AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 léviathan + who wrote the book on goodbye ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Thaddeus Bernstein
all men must serve

MESSAGES : 173
AVATAR : niclas gillis
CRÉDITS : applestorm (avatar), noir désir (sign)

ÂGE : vingt-trois ans que le temps ne l'épargne, treize ans que les oeillères sont tombées, et pourtant, les dieux ont malgré tout décidé de lui laisser l'innocence que la jeunesse incombe
NATION : à laquelle pourrait-il appartenir, si ce n'est qu'à la plus puissante de toutes, celle du feu?
DON : le coeur consumé par les flammes qui le dévorent de l'intérieur, le palpitant étouffé par la suie de son feu bleu, son défunt frère amadeus ayant repris, de cette destructrice manière, l'existence que thaddeus lui a volée
STATUT CIVIL : célibataire, le feu fait ce qu'il veut, mais le feu a également ce qu'il désire : même si en l'occurence, c'est une princesse qu'il n'est pas supposé regarder "sous cet angle"
DAEMON : une tigresse dorée, kappa, l'élégance incarnée, la force tranquille pourtant fragile
ALLÉGEANCE : sa famille et son statut honorifique avant tout, "de facto", le gouvernement... sans réel intérêt. il s'y plie, s'y range, plus par facilité que par conviction
MessageSujet: léviathan + who wrote the book on goodbye ?    Jeu 13 Aoû - 0:11


who wrote the book on goodbye ?
léviathan & thaddeus



ses prunelles céruléennes étaient dirigées vers le ciel parsemé d'étoiles, la fraicheur de la brise nocturne caressait ses pommettes et se frayait un chemin à travers sa chevelure blonde. enfin, un peu de quiétude et de calme. thaddeus prit une longue inspiration, qu'il libéra quelques secondes plus tard, sous la forme d'un nuage abstrait qui s'envola dans les airs avant de se dissiper au loin. il n'avait pas beaucoup dormi, ces derniers temps, ni eu énormément de temps pour lui. il avait fallu préparer le couronnement de son ainé, la fête qui l'accompagnait, puis fignoler les derniers détails concernant le tournoi des maîtres à venir. il avait fallu faire bonne figure pendant toutes ces manifestations, ces étalas de leur puissance, avoir l'air rayonnant, avoir l'air impérieux, avoir l'air, constamment. et le jeune homme avait redécouvert, non sans désagrément, à quel point se brider sans relâche épuisait l'esprit, drainait l'énergie des muscles, du corps tout entier. il soupira, clôt ses paupières et laissa le silence l'envelopper. c'était donc arrivé, finalement. rohan bernstein avait passé le flambeau à sa descendance. murtagh était désormais régent du royaume. tant mieux. il était fait pour ce rôle, n'est-ce pas ? il était destiné à reprendre le trône; la fatalité avait simplement accéléré les choses. il accomplirait sa tâche avec panache, assurerait la pérennité de la nation brûlante, comme l'aurait voulu leur père. oui, évidemment, ça se passera comme ça. alors pourquoi thaddeus avait-il le coeur noué, l'appréhension nichée au creux de son ventre, comme si nécessairement, l'avènement de son grand frère allait mettre le feu à des poudres qui leur étaient imperceptibles ? thad était encore jeune, un peu trop pour saisir l'enjeux des politiques, mais il n'était pas dupe. il était assez perspicace pour savoir que les changements induisent généralement l'ouverture de portes ci et là, des portes qui, parfois, feraient mieux de rester verrouillées. le gouvernement ne pouvait pas plaire à tout le monde, rohan avait eu la main assez ferme pour asseoir son autorité, murtagh l'avait-il également ? seul le temps le lui dirait. mais oui, ça ira. ça s'est toujours bien passé. ça avait toujours été plus facile de raisonner ainsi. lâcheté ou naïveté, le petit prince préférait ne pas s'y attarder. d'une initiative machinale, il reprit sa route, le bruit de ses pas foulant l'herbe humide de la forêt éclatant au passage la bulle insonorisée dans laquelle il s'était réfugié, le ramena doucement à la réalité. la tête demeurant vaporeuse, il déambula à travers les arbres, suivant instinctivement le chemin qui le mènerait au lac. il s'y rendait, de temps en temps, parce qu'il devait bien admettre que, même pour un être dont le feu irradiait toutes les cellules, ce lieu -souvent déserté par ses compatriotes, dégageait quelque chose d'assez apaisant. et, s'il aimait l'animation, la vie et la chaleur qui gorgeaient aléria, s'échapper de ses responsabilités, même un court instant, ne lui insufflait que des vertus, lui remettait les idées en place lorsqu'elles glissaient vers un versant un peu plus sombre de son intellect.

