cette région si drue, si typique de son élément et de sa combinaison avec les autres voisins mais personne ne pouvait demeurer impassible face à la verdure luxuriante et aux roches imposantes qui constituaient les reliefs de la capitale de la terre. « Si tu restes ici assez longtemps, je t’emmènerai voir des coins intéressants. Puis il y a des lieux qu’un messager des Darsonval se doit de connaître. » Et que lui prenait soin d’éviter, chaque fois qu’il revenait ici.

Axton enchainait sur un conseil qui croyait d’abord avisé avant de réaliser qu’il était tout bonnement stupide. Il attisait la suspicion alors que Léviathan semblait s’épanouir dans sa tâche. Il observait ses doigts froisser presque l’enveloppe de papier fragile, ses yeux exprimer l’incompréhension tandis que son ami d’infortune lui rappelait de ne pas faire confiance à n’importe qui. Ton rapport paternaliste aux gens te perdra. Tu ne lâches jamais le leste ? La voix féminine de Rhéa hantait son cerveau et perturbait ses certitudes. C’était la première à lui répéter encore et toujours de se contrôler, de garder de la distance avec les choses. Mais il comprenait qu’une nouvelle fois, à cause du lien qui l’unissait à Léviathan, il ne pouvait s’empêcher d’être envahissant. Cependant, en entendant celui-ci se dénigrer au profit de Bellorophon, il posa une main ferme sur son épaule. « Je t’interdis de dire ça. » Déclara-t-il sur un ton parfaitement sérieux avant que ses lèvres ne dévoilent un sourire taquin. « Tu sais, je pourrais te raconter mille anecdotes concernant ton nouveau patron et tu comprendrais bien vite qu’il est comme toi et moi. » Un homme qui s’était laissé prendre par les responsabilités et le danger de son patronyme. « Et puis tu sais, ça n’est pas lui qui côtoie la jolie Visegard. Je te demanderais presque de me raconter comment ça s’est fait. Tu sais que tu t’embarques dans un voyage semé de rebondissements. » C’était le moins que l’on puisse dire. Comment une force si tranquille avait pu être séduite par une tornade de l’eau ? Il désigna alors du l’index le message maltraité entre les mains de Léviahtan. « A moins que ce message ne soit une urgente sommation de paix et que tu doives le porter dans les minutes qui suivent. Où est-ce que tu dois aller ? »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ➁ ☇ A MESSAGE ACROSS THE THROAT. // pv axton hemingway   

Revenir en haut Aller en bas
 

➁ ☇ A MESSAGE ACROSS THE THROAT. // pv axton hemingway

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The four elements ::  :: Retour arrière :: Hamanat-