thaddeus scrutait l'horizon, plissant les yeux dans l'obscurité. tandis que l'étendue du lac se profilait à quelques mètre de là, il crut, sur la berge, discerner une silhouette. incertain, il commençait tout de même à grommeler dans sa barbe -inexistante, regrettant la tranquillité qu'il aurait désirée, mais qui serait probablement troublée par cet individu, s'il y en avait un. en plus de ça, le visage du dernier bernstein était connu à travers kandrakar, et au fond, ça l'embêtait que quelqu'un le surprenne ici, là où tous les éléments étaient présents, à l'exception du sien. certes, il aurait pu rebrousser chemin, mais il estimait avoir fait trop de trajet pour retourner ainsi, comme un chiot apeuré, dans la capitale sûrement encore agitée. ses paumes commencèrent à chauffer, reflet de son cerveau occupé à chercher des parades à lâcher à l'importun, accès de son pouvoir qu'il réprima sur le champ, fermant les poings vigoureusement. c'était inutile de monter en pression. après tout, les bernstein font ce qu'ils veulent, où ils veulent. tant pis, je ferai avec. plus il se rapprochait de l'eau, plus les doutes se dissipaient, la forme humaine devenant nette et presque reconnaissable. grande, élancée, svelte, les cheveux bruns, les vêtements qui l'habillaient, également. à mesure que l'identité de l'individu se confirmait dans son crâne, la soupape relâcha progressivement le surplus de vapeur qui s'était immiscé en lui. aucun risque. même de dos, thaddeus l'aurait reconnu entre mille. "eh bien, le serpent de mer est là ! qu'est-ce que tu fais ici, léviathan ?" le garçon savait que l'intéressé préférait qu'on l'appelle par son diminutif, lévi. mais thad ne l'avait jamais fait, ou alors ponctuellement, comme si, inconsciemment, c'était sa façon à lui de poser un leurre de supériorité. soit, il se posta à la gauche de son ancien camarade, la lueur de son regard inquisitrice. un bail qu'ils ne s'étaient pas vus, tiens. après l'académie, après la répression de la nation de l'air, ils n'avaient pas eu l'occasion de copiner comme ils l'avaient fait à l'époque, ou bien, lorsqu'ils se croisaient -rarement, l'atmosphère était teinte d'une sorte de malaise que thad avait préféré mettre sur le compte de la timidité. les souvenirs lui revenaient petit à petit; ses taquineries enfantines du temps où ils n'étaient encore que des apprentis, ses mirettes secrètement éblouies lorsque le maitre de l'eau lui montrait ses talents. finalement, bernstein se surprit à être content de le voir... sentiment qui n'eut pas l'air réellement partagé. "depuis le temps, tu pourrais au moins faire semblant d'être enchanté..." il n'était quand même pas vexé par le petit sobriquet, si?



it's just me myself and i, solo ride until i die, 'cause i got me for life. i don't need a hand to hold, even when the night is cold, i got that fire in my soul. i don't need anything to get me through the night, except the beat that's in my heart, yeah it's keeping me alive.
le petit prince des flammes
(code northern lights)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t553-thaddeus-fear-is-the-fire-that-burns-from-birth http://www.thefournations.com/t720-thaddeus-burn-baby-burn
avatar
Léviathan Bluewind
all men must fight

MESSAGES : 2460
AVATAR : matt smith.
CRÉDITS : la p'tite mouette.

ÂGE : vingt-cinq fragiles gouttes d'eau. depuis tout jeune j'ai vu les rivalités se dérouler d'un oeil innocent et incompris. je n'ai pas vraiment agis durant toutes ces années, que ce soit pour me défendre ou pour prendre part à un combat... et le présent n'est pas plus sûr, j'espère donc m'épanouir encore longtemps.
NATION : de l'eau. et je m'en contente. je ne me voyais de toute manière être natif d'un autre élément. l'eau représente bien des choses. aussi bien la pureté pour son apparence cristalline que le chaos lorsqu'elle se décide à se révolter rien qu'un peu.
DON : guérison. après maintes journées à m'entraîner, je suis parvenu à manier ce contrôle d'une efficacité surprenante. moi qui ait toujours rêvé d'être utile en faisant le bien, je m'en réjouis et utilise la guérision pour n'importe qu'elle raison, dès que quelqu'un requiert de mon aide.
STATUT CIVIL : célibataire mais amoureux. il fut un temps où j'étais réticent à m'engager jusqu'à ce que je fasse la rencontre d'une douce vassale, membre de la famille des visegard. ce qui m'a poussé à laisser mes sentiments s'exprimer, c'est certainement la douce attention qu'elle a à mon égard, cette confiance qui s'est tout de suite forgée entre nous... une sorte de coup de foudre, en somme.
SIGNE DISTINCTIF : des blessures. durant toutes ces années de tension entre les nations, personne n'en est ressorti véritablement intacte, aussi bien psychologiquement que physiquement. il m'arrive de pleurer des personnes dont je n'ai plus de nouvelle, aussi on peut dorénavant voir un corps brisé par l'injustice. on peut donc dorénavant voir un pied droit ayant perdu un petit orteil et un pied gauche ayant également été privé de ses doigts les plus petits. Mon dos n'en est pas moins sorti indemne puisqu'il y a également des cicatrices qui y parcourent en long et en large. Heureusement qu'il m'est possible de cacher ces endroits à l'aide de tissus en temps normal.
DAEMON : sedna. un crocodile du nil qui semble dangereux en apparence mais qui est en réalité, aussi douce qu'une peluche au fond d'elle. elle est une très grande amie.
ALLÉGEANCE : secrètement pro-rebelle. par le fruit du hasard, j'ai fini par les rejoindre bien que je voulais rester assez neutre et fermer les yeux. mais c'est plus fort que moi. je veux aider ces maîtres de l'air qui sont injustement inconsidéré comme cela à pu l'être pour moi autrefois... si je suis à la normal pacifique et doux, je préfère être utile en soignant les révolutionnaires blessés lors d'une mission avec l'aide de mon don.
MessageSujet: Re: léviathan + who wrote the book on goodbye ?    Mar 18 Aoû - 16:15


who wrote the book on goodbye ?

a long time ago that I would like to say hello

Alors que le couronnement de Murtagh et le tournois des maîtres arrivaient à grand pas, j'avais pris la décision de venir faire un petit tour prêt d'un lac en pleine soirée, pour me décompresser. Je ne savais pas comment je devais gérer la situation alors que le stresse se faisait déjà sentir. Capable également de ne pas me présenter, je me disais pourtant que je n'avais pas le choix si je ne voulais pas être la risée de la nation de l'eau. Beaucoup d'ailleurs n'avait pas compris mon envie soudaine de prendre part à un combat alors que l'on connaissait mon pacifisme certain et mes capacités de guérison admirable. Certain s'étaient même moqués de moi en se disant que peut-être je me surestimais un peu trop à moins que cela soit à cause de mon insouciance. Pourtant, c'était réellement avec envie que j'eus le désir de participer au départ. Que ça serait l'occasion de tester ses compétences et de pouvoir faire nouvelles rencontres. Qu'il n'y aurait également aucun mort et que cela permettrait de participer en quelque sorte aux festivités. Mais l'inquiétude de me retrouver face à des individus qui prendraient cela au sérieux et désirable de faire vraiment du mal me tourmentait également. Le pire dans tout cela, c'était de tomber face à un maître du feu qui me prendrait pour cible à la place des autres adversaires et moi qui craignait terriblement les flammes, ce n'était pas la joie. Hélas, il était trop tard pour faire marche arrière. Je devrais profiter du moment plutôt que de m'en inquiéter. En espérant alors que cette virée au lac puisse me ressourcer un peu.

Sedna ne m'avait d'ailleurs point attendu, faisant déjà des tours et disparaissant complètement de ma vue en s'éloignant de temps en temps alors que je souffrais par moment de son éloignement avant qu'elle ne revienne penaude dans ma direction. C'est dans ces moments souvent qu'elle ressortais doucement la tête pour indiquer son emplacement et reprendre sa respiration pour ensuite replonger dans les profondeurs du lac. La voir aussi joyeuse et comblée me rendait tout aussi ravi hésitant à la rejoindre donc maintenant. Néanmoins, je préférais la laisser faire le tour, afin d'être sûr qu'aucune petite créature aquatique ne viendrait nous embêter, apeurée par la présence terrifiante du crocodile accompagné de son humain au prénom tout aussi inquiétant. Je m'apprêtais donc à m'immerger alors que je venais de placer mes pieds nus dans l'eau et que j'avais passé une main au niveau de ma nuque pour chercher à dévoiler mon épaule du tissus qui le cachait lorsque j'entendis une voix s'élever derrière moi... ≪ - eh bien, le serpent de mer est là ! qu'est-ce que tu fais ici, léviathan ? ≫ Je fis un léger sursaut, ne m'attendant certainement pas à tomber sur quelqu'un ici à cette heure. Et surtout quelqu'un qui semblait me connaître. Mais lorsque je détournais la tête et aperçu l'homme qui se présentait à moi pour venir s'installer à mes côtés, je compris tout de suite de qui il en retournait pour m'appeler encore par mon prénom et pire encore, me donner des surnoms rappelant le monstre des océans. Thaddeus. ≪ - ...Je devrais te retourner la question ! ≫ Fis-je alors, faisant mine de faire comme si de rien n'était quant à l'énonciation des titres qu'il m'avait donné bien que cela semblait s'être lu sur ma face tandis que je gonflais les joues comme un gamin mécontent avant de rhabiller ma manche et de croiser les bras. Il avait donc repris la parole. ≪ - depuis le temps, tu pourrais au moins faire semblant d'être enchanté... ≫ Je me rendais alors compte à quel point cela pouvait être puéril de se disputer pour un prénom alors qu'il était malgré tout le miens... Mais quand on sait quil fut le sujet de nombreuses moqueries contre ma pauvre personne, il était normal que l'on préférait être appelé autrement pour oublier les mauvais souvenirs du passé... ≪ - Je m'excuse, je... je ne t'ai pas entendu arriver. Tu m'as surpris. ≫ Fis-je enfin alors que Sedna avait rejoins le bord de l'eau pour venir saluer les nouveaux arrivants de son immobilité constant.

Me calmant doucement, j'affichais alors un sourire à Thad. Il est vrai que cela faisait longtemps que l'on ne s'était pas vu depuis l'académie il me semble. S'il pouvait se montrer plutôt taquin à la limite d'être désagréable, il n'était pas aussi méchant que pouvait l'être certains autres élèves de l'académie avec moi. Passer mes journées à m'entraîner à ses côtés fut même assez agréable tandis qu'il m'eut observé avec une grande attention. Aujourd'hui, les choses avaient évolué tandis que mon cœur se balançait peu à peu pour la rébellion, lui allait sans doute se préoccuper de plus en plus de la politique et prendre un chemin paradoxale à la mienne. En réalité, même si nous nous entendions plutôt bien, nous aurions pu pourtant être de très bons ennemis. Pourtant, si je voulais aider les révolutionnaires, ce n'était aucunement pour me mettre les Bernstein à dos. Je songeais que tout le monde a sa place dont les maîtres de l'air si méprisés... Mais ça, je ne pouvais me permettre de le révéler à mon ami. En tout cas, pas encore alors que notre relation semblait soudainement atténuée. ≪ - Mes condoléances pour Rohan et mes félicitations pour ton frère... ≫ annonçais-je naturellement en lui souriant sincèrement, ne sachant alors si ce couronnement lui plaisait réellement ou s'il aurait préféré être à la place de Murtagh.



♒️
♒️
♒️
Our journey would take us to the depths of hell His eyes shine like the rays of morning His mouth is as a burning flame Leviathan Cresting the waves Leading us all to the grave Leviathan Slaying all foes Who dare to oppose Tearing bodies limb from limb Eviscerating on a whim The skies turned to black The oceans fell dead, no winds dared to blow Then out the darkness with a thunderous roar Leviathan rose up from the depths below

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Thaddeus Bernstein
all men must serve

MESSAGES : 173
AVATAR : niclas gillis
CRÉDITS : applestorm (avatar), noir désir (sign)

ÂGE : vingt-trois ans que le temps ne l'épargne, treize ans que les oeillères sont tombées, et pourtant, les dieux ont malgré tout décidé de lui laisser l'innocence que la jeunesse incombe
NATION : à laquelle pourrait-il appartenir, si ce n'est qu'à la plus puissante de toutes, celle du feu?
DON : le coeur consumé par les flammes qui le dévorent de l'intérieur, le palpitant étouffé par la suie de son feu bleu, son défunt frère amadeus ayant repris, de cette destructrice manière, l'existence que thaddeus lui a volée
STATUT CIVIL : célibataire, le feu fait ce qu'il veut, mais le feu a également ce qu'il désire : même si en l'occurence, c'est une princesse qu'il n'est pas supposé regarder "sous cet angle"
DAEMON : une tigresse dorée, kappa, l'élégance incarnée, la force tranquille pourtant fragile
ALLÉGEANCE : sa famille et son statut honorifique avant tout, "de facto", le gouvernement... sans réel intérêt. il s'y plie, s'y range, plus par facilité que par conviction
MessageSujet: Re: léviathan + who wrote the book on goodbye ?    Sam 22 Aoû - 13:46


who wrote the book on goodbye ?
léviathan & thaddeus



c'était étrange et cocasse à la fois. léviathan et thaddeus n'avaient absolument rien en commun, que ce soit physiquement ou caractériellement. un fils de l'eau, un prince du feu, un coeur tendre et pur, un autre noué (rongé) par la culpabilité, les démons emprisonnés dans un coin bien gardé de sa tête. pourtant, ils avaient su se côtoyer pendant des années, entretenir de bons rapports au sein de l'académie. leur différence allait même jusqu'à leur daemon respectif, un crocodile et un tigre, le genre de prédateurs qui se bouffent entre eux dans la nature. et là, thaddeus pouvait observer d'un oeil mi-amusé kappa entrer dans l'eau pour tapoter de sa grosse patoune la tête de sedna, en guise de salut. il fut un temps où ses géniteurs lui reprochaient cette aptitude qu'il avait à se lier avec n'importe qui. thad se plaisait à dire qu'il maitrisait tout, jusqu'à ses relations, qu'il conservait constamment le rapport de supériorité que son statut lui incombait. c'était ce qu'il faisait, en apparence, un leurre parfait, même si parfois, son coeur trahissait la contenance qu'il se donnait. "... je devrais te retourner la question !" le garçon ne répondit à cela que d'un gloussement étouffé. il n'allait quand même pas lui dire un truc du genre "je cherche du réconfort auprès de mon élément contraire" ? l'idée seule d'admettre avoir été surmené ces derniers temps le rebutait déjà assez comme ça, mais en plus, lévi savait pour l'espèce d'intérêt que le jeune blond ressentait à l'égard de l'eau, secret inavouable d'un gamin. évidemment, puisque c'était avec lui que le petit prince étudiait la chose. alors le silence, c'était tout ce qu'il avait trouvé, et pour une raison qui lui échappait, il savait que ça passerait sans mal. lévi avait toujours eu une attitude particulière, enfantine, mais qui, instinctivement, faisait naitre un sourire. il ne se prenait pas la tête avec des bêtises, lui. pas comme bernstein. et c'était... tranquillisant. "je m'excuse, je... je ne t'ai pas entendu arriver. tu m'as surpris." l'intéressé sourit, jeta un regard bienveillant à son ami d'autrefois, avant de reporter son attention vers les cieux. "enfin, t'excuse pas léviathan, c'est pas grave." il marqua une petite pause, ricana doucement, avant de reprendre d'un ton teinté de mesquinerie, mais pas de vilain sarcasme ou de réelle condescendance. "je sais que je suis un prince, mais je n'en attends pas tant." le silence reprit la main entre les deux hommes, mais le malaise était absent de l'atmosphère. pour le moment, c'était plutôt de la paix. s'ils étaient tous les deux là ce soir, c'est que chacun en avait besoin, et l'un comme l'autre, ils le savaient. surtout qu'à la base, ils avaient prévu d'être seuls. thaddeus alluma machinalement une cigarette, la fumée meurtrière s'infiltrant dans sa trachée avant de disparaitre dans les airs. "mes condoléances pour rohan et mes félicitations pour ton frère..." l'enfant bernstein tiqua dans l'ombre. il n'avait eu droit qu'à des condoléances automatiques et insensées, pendant la cérémonie. il pensait plus n'en recevoir. d'une certaine manière, ça le secoua un peu, lui la statue de marbre, le stoïcisme et les larmes mourant au coin de ses yeux face au cercueil, pour autant, ça lui réchauffa le palpitant. quant à murtagh... il préféra rien n'en penser. ses iris trouvèrent celles de lévi, puis rapidement celles de kappa. "c'est gentil, merci." il prit une ultime bouffée de cancéreuse, puis d'un geste sec, il écrasa son mégot puis le déposa dans sa boite à clopes. bonne habitude qu'il avait prise, il ne les jetait jamais dans la nature. soudain, il se souvint que léviathan participait au tournoi. ça fit irruption dans sa tête comme une lumière qui s'allume. sa mémoire visuelle se rappelait de son nom inscrit sur les listes des équipes, et connaissant son acolyte, ça le frappa de surprise. il avait un souvenir de lévi très clair, les prunelles apeurées par les flammes colorées et vives, petite faille dont thad s'était plus ou moins gentiment amusé à l'époque. après tout, ça faisait longtemps, peut-être que ça lui était passé depuis ? "alors, tu le sens comment, le tournoi des grands maîtres ? t'es prêt ?" ce sur quoi il esquissa un sourire intrigué, avant de s'approcher de la berge, de se pencher et de plonger ses doigts dans l'eau. la fraicheur du contact fit frissonner son échine, puis il se redressa, kappa s'amusant toujours avec sedna dans l'eau, immergée jusqu'au cou. "j'espère que tout se passera bien... murtagh y a vraiment mis du sien pour que ce soit... parfait." il avait lâché ça dans un murmure, sans vraiment réfléchir, pensée matérialisée de vive voix qui aurait pu être inaudible si le calme qu'offrait la nuit leur avait faussé compagnie. il ignorait pourquoi, mais il avait un drôle de pressentiment. mais non, c'était idiot de s'assombrir l'esprit de la sorte. c'était un grand changement pour le gouvernement, certes. c'était aussi la première fois depuis bien longtemps que la famille régente réunissait autant de monde, toutes nations confondues, dans l'enceinte d'aléria. alors c'était normal de monter un peu en pression, n'est-ce pas ? si seulement il savait ce qui les attendait, le petit prince.

Spoiler:
 



it's just me myself and i, solo ride until i die, 'cause i got me for life. i don't need a hand to hold, even when the night is cold, i got that fire in my soul. i don't need anything to get me through the night, except the beat that's in my heart, yeah it's keeping me alive.
le petit prince des flammes
(code northern lights)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thefournations.com/t553-thaddeus-fear-is-the-fire-that-burns-from-birth http://www.thefournations.com/t720-thaddeus-burn-baby-burn
avatar
Léviathan Bluewind
all men must fight

MESSAGES : 2460
AVATAR : matt smith.
CRÉDITS : la p'tite mouette.

ÂGE : vingt-cinq fragiles gouttes d'eau. depuis tout jeune j'ai vu les rivalités se dérouler d'un oeil innocent et incompris. je n'ai pas vraiment agis durant toutes ces années, que ce soit pour me défendre ou pour prendre part à un combat... et le présent n'est pas plus sûr, j'espère donc m'épanouir encore longtemps.
NATION : de l'eau. et je m'en contente. je ne me voyais de toute manière être natif d'un autre élément. l'eau représente bien des choses. aussi bien la pureté pour son apparence cristalline que le chaos lorsqu'elle se décide à se révolter rien qu'un peu.
DON : guérison. après maintes journées à m'entraîner, je suis parvenu à manier ce contrôle d'une efficacité surprenante. moi qui ait toujours rêvé d'être utile en faisant le bien, je m'en réjouis et utilise la guérision pour n'importe qu'elle raison, dès que quelqu'un requiert de mon aide.
STATUT CIVIL : célibataire mais amoureux. il fut un temps où j'étais réticent à m'engager jusqu'à ce que je fasse la rencontre d'une douce vassale, membre de la famille des visegard. ce qui m'a poussé à laisser mes sentiments s'exprimer, c'est certainement la douce attention qu'elle a à mon égard, cette confiance qui s'est tout de suite forgée entre nous... une sorte de coup de foudre, en somme.
SIGNE DISTINCTIF : des blessures. durant toutes ces années de tension entre les nations, personne n'en est ressorti véritablement intacte, aussi bien psychologiquement que physiquement. il m'arrive de pleurer des personnes dont je n'ai plus de nouvelle, aussi on peut dorénavant voir un corps brisé par l'injustice. on peut donc dorénavant voir un pied droit ayant perdu un petit orteil et un pied gauche ayant également été privé de ses doigts les plus petits. Mon dos n'en est pas moins sorti indemne puisqu'il y a également des cicatrices qui y parcourent en long et en large. Heureusement qu'il m'est possible de cacher ces endroits à l'aide de tissus en temps normal.
DAEMON : sedna. un crocodile du nil qui semble dangereux en apparence mais qui est en réalité, aussi douce qu'une peluche au fond d'elle. elle est une très grande amie.
ALLÉGEANCE : secrètement pro-rebelle. par le fruit du hasard, j'ai fini par les rejoindre bien que je voulais rester assez neutre et fermer les yeux. mais c'est plus fort que moi. je veux aider ces maîtres de l'air qui sont injustement inconsidéré comme cela à pu l'être pour moi autrefois... si je suis à la normal pacifique et doux, je préfère être utile en soignant les révolutionnaires blessés lors d'une mission avec l'aide de mon don.
MessageSujet: Re: léviathan + who wrote the book on goodbye ?    Lun 31 Aoû - 15:26


who wrote the book on goodbye ?

a long time ago that I would like to say hello

Mon regard suivait le daemon de Thaddeus lorsqu'il vint à la rencontre de Sedna qui ne semblait pas vraiment bouger, se laissant faire lorsque le gros chat venait lui donner des coups de pattes sur sa tête. Sensation que je ressentais également comme une douce caresse sur la tête, ce qui pourrait être presque agréable si j'avais l'habitude à ce qu'on me touche les cheveux, or j'évitais également ce contact, comme effrayé à l'idée qu'on les abîme. Néanmoins, j'oubliais vite cela tout en abandonnant les deux animaux s'amuser dans l'eau tandis que je me concentrais d'avantage sur Thad qui venait tout juste de rire alors que je lui retournais la question. Il ne me répondit pas aussi, ce qui me poussa à mes questionner sur la raison de sa venue. Que voulait-il donc me cacher exactement ? Surtout à l'aube des tournois et du couronnement de Murtagh. Je suppose que normalement, il devrait être auprès de lui afin de le soutenir comme il se devait être. Mais qu'importe. La politique n'est pas de mon ressort et après tout, si je ne me trouvais pas derrière tout le monde pour savoir ce qu'ils font, je n'allais pas embêter Thad de rester ici si l'envie lui prenait. Il fait ce qu'il veut, qu'importe même les devoirs qu'il doit accomplir tant qu'il n'importunait personne et à vrai dire, le revoir à l'extérieur de l'académie me faisait grandement plaisir. Cela voudrait dire que, malgré la guerre et le temps, notre lien a malgré tout tenu et je sais qu'il était parfois difficile de retrouver quelqu'un lorsqu'on ne lui a pas parlé depuis belle lurette. Il y avait ces gens comme cette maîtresse de l'eau avec laquelle j'avais appris le don de guérison et dont j'avais eus un lien assez fort qui, pourtant, se termina du jour au lendemain. Quel regret de perdre des proches aussi aisément et quelle joie de revoir des personnes que l'on a pas vu depuis bien trop longtemps. Certes Thad n'était pas comme les autres. Il est avant tout un prince de la nation du feu, il aurait pu même être mon ennemi si je ne l'avais pas appris à le découvrir et inversement en plus de devoir par moment supporter ses amusements effrayants... Ou même à accepter le fait qu'il me nomme par mon prénom pour que notre amitié reste soudée comme il m'avait nommé précédemment. Mais je suis quelqu'un de naturellement bon qui préfère encore avoir des copains avec lesquels s'entendre que de chercher les ennuis avec le premier venu.. Et j'imagine que le maître du feu l'avait compris en se permettant de montrer son admiration pour le contrôle de mon élément. Malgré tout les masques qu'il peut essayer de porter pour se cacher, je sais qu'il a donc un bon fond... ≪ - enfin, t'excuse pas léviathan, c'est pas grave. (...) je sais que je suis un prince, mais je n'en attends pas tant. ≫ Il avait ricané et j'ose enfin sourire amusé avant de me retenir de rire aussi. Réellement rassuré malgré tout, je me demandais s'il était ce genre d'individu qui profitait de son statut pour obtenir certaines choses. À vrai dire, je ne l'espérais pas vraiment et n'y croyais également pas alors que je le voyais avant tout plus que comme un ami qu'un maître supérieur à ma hiérarchie. Bien évidemment, j'aurais peut-être un petit peu toujours un réel respect pour lui, mais certainement plus par politesse et sincérité que par obligation contrairement à certains rois tyranniques qui n'étaient que grand en imposant la peur et qui tâchait, par la même occasion, la réputation de la nation du feu bien que l'on pouvait trouver des personnes formidables comme Thaddeus ou même Sofia. Son père fut en effet pas réellement tendre, néanmoins, je me voyais mal lui reprocher de cela, surtout alors qu'il était dorénavant mort. Au contraire, je trouvais plus préférable de le soutenir que de l'écraser. Thaddeus devait peut-être pas voir son père comme un grand méchant dans l'histoire. Aussi, il m'a semblé normal de le réconforter et non l'inverse en lui faisant part de mes condoléances pour son parent. Il avait paru soudain suppris en m'entendant m'exprimer mais me remercia malgré tout. Je lui avais alors dis un ≪ - De rien... ≫ amical avant que le jeune Bernstein ne change de sujet. Le tournoi. ≪ - alors, tu le sens comment, le tournoi des grands maîtres ? t'es prêt ? (...) j'espère que tout se passera bien... murtagh y a vraiment mis du sien pour que ce soit... parfait. Je tremble un instant même si je fais du mieux que je peux pour me contenir. Je fais mine de laisser croire que j'ai attrapé froid à cause de la fraîcheur que dégage les lieux et pourtant, il suffit de voir mon expression se transformer en une crainte palpable et mon changement de position, alors que je ramène les jambes contre mon corps que je maintiens à l'aide de mes bras pour rester recroquevillé pour deviner mon inquiétude. Le stresse qui avait disparu lors de la venue est de nouveau présente et me détruit le ventre lorsque je sens comme une boule naître dans mon estomac. ≪ - Je ne sais pas... Je me sens mal à l'aise... J'ai peur... ≫ avouais-je enfin alors que mentir ne servirait à rien. Mais je tente de me rassurer silencieusement en affirmant que cela n'est qu'un jeu et non un réel combat... Mais ça reste un combat quand même. Et puis, savoir soudainement de la part de Thad' que Murtagh veut assister à ce genre d'évènement qui restera dans les annales me perturbent d'avantage. ≪ - Je... Je ferais de mon mieux pour gagner... ≫ fis-je enfin avant de reprendre et de terminer ma phrase... ≪ - Mais ce qui compte avant tout, c'est de participer, n'est-ce pas ? ≫

h-s:
 



♒️
♒️
♒️
Our journey would take us to the depths of hell His eyes shine like the rays of morning His mouth is as a burning flame Leviathan Cresting the waves Leading us all to the grave Leviathan Slaying all foes Who dare to oppose Tearing bodies limb from limb Eviscerating on a whim The skies turned to black The oceans fell dead, no winds dared to blow Then out the darkness with a thunderous roar Leviathan rose up from the depths below

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: léviathan + who wrote the book on goodbye ?    

Revenir en haut Aller en bas
 

léviathan + who wrote the book on goodbye ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The four elements ::  :: Retour arrière :: Hamanat